AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le temps des réponses. - Saryde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 220
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Le temps des réponses. - Saryde   Lun 5 Nov - 21:37

Saryde
Ce qui c'est passé ce soir est incroyable, il a l'impression que ce n'était qu'un rêve. Dans ses bras dort Castiel, après avoir goulûment avalé un biberon, son premier biberon. Pandora se repose dans sa chambre, dans son lit qui avec l'aide d'un peu de magie, a été nettoyé. Et Rhaegar a disparu une fois le bébé mis au monde, pour aller prévenir Cassian de la naissance de son fils mais surtout, les parents de Pandora qui devaient être mis au courant eux aussi. Alors il ne reste que Clyde, qui a pris une douche rapide avant que tout le monde ne disparaisse et qui a maintenant donné un biberon a son... Neveu ? Ce dernier dort dans ses bras, ayant épuisé sa mère qui a donnée toutes ses forces pour le faire sortir de son ventre. Le calme règne dans le manoir Greengrass et lorsqu'il revient au salon avec le petit dans les bras, il est surpris d'y voir Sarah. « Hey... Je pensais que tu étais partie toi aussi. » Qu'il lui murmure doucement pour ne pas réveiller l'enfant, mais ce dernier de toute façon dort à poings fermés. Il est magnifique et si paisible que Clyde en vient à lui envier cette sérénité. Puis enfin il part le déposer dans son petit lit en bois, qui appartenait à Allegra lorsqu'elle était enfant. Il lance un sortilège de silence afin que la discussion ne réveille pas l'enfant et revient s'asseoir sur le canapé, tout en gardant un œil sur le lit où renferme la suite de sa famille. « J'imagine que tu as des questions non ? Et c'est normal. Merci d'être restée. » Qu'il lui dit en posant sa main sur son avant bras, doucement. « Tu veux manger quelque chose ? »

_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 263
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   Lun 5 Nov - 22:29

Saryde
Cette soirée était étrange. Tout avait bien commencé, par un petit déjeuner improvisé à apprendre à vous connaitre, Clyde et toi. Puis tout avait prit un tournant dramatique, quand arrivée sur son palier, la jeune Pandora Sutherland était tombée dans les bras de Clyde. Alors t'avait promis de garder le reste du monde loin de lui, expliquant ta présence comme tu l'as pu lorsqu'un voisin est venu quémander une visite au Greengrass. Il est malade - répétas-tu, jusqu'à les chasser avec un air plus agacé que méprisant. T'as attendu, fermant la porte derrière l'autre étudiant partie quelques heures plus tard, en te saluant d'un air distrait. Epuisé - tu le devinais. Et les heures qui passaient n'arrangeaient pas ton humeur.
Tu étais inquiète. Surtout. Quelque chose d'important était en train de se passer, et tu ignorais comment tu devais réagir. Tu restais cependant, tu restais parce que cela te semblait important. Parce que - en réalité - tu ne voulais pas être ailleurs. Tu voulais être là pour Clyde, et c'était nouveau pour toi. C'était nouveau de ne pas agir en parfaite égoïste, et de simplement donner de ton temps pour quelqu'un d'autre. La nuit était finalement tombée, et tu étais sur les nerfs. L'inquiétude et l'impression de manquer quelque chose d'important te tenant éveillée. Tu t'étais servie un thé devenu froid, lorsque la porte du salon s'ouvrit.

Tu sentis ta gorge se serrer devant l'image de Clyde, épuisé mais heureux, tenant dans ses bras un nouveau né. L'enfant était silencieux, sans doute endormi. « Hey... Je pensais que tu étais partie toi aussi. » T'opines seulement, l'observant qui amène le gamin dans son lit et l'entoure d'un sortilège avant de te rejoindre. T'as pas bougée, pas certaine d'en être capable. « J'imagine que tu as des questions non ? Et c'est normal. Merci d'être restée. » « J'devais surveiller que personne te dérange. » Répondis-tu naturellement. Sans savoir pourquoi - ca t'semble la chose la plus logique à dire. La seule qui t'vient à ce moment précis, alors que t'as l'esprit qui divague de tous les côtés. « Tu veux manger quelque chose ? » « J'pourrais rien avaler, mais prends quelque chose pour toi. T'as l'air épuisé. » Répondis-tu en restant tendue. Tu sais pas l'expliquer - mais t'aime pas le sentiment d'échapper à ce qu'il se passe. Et ca t'énerve, ca t'agace, bien que t'ais pas le droit d'te sentir ainsi. Tu peux pas exiger de Clyde qu'il te livre ses secrets. SAuf que - « C'est ta mission ? Cette fille, Pandora, elle est à demi-vélane. Et elle était pas enceinte à la fin de l'année scolaire. Ou alors ca ne se voyait pas. » Dis-tu avant de te lever, incapable de rester immobile, fixant le landeau que t'approche pas. « Qu'est-ce que... Qu'est-ce qu'il se passe Clyde ? » 

