AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ysolte - of ice, dreams and fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 385
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 6 Aoû - 22:17


   
Ysolte Noreen MacFusty
   i need that fire just to know i’m awake


   

   

   
Pseudo
: bombastic
Âge
: 26 ans
Comment as-tu connu le forum ?
 en allant de partenaires en partenaires, me semble, avec la ferme intention de trouver un forum harry potter (en souvenir du bon vieux temps)
As-tu des remarques à faire ?  
 peut-être, peut-être pas. vous tenez réellement à savoir ?  
Fréquence de connexion :
 5/7 jours si ma connexion tient – un peu moins en ce qui concerne ma fréquence de RPs, désolée les gars (et les filles)
Code du règlement (3 parties)  
(1) c’est un poème me semble – vous voulez sérieusement le poème (2) capacité émotionnelle d’une petite cuiller (3) j’ai oublié la question, c’était quoi la question ? ALWAYS, god, trop d’émotions.

   


Code:
[b]Astrid Bergès-Frisbey[/b] – Ysolte MacFusty



   
crédit gif/avatar
:  tumblr (précisément celui-ci)

   

   
Carte d'identité
Prénom
: Ysolte, prénom de circonstance et porté de génération en génération (ou presque), dont la signification est aux antipodes de ce que représente le clan MacFusty. Rule over Ice, c’est pas mal trouvé pour un clan qui s’occupe de ça, d’eux, de dragons. Vient Noreen, en deuxième prénom – mais entre nous, c’est juste sur l’état civil, écrit comme ça. Un beau de décoration, pour tout avouer.
Nom
: MacFusty. Du clan du même nom, MacFusty, régnant sur les hébrides extérieures (enfin, sur l’île Barra).
Date de naissance
: 24 Aout 1960
Nationalité
: Ecossaise, pure souche, à l’accent aussi marqué que les embruns. Même les autres insulaires ont parfois du mal à la comprendre – faut dire qu’il lui arrive de mélanger le gaélique écossais, l’anglais et ses autres inventions vocales.
Statut de Sang
: Mêlé, simplement mêlé. Paraît que les Sang Purs n’ont pas envie d’aller se perdre dans les îles. Paraît surtout que le clan MacFusty est aussi très … restreint. Regroupé. Elitiste.
Métier/Maison
: Serdaigle.
Orientation sexuelle
: drag… hétérosexuelle. Elle ne s’est jamais posée la question, le suppose, n’y pense pas vraiment. Souvent décrite comme frigide ? Si ça leur plait, elle préfère laisser couler.

    Un brin de magie :
Votre Epouvantard
 Un miroir … dont aucun reflet n’est visible. Ca ou sa peur de se perdre dans ses rêves, se perdre dans la réalité, perdre pied, perdre la tête.
Votre Patronus
 Les membres de son clan, somehow, ont tous réussi à développer une version miniature d’une espèce de dragon. Alors qu’elle, elle, se tape une grenouille. Petite bestiole, souvent négligée, dont la symbolique l’a élevé au rang de divinité dans certaines cultures. Si elles agissent contre les ondes négatives, dans son cas, elles agissent surtout contre les détraqueurs. Ah. 
Votre baguette
Ecorce de noyer, en adéquation avec son esprit innovateur. Souple, 26.3 cm, et contenant une écaille de … étonnant … dragon.  
L'amortencia :
Une odeur d’algues, de terre mouillée et de sel.  
Particularité magique
 La demoiselle possède le don de voyance – bien qu’il s’agit plutôt d’une malédiction. Pourquoi ne peut-elle pas avoir une vision complète ? Ou une vision qui ait du sens ? Ysolte est une voyante ratée, qu’on se le dise, dans l’attente de l’événement important.  