_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 220
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   Lun 5 Nov - 23:52

Saryde
« J'devais surveiller que personne te dérange. » Elle est épuisée elle aussi, elle a le regard lourd et son visage semble être tendu. « Je suis désolé. C'était vraiment imprévu comme soirée. » Qu'il dit en se sentant gêné du tournant que la journée a pris mais surtout, en étant gêné de voir qu'elle est si tendue, comme froide. Comme si il avait fait quelque chose de mal. Peut-être qu'elle est vexée d'avoir été laissée seule ou alors que quelque chose ne va pas, à force d'avoir peut-être des questions plein la tête. « J'pourrais rien avaler, mais prends quelque chose pour toi. T'as l'air épuisé. » « Ho non, je ne pourrais rien avaler non plus. » Qu'il dit en se souvenant d'avoir pris trois longues gorgées d'eau d'une bouteille laissée dans sa chambre mais rien de plus, l'appétit l'a oublié après que la fatigue et le stress n'ai terminé de l'achever. « C'est ta mission ? Cette fille, Pandora, elle est à demi-vélane. Et elle était pas enceinte à la fin de l'année scolaire. Ou alors ca ne se voyait pas. » « Ca ne se voyait pas encore. » Qu'il dit en joignant ses mains devant lui, avant de voir qu'elle se lève et qu'elle fixe de landeau. « Qu'est-ce que... Qu'est-ce qu'il se passe Clyde ? »  Il lui doit la vérité. « Je te demanderais de garder le secret de ce que je vais te dire Sarah. Il en va... De la sécurité de cet enfant, de ses parents ainsi que de la mienne. » Qu'il lui dit également avant de finalement soupirer, ayant un peu de mal à remettre de l'ordre dans ses idées. Ca se bouscule à toute vitesse et il a presque l'impression de ne pas pouvoir se fixer sur quelque chose. Mais il doit le faire, ne serais-ce pour Sarah qui a attendue tout ce temps pour les aider, les surveiller et surtout s'assurer que personne ne viendrait mettre son nez dans cette affaire. « Pandora et Cassian ce sont rencontrés à Poudlard. Il était bibliothécaire et ça a été un coup de foudre. Ils ont commencés à sortir ensemble, un étudiant a été retrouvé mort dans le château et il a été accusé de l'avoir tué mais ce n'est pas lui, j'en suis certain. Hors entre temps Pandora était tombée enceinte, ses parents l'ont appris et ont éloignés le couple. Ils ne ce sont pas vus de l'été. Hors Pandora... Est enceinte d'un hybride, un enfant moitié vampire, moitié sorcier et moitié vélane. Un cas rare et exceptionnel, un mélange parfait pour faire simple. » Même si cette histoire n'a rien de simple au final. « Pandora n'aurait pas du s'en sortir. Elle a rencontrée un médecin à St Mangouste qui lui a dit que cette grossesse allait la tuer alors ils ce sont tournés vers moi car les créatures... C'est toute ma vie. Et je lui ai promis de l'aider à l'accoucher lorsque ce serait le moment, la sauvant elle et le bébé. » Qu'il dit en se levant et en s'approchant d'elle. « Ce n'est pas vraiment ma mission... Disons que cet enfant est l'avenir des Aquila et surtout il est de ma famille originelle, je ne pouvais pas l'abandonner. »

_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 263
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   Mar 6 Nov - 22:27