   
Caractéristiques
Caractère
:  Blasée avant l’âge, le calme apparent de l’Ecossaise est souvent assimilé à une sagesse acquise prématurément. Ses mots sont souvent maîtrisés, pas plus élevés les uns que les autres, lâchés dans les airs si la raison l’impose. Ysolte parle peu mais parle bien ; elle préfère – et de loin – avoir une discussion qui a du sens plutôt que de se perdre en digression et autres futilités. La brièveté et le pointillisme de ses propos lui ont souvent valu d’être considéré comme étant frigide, ça et son obsession quasi-maladive sur le respect des règles. Pourtant, pourtant, la demoiselle n’est pas aussi calme qu’elle le laisse paraître – parce que tout, tout, est dans le paraître. Son enfance, passée à courir derrière les enclos et à regarder les membres de son clan maîtriser les cracheurs de feu, lui a appris à réagir à l’instinct et avec passion. D’ordinaire calme, Ysolte surprend souvent lorsqu’un sujet qui lui tient à cœur vient dans le sujet ; de rivière apaisée, elle peut se transformer en feu ardent. Energique, dans le sens où elle a toujours besoin d’avoir quelque chose à faire, elle s’épuise souvent dans des tâches annexes qui peuvent être l’obsession de l’instant, de l’heure, de la semaine, du mois parfois. Obsession qui peut, du jour au lendemain, tomber à côté de son radar sans qu’elle ne s’y intéresse de nouveau. Etant née sur une île perdue dans les Hébrides, l’Ecossaise se sent proche de la nature – animaux compris – et a rapidement développé une passion pour la botanique. Faut dire que les plantes, contrairement aux autres sorciers – et moldus -, ne parlent pas. Et c’est souvent les mains dans la terre, jusqu’au coude, qu’elle perd la notion du temps. Les autres moments, c’est lorsqu’une vision vient s’imposer à elle, engourdissant ses sens et son esprit, la plongeant dans un état de léthargie – qui n’a d’égal que la violence de ses actes, parfois – qui l’exaspère. A quoi bon lui offrir le don de divination s’il n’est qu’incomplet, aléatoire et défectueux ? Elle s’énerve souvent de ne pas réussir à le maîtriser, perdue entre rêves et réalité, entre envie et écœurement. Avec elle, tout est gris : tout est un juste milieu où les couleurs ont perdu de leur intensité.
Elle n’a pas de grands rêves, de grandes envies ni de grandes espérances bien que l’ambition d’être au sommet de la pyramide peut être toxique. Charismatique et cultivée, à l’écoute des autres et du discours des corps, l’Ecossaise sait comment tourner la plupart des situations en sa faveur et changer les opinions des autres. Il ne suffit que d’un mot, d’un soupir, d’un geste… D’un sourire parfois. Par contre, son calme apparent n’a d’égal (encore) que sa rancune : il est déconseillé de s’inscrire sur sa liste noire, elle a appris à changer de cible que lorsqu’elle est considérée comme morte. Mauvaise perdante, il est aussi conseillé de prendre ses pieds à son cou lorsqu’elle perd… ne sait-on jamais qu’elle décide de dépêcher un dragon depuis l’un des enclos… Elle en serait bien capable, qu’on se le dise. Véritable tête brûlée, parfois véritable tomboy, elle n’a pas peur de se salir les mains.

Allégeance
: La fuite est salutaire : autrement dit, Ysolte n’est pas quelqu’un à prendre parti pour tel ou untel. Elle préfère (et de loin !) assurer ses arrières et disparaître avant que la situation ne s’embourbe. Et ne veut en aucun cas se ranger du côté pro-moldus, pro-sang purs, ou pro-quelque-chose. Pour elle, le sang n’est qu’un conducteur de magie, vieille ou nouvelle, dont l’ancienneté n’est pas synonyme de puissance. Au contraire, comme avec l’hebridean black (la race de dragon majoritaire dans la réserve de l’île Barra), ancienneté va souvent de pair avec perte de pouvoir alors que les gamins sont déjà là à grappiller la chaire de leurs ancêtres. Pas qu’elle veuille non plus se ranger côté né-moldu et leur arrivage de sang frais… Au final, son allégeance ne va que vers elle et vers son clan. Car les MacFusty sont très soudés, unis comme les dix doigts de la main, quasi irrationnels si quelque chose arrivait à l’un des leurs.
Par contre, si elle devait choisir, elle irait certainement dans le clan des vainqueurs. Juste parce qu'elle veut sauver ses fesses en premier. Pas d'état d'âmes.


   


Dernière édition par Ysolte MacFusty le Lun 24 Avr - 19:16, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 385
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 6 Aoû - 22:18


Until we go down
et à la fin, la mort

« C’est une sorte d’ivresse, la violence » – CLAIRE DE LAMIRANDE

26 AOUT 1967, RESERVE DE L’ILE BARRA, HEBRIDES, ECOSSE

Deux hommes, accablés par la chaleur de l’été écossais, discutaient sous la brise à l’ombre des pins. Assis contre le tronc d’un arbre, ils profitaient d’une journée riche en récolte, laissaient le temps filer jusqu’à ce que le soleil n’entrât dans leur champ de vision. Le premier homme s’appelait Aonghus McCabe, fermier de cinquante-cinq ans, et habitant l’île de Barra depuis sa tendre enfance sans réellement l’avoir jamais quittée. Le second homme, plus jeune, n’était autre que son petit-fils, Warren, âgé de dix-sept ans et prêt à prendre la relève. Ce qu’aucun ne savait, c’était qu’ils s’étaient aventurés en territoire hostile, quittant les paramètres de leur ferme pour venir gratter le terrain des MacFusty. En temps normal, tout aurait pu bien se passer, sans qu’un incident ne vienne se déclarer – mais c’était sans compter la furie d’une bestiole énorme, de presque neuf mètres de long, d’un noir inquiétant, qui trouvait la présence des deux moldus intrusive. Une lumière rouge leur fit lever la tête et, avant qu’ils n’aient pu lâcher le moindre mot ni amorcer leur fuite, leurs corps s’embrasèrent.


ϗ


Tu te souviens des cris, des hurlements, de l’affolement. Tu te souviens du visage grave de ton père, de tes cousins, de tous les sorciers de ton clan. Tu te souviens des discussions à voix basse, discussions qui ne t’étaient pas réservés et aussitôt tues lorsqu’on te voyait tendre l’oreille. Ils ne voulaient pas, pas déjà, que tu sois confrontée à la violence de leur travail. Mais c’était trop tard : tu avais vu, vu ces corps carboniser à quelques mètres de toi, vu ton père et ses acolytes maîtriser le Noir des Hébrides. Tu te souviens de l’odeur de la chaire brûlée, de la peur et de la frustration. Mais du haut de tes 6 ans, tu n’assimiles pas bien ce qui se déroule devant tes yeux, considères que la violence est la seule réponse contre la violence. Jets de flamme contre jet de sorts, hurlements bestiaux contre hurlements humains. Du haut de tes 6 ans, tu ne comprends pas pourquoi ton clan a été assigné à la protection des dragons, pourquoi les blessées affichent leurs brûlures avec fierté, pourquoi tes frères rêvent déjà d’être grands pour reprendre le flambeau. Pour toi, l’Hybride Noir n’apporte rien de bon si ce n’est que destruction et sentiment d’angoisse.
« Ysolte, Fergus. Je sais que je ne peux vous ôter de la mémoire ce que vous avez aperçu cet après-midi. Je peux seulement vous assurer que ce ne sera ni la première fois, ni la dernière fois. Et c’est pour cette raison que nous … vous … », commence ton père, le ton grave mais toutefois apaisant.
« Aoniabh ri chéile », murmure ton frère aîné, reprenant le motto de ton clan, t’arrachant un soupire. Tu sais qu’on veut de toi que tu reprennes la phrase, prouvant que tu comprends le sentiment « d’unité » qu’on tente de t’inculquer.
« Cnoc aingeil », finis-tu par lâcher, reprenant le motto du côté de ta mère cette fois-ci. Hill of fire. Ton père serre les dents alors que tu portes ton regard vers la colline où les moldus voisins ont été tué. « Aoniabh ri chéile. »
« Souvenez-vous en bien : unité avant tout. C’est en tissant des liens, en assurant les arrières de l’autre avant les siennes, en ayant une confiance toute aveugle mais bien pensé en amont, que vous arriverez à surmonter tous les obstacles. Unité. Et loyauté. »
Unité et loyauté – des mots qui te paraissent abstraits à ton âge.
Et si ça peut te rassurer : tu n’es pas certaine de les comprendre bien des années plus tard.


« La plus grande chute est celle qu’on fait du haut de l’innocence » – HEINER MULLER

16 FEVRIER 1969, RESERVE DE L’ILE BARRA, HEBRIDES, ECOSSE

« Pluie incessante qui ricoche entre les pavés. Gris. Tout est gris. Et dans le reflet d’une flaque d’eau, des souliers rouges qui détonnent dans tout ce gris. Les talons claquent, quittent le sol et l’angle de vision. Les talons claquent encore, l’un contre l’autre, avant de revenir se poser bruyamment contre les pavés. Autour, les pieds s’écartent, éclaboussés. Tous. Sauf une autre paire de bottines. »

« QUE VOUS AI-JE TOUJOURS DIT ? », tonne le patriarche de la famille, penché et menaçant au-dessus de Fergus. Tu tournes la tête en direction des voix, sans savoir où tu es … ou, plutôt, sans savoir pourquoi tu te retrouves alitée. A quelques mètres de toi, Fergus se prend un savon ; son visage est livide et il regarde nerveusement de droite à gauche sans savoir où poser son regard. Coupable. Tu sais qu’il affiche le même regard lorsqu’il se sent coupable – mais coupable de quoi ? Tu tentes de te relever, te contentes de grimacer. Grimacer et couiner. Tes doigts attrapent la paille qui fait office de matelas et tu restes là, sans comprendre. Alors, les yeux fixés vers la mezzanine de la grange, tu te contentes d’écouter, luttant contre une douleur lancinante qui te prend de l’épaule à la hanche. Mais tu n’as pas été discrète ; Fergus a tôt fait de remarquer que tu es finalement éveillée. Ses yeux s’agrandissent de stupeur, il se retrouve bientôt à ton chevet.
« Tu m’as fait peur. T’es tombée de ton balai… »
C’est là que tout te revient. Ton envie de voler. Le vent dans tes cheveux. Le rire de Fergus alors que tu le poursuivais. Son rire, un peu plus nerveux, lorsque vous avez décidé de survoler la réserve parce que c’est comme ça que font les grands. Moment de liberté intense mais passager avant que ta vision ne se brouille, avant que tu ne lâches le balai et ne vienne t’écraser quelques mètres plus bas.
« … pas très loin d’un nid. Tu n’bougeais plus mais l’autre Hébride t’a senti. Elle s’est ramenée en deux battements d’ailes. T’as d’la chance que Donàl patrouillait dans l’coin, il a pu intervenir aussitôt. »
T’écoutes sans interrompre, les yeux vissées sur les lèvres de ton frère qui continue son explication d’un pragmatisme qui te met mal à l’aise. Des yeux, tu cherches si Donàl ne se cache pas dans un recoin de la pièce – tu l’as toujours apprécié. Blagueur et enfantin, il se cache toujours dans les parages, prêt à vous couvrir, toi et tes frères, quand vous prenez le large. Sans aucun doute, il a dû vous suivre dans votre épopée, dans l’ombre.
« Il est où ? »
« … »
« L’Hébride l’a eu d’un coup de griffes. »
Tu déglutis difficilement et refuses de comprendre : Donàl contre des souliers rouges. T’as pas à réfléchir plus que cela : tu donnerais bien ce rêve contre le sort de Donàl qui, lui, a tourné au cauchemar.
« Interdiction de survoler de nouveau la réserve. Ysolte, quand tes os seront ressoudés, t’iras présenter tes condoléances à sa fiancée. Et à sa famille. »


« Le futur a été créé pour être changé » – PAULO COELHO

ETE 1970, CHEMIN DE TRAVERSE, LONDRES

Tu as attendu ce moment-là avec impatience : ce moment où tu peux enfin quitter les Hébrides. Depuis que Fergus est parti pour Poudlard l’an dernier, tu as compté jours, semaines et mois. Au début, tu as même tenté de compter les heures avant de te rendre compte que cela avait plus de chance de te rendre folle. Mais maintenant, cette année, tu vas pouvoir le suivre dans cette nouvelle page de ta vie, tu vas pouvoir le suivre à Poudlard et mettre une image sur tous les endroits qu’il t’a décrit : le lac noir, les tours qui brisent les cieux, le vert des parcs … les cours. Tu souffles à l’idée de devoir suivre des cours, à devoir t’asseoir patiemment à écouter les autres. C’est pas ton style, de rester calme et à l’écoute. Enfin : ça l’est un peu plus depuis que tu as la mort de Donàl sur la conscience. Les membres de sa famille ont eu beau accepté tes condoléances, tu t’en veux toujours. Ils savent, tu sais, que prendre soin des dragons est un travail dangereux, parfois non gratifiant et de longue haleine … mais cela n’empêche pas qu’il est mort. Et qu’il n’était même pas encore âgé de 22 ans. Tu secoues la tête, tentes de t’enlever ses pensées de ton esprit, tentes de te focaliser sur Poudlard. Et sur ta première sortie officielle à l’extérieur des Hébrides.
Fergus te tire par la main, t’entraîne dans son sillage. Jamais tu n’as jamais vu autant de monde et tu ne peux t’empêcher de sourire de les voir dérater comme des lapins parce qu’il pleut. T’aimes bien la pluie, toi, alors ça ne te gêne pas. Sourire s’étirant d’une joue à l’autre, tu t’amuses à saluer chaque passant du chemin de traverse d’un « Bonjour Madame » ou « Bonjour Monsieur » sans pour autant recevoir de réponses.  

Gris. Tout est gris. Tout est dilué sous un couvert noir. Une lumière foudroyante vient zébrer le ciel, presque aveuglante. La pluie redouble, les flaques gonflent jusqu’à ne devenir qu’une mince pellicule sur les pavés. Sous le vent, les pancartes se balancent inlassablement. Et, non loin de là, les souliers rouges s’amusent en claquant contre l’eau.
Tu finis par t’arrêter, lasse de serpenter entre les passants. Ta main glisse en dehors de celle de Fergus ; il s’arrête, arque un sourcil en ta direction alors que ton regard est posé sur une fille du même âge que toi. Ses cheveux roux flottent autour d’elle alors qu’elle saute d’une flaque à l’autre, laissant son rire s’élever dans les airs. T’aimerais bien la rejoindre mais n’oses pas faire le premier pas. Derrière toi, le tonnerre vient gronder. La foule l’agite, part se mettre à l’abri. Mais tu ne bouges pas malgré les protestations de ton frère qui te demandent de te mettre à l’abri. Tu ne bouges pas, les yeux fixés sur les putains de souliers rouges de la rousse. Elle finit par te capter, avance en ta direction.
« On s’connait ? »
Oui, non, peut-être. Toi, tu l’as connais. Elle, rien n’est moins certain. Tu effectues un pas en arrière, en direction de ton frère. T’as pas envie de rester avec elle, t’as pas envie de rester avec une meurtrière. Parce que, tu le sais, c’est à cause d’elle que Donàl est mort.
A cause d’elle et de ses putains de souliers.


« Mon passe-temps favori, c’est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre ton temps, perdre son temps, vivre à contretemps » – FRANCOISE SAGAN

17 MARS 1975, SALLE COMMUNE DES SERDAIGLES, POUDLARD

Bientôt cinq ans que tu foules les pierres de Poudlard. Bientôt cinq ans que, pour toi, tout a changé. Ton ressentiment pour tes visions, pour tes rêves sans fin et sans sens, n’a fait que de s’amplifier. Tu tentes, comme tu peux, de cacher ce don que tu vois comme une malédiction. Au fond de toi, tu as l’impression que quelque chose est cassé et que c’en est la représentation. Tu as absorbé la plupart des lèvres à la bibliothèque, ceux concernant la divination, espérant comprendre ce qui te bloque, espérant mettre fin à des années de rêves hachés et brisés. Tu sais que Fergus a tenté maintes et maintes fois de t’aider ; mais ton caractère a fini par ériger une barrière entre vous. Paraît qu’il en a eu marre que tu l’envoies sur les roses sans arrêt ; tu ne peux pas lui en vouloir. Tu ne peux pas lui en vouloir de réussir là où tu échoues : brillant, ton frère est aussi du genre populaire, bien entouré, à exceller en quidditch. Le quidditch. T’aimerais voler de nouveau à ses côtés, comme avant, mais t’oses pas. T’as pas envie de tomber de nouveau. T’as retenté, plus d’une fois … mais les visions semblent s’amuser de la situation, de la hauteur, et s’imposent souvent à toi lorsque tu es dans les airs. Contrainte de rester au sol, pour ton propre bien, tu préfères voler dans tes rêves, mélanges souvent réalité et pensées. T’as souvent l’air déconnectée de la réalité – et c’est peut-être le cas, après tout. Les souliers rouges ont laissé place à d’autres absurdités. A une gueule de serpent. A une chevelure blonde. A une bougie qui s’éteint. Rien n’a l’air d’avoir du sens, rien. Alors tu laisses couler, laisses le temps faire son œuvre, observe le monde plutôt que d’en faire partie.
Brins de valériane, orties séchés, crochets de serpent, racines de mandragore, yeux de lézard rayé, épines de hérisson, limaces à corne, filets de poisson diable et jus de horglup.
Tu couches les mots sur le papier, pensive. A défaut de faire du sport de haut-vol, tu peux néanmoins te limiter à des activités moins dangereuses : potions, botanique pour ne citer que deux d’entre elles … bien que s’assoupir près d’un chaudron peut être explosif. T’aimes bien la botanique, c’est bien plus « terre à terre » que toutes ces pérégrinations mentales qui te rongent l’esprit. Et puis, avec le temps, t’as remarqué que t’étais pas si mauvaises avec les plantes. Ni avec les animaux. Il y a juste avec les autres humains que ça coince ; ils sont trop compliqués pour toi, trop divergents, trop simplement. Ce qui ne t’empêche pas pour autant de suivre leur évolution et interaction, découvrant des choses qu’eux-mêmes ne savent pas à propos d’eux. De là à aller leur parler ? Non, non, surtout pas. T’es tranquille dans ton coin, un bouquin à la main et un sourire au coin des lèvres. Tu sais qu’on te critique dans les couloirs, qu’on critique ton détachement et ton respect quasi-obsessionnel des règles. Mais tu t’en moques, c’est juste parce qu’ils ne savent pas. Qu’ils ne savent pas qu’une vie peut être volée juste pour une ou deux secondes d’amusement.
Ice Queen : c’est ainsi que d’autres Serdaigles te prénomment.
Si ça peut leur faire plaisir…


« On est fidèle à soi-même, et c’est tout. » – JEAN ANOUILH

JANVIER 1978, LES TROIS BALAIS, PRE AU LARD

« Ysolte, c’est pour les temps comme ça que père nous a préparé. Aoniabh ri chéile. »
« Aoniabh ri chéile. C’est un conte pour gamin. Si je n’étais pas ta sœur, ça aurait pu le faire. Mais … »
« C’est justement parce que t’es … »
« Comment veux-tu que je protège tes arrières si je ne suis même pas capable de voir ce qui se passe dans mon dos ? Si je ne suis pas capable de rester sur mes deux pieds, sans tomber dans un enclos, de mon balai, de n’importe où ? »
« Cette faiblesse fait ta force. Fera notre force. Il te suffit seulement de comprendre comment… »
Tu te relèves bruyamment ; sur la table, les choppes de bière vacillent. T’en as marre que Fergus voit le « don de voyance » comme un don, marre qu’il pense que tu puisses le maîtriser, marre qu’il pense pouvoir t’aider et être à tes côtés ad vitam aeternam. Il est parti de Poudlard l’an dernier, ayant finalement passé ses ASPICs. Tu sais qu’il est destiné à s’occuper des Noirs des Hébrides  comme ton père. Et le père de ton père. Et le père de ton père de … Travail qui se transmet de génération en génération, travail qui t’aurait plu s’il ne t’était pas interdit. Ordre du clan, ou quelque chose comme ça. La fiancée de Donàl a fait en sorte que tu ne puisses pas avoir un bon rôle dans ton clan – tu ne peux pas lui en vouloir, t’aurais certainement fait la même chose. Et la haine qu’elle te porte, toi, tu la portes sur la rousse qui se balade dans les couloirs de Poudlard avec toi.
« Fait attention à toi. Poudlard est