Saryde
« Ca ne se voyait pas encore. » T'opines. Tu sais pas comment tu dois prendre l'information - ca te surprendre pas vraiment d'apprendre qu'une des étudiantes de l'école a pu tomber enceinte en cours d'année. C'est sans doute pas la seule - devant cette jeunesse décadente qui s'perd au fil des années dans plus de dépravation, tu t'attends à ce que ce genre de choses deviennent monnaie courante. Mais c'pas juste cela, et tu le sais.  « Je te demanderais de garder le secret de ce que je vais te dire Sarah. Il en va... De la sécurité de cet enfant, de ses parents ainsi que de la mienne. » C'est trop - tu sais pas l'expliquer, mais jusqu'à présent ton monde s'arrêtait à des bases simples auxquelles tu t'es raccrochée pour ne pas perdre pied. Les Sangs purs sont supérieurs en tout point aux autres sorciers. Les moldus sont des êtres ne méritant ni de vivre, ni de savoir qu'il existe de la magie, car ils useraient de cette connaissance pour prendre le pouvoir sur le monde des sorciers, il faut donc exterminer ceux qui savent. Les hybrides, les créatures, et tout ce qui peuplent le monde des rêves et de la nuit, ne sont que des monstres qu'il vaut mieux ignorer. Tu n'avais rien contre ces créatures, mais soudainement ton monde en noir et blanc se teintait de bien trop de gris pour que tu se sentes à l'aise.

T'as cependant confiance en Clyde - alors tu opines simplement, et t'attends la suite. « Pandora et Cassian ce sont rencontrés à Poudlard. [...] Est enceinte d'un hybride, un enfant moitié vampire, moitié sorcier et moitié vélane. Un cas rare et exceptionnel, un mélange parfait pour faire simple. »   « Par Merlin... » Tu retrouve une place sur un fauteuil, incapable de tenir plus longtemps le regard sur ton - sur Clyde. Tu reste à tenter d'avaler l'information. Il se trouvait à Poudlard des créatures magiques. Cassian - tu te souviens soudainement l'étrange bibliothécaire que t'as pas eut à coeur d'approcher, et fais l'rapprochement avec le reste. C'est trop, sans que tu saches pourquoi. « Pandora n'aurait pas du s'en sortir. Elle a rencontrée un médecin à St Mangouste qui lui a dit que cette grossesse allait la tuer alors ils ce sont tournés vers moi car les créatures... C'est toute ma vie. Et je lui ai promis de l'aider à l'accoucher lorsque ce serait le moment, la sauvant elle et le bébé. »   Tu te tournes vers le lit en bois plus loin une fois encore - Clyde ce foutu héros qui met au monde un être paré d'pouvoirs qui ont pas de paires.

Sorcier.
Vélane.
Vampire.
T'oses pas même imaginer ce que cela pourrait faire. C'était une arme, c'était un être parfait et magique. C'était spectaculaire et terrifiant. « Ce n'est pas vraiment ma mission... Disons que cet enfant est l'avenir des Aquila et surtout il est de ma famille originelle, je ne pouvais pas l'abandonner. » « C'est... » Tu sais pas. Tu sais pas trouver les mots. Tu sais pas - t'embarquant soudainement dans un monde que tu ne connais pas. Un monde qui te semble à la fois terrifiant et fascinant. Un monde qui pourrait avaler Clyde - le tuer sans doute, parce que tu n'sais rien d'autre sur les créatures que leur dangerosité. Et à présent une vélane venait d'accoucher dans la chambre de ton petit ami, et tu savais pas comment réagir. « Trop. Laisse moi... Juste une minute. » T'as besoin de cela, te levant encore pour marcher vers ce que tu sais être l'coin à Alcool, et prenant une bouteille d'pur feu que tu ouvres pour en avaler une gorgée sans prendre le temps d'sortir un verre. « Qui es-tu vraiment ? Je sais que... Que tu es adopté. Que tu es... Un Aquila, un chasseur - qu'importe ce que ca signifie. Sauf que ca importe. » Sauf que c'est la réalité, sa réalité. ET tu sais à présent, que si tu veux vous laisser une chance, tu dois prendre conscience de ce monde là. « Racontes moi.... qui tu es vraiment. Derrière le nom Greengrass. »


_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 220
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   Jeu 8 Nov - 12:59

Saryde
Il raconte, ses mots n'étant accueillis que d'un silence à peine pesant. Il sent que c'est fort ce qu'il dit, il sait que c'est effrayant et qu'elle pourrait partir en courant à toute hâte. Il l'sait mais il ne juge pas, lui même n'est pas sûr qu'il serait assez courageux pour écouter tout ça sans faillir une seconde. Alors quand il termine il respecte son silence, il l'observe qui se lève et qui marche un peu, restant loin du berceau où dort l'enfant si sacré. L'bébé parfait, l'bébé magnifique qui se repose avec son petit poing droit fermé, serré sur une possession invisible. L'sommeil du juste, après avoir hurlé en venant au monde et après avoir tout donné. « Trop. Laisse moi... Juste une minute. » « Prend tout ton temps. » Il la regarde qui se sort une bouteille et alors qu'il allait demander un verre à un elfe de maison, elle boit directement à la bouteille. Il se retient de sourire, amusé par ce geste alors qu'il baisse finalement la tête pour observer ses mains jointes. Elle a besoin de calme et de se remettre de ce qu'il vient de dire et l'alcool semble l'aider. « Qui es-tu vraiment ? Je sais que... Que tu es adopté. Que tu es... Un Aquila, un chasseur - qu'importe ce que ca signifie. Sauf que ca importe. » « C'est la partie la plus importante de mon être. » Qu'il lui dit doucement en relevant la tête. « Racontes moi.... qui tu es vraiment. Derrière le nom Greengrass. » Il soupire et hoche la tête, sachant que là ça doit sortir et sans qu'il n'oublie aucun détail. « Il y a six siècles de ça les Aquila était des chasseurs, respectés et redoutés en Italie notamment. Se transmettant le savoir ancien de la chasse, chaque fils et fille allait devenir un chasseur lui même. Un jour ma famille a attaquée un repère de créatures qui ne respectait pas la loi et plusieurs vampires sont mort. Là nous sommes devenus la cible d'une très vieille vampire du nom de Lilith, elle avait jurée de se venger. Au bout de quelques mois elle a attaquée les Aquila et elle a transformée Cassian, qui était destiné à reprendre la tête du clan. A partir de ce moment là et à cause de cette attaque ma famille a finalement disparue petit à petit, même si un mort d'ordre subsistait à savoir de protéger ceux qui ne peuvent pas se protéger eux même et surtout, de retrouver Cassian quoi qu'il nous en coûtait. » Il fait une pause et se lève lui aussi, pour attraper une bouteille d'eau dans le bar à alcool. Son père aime toujours boire un peu d'eau entre deux verres.

« Pour ne jamais oublier notre mission, les futurs chasseurs ont commencé à porter des prénoms commençant par la lettre C, en plus d'être marqué sur le torse par l’emblème du clan que tu as sans doute vu en Italie. » Qu'il dit en avalant quelques gorgées d'eau avant de reprendre. « Avant ma naissance ma mère a rencontrée un homme. Très beau, très fier, ils ont vécus une brève idylle et celui-ci est parti avant ma naissance. Il porte le prénom de Marcus Rowle et tu dois sans doute le connaître. Même si pour moi il importe peu, ayant refusé de me voir lorsqu'il a appris ma naissance. Ma mère m'a élevée seule les cinq premières années jusqu'au soir de l'attaque. » Il prend une minute pour y repenser, n'aimant pas se remémorer l'instant mais n'ayant pas le choix. Pour que Sarah comprenne, il doit le faire. « C'était Lilith qui venait mettre fin aux Aquila, définitivement. Ma mère a donnée sa vie pour que je m'en sorte. Elle a combattue les trois vampires pendant que je fuyais vers une immense maison... Celle des Greengrass. Ils m'ont accueillis ce soir là, ils connaissaient mon histoire et celle des chasseurs. Ils m'ont tout donné tu sais, je leur serais éternellement reconnaissant. Ils m'ont offert une famille, un nom, l'instruction et surtout l’entraînement des chasseurs. Père est allé le lendemain mettre en terre ce qui restait de ma mère et il a pris et conservé le livre de ma famille ainsi que le poignard de ma mère que j'ai toujours. Ils ont attendus mes 8 ans pour commencer l’entraînement des chasseurs, ils ne m'ont jamais caché qui j'étais et ce que je devrais devenir. Tu n'imagines pas leur bonté. Et puis un an après ma petite sœur est née... Et je suis devenu un Greengrass, personne ne c'est jamais douté que j'étais sang-mêlé et fils d'un Rowle. » Il fait un vague geste de la main, n'aimant pas dire cela. Marcus n'a jamais été un père, il l'a rencontré une fois au ministère mais c'était très vague et cet homme ne lui a inspiré que du mépris. « La suite tu la connais jusqu'à il y a environs un mois. En chassant dans les ruelles de Londres je suis tombé sur Cassian... Et j'ai enfin mis fin à une traque de six siècles. Les miens peuvent enfin être en paix car Cassian a été retrouvé. Entre-temps il a eut cette histoire avec Pandora, ils m'ont demandé de l'aider à accoucher car je connais pas mal les créatures et c'est tout. Voila, tu sais tout en détail. » Qu'il dit avec un soupir. « C'est normalement la partie où tu t'en vas sans demander ton reste et où je ne te revois plus jamais. »

_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 263
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   Lun 12 Nov - 9:46

(hs : le codage viendra plus tard parce que sur tablette c'une horreur :rire:)

C'était trop - tes oreilles bourdonnaient de mille pensés, alors que la voix de Clyde te semblait lointaine. C'était trop - dans ton monde il n'existait pas de tels cauchemars, de monstres et de vengeances millénaires, qui ne trouvait de fin qu'à la mort des sorciers. Malédiction, condamnant le nom des Aquila à la disparition parfaite, mettant Clyde devant l'œil cruelle de la mort qui viendrait le dévorer. Lilith - démone cruelle, jouant avec le cœur des mortels qu'elle chassait depuis longtemps. Il te semblait y voir la marque des ténèbres, d'une chose plus énorme et atroce que les mangemorts, ou les guerres qui marquaient le monde des sorciers aujourd'hui. En était-elle choquée, Lilith ? En était-elle concernée ? Tout cela n'avait pas de sens pour toi, ton monde était bien plus petit que cela.
C'était trop - ca te faisait battre le cœur d'une peur tétanique, te faisant oublier de respirer tout le long du monologue de ton…. de Clyde. Tu veux pas penser à vous, tu veux penser à toi, et le berceau dans un coin de la salle devenait insupportable à regarder. Dedans dormait un monstre si parfait que tu ne doutais pas que tu l'aimerais si tu te laissais à le regarder. Mais tu t'refusais à être la victime de ces enchantements, de ces capacités à ces hybrides à séduire leurs congénères. Tu te sentais devenir cruelle et paranoïaque, à les détester parce que tu étais terrifiée. Tu voulais partir - C'est le moment où tu pars en courant. - Tu te détestes pour lui donner raison, mais après cela… Tout cela : la nouvelle de son sang mêlé, non Greengrass mais Rowle. La nouvelle de sa mission impossible de voir les hybrides protégés. La nouvelle de son nom condamné par les crocs d'une vampire violente. La nouvelle de tes sentiments qui te donnaient envie d'y croire, et de ta raison qui te faisait fuir. Comment pouvais-tu te laisser à aimer un homme qui t'offrait un monde aussi terrifiant ? Comment pouvais-tu vivre dans un monde dont tu ignorais tout ? Tout était trop grand, trop violent, trop brillant, trop terrifiant - trop, trop et ton cœur le supportait mal, te tambourinait dans la tête pour te rendre folle.

Alors tu te tournais vers lui, t'approchant en quelques pas pour poser tes lèvres sur les siennes en un baiser volé, frôlant sa bouche plus que tu le dévorais. Tu touchais sa peau, t'assurant qu'il était bien réel - parce que rien ne faisait de sans dans son histoire, mais tu ne pouvais pas douter de lui. Tu ne doutais que de toi. Je suis désolée. annonçais-tu avais de reprendre ta veste sur une chaise, de faire ton chemin jusqu'à la porte, et de fuir, transplanant pour rentrer à Londres, sans tourner un regard vers le bébé, ou vers Clyde.

to be continued.

_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps des réponses. - Saryde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des réponses. - Saryde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaa ⊱ Le temps des questions, le temps des réponses, le temps d'une amitié
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde moldu :: L'Angleterre-
Sauter vers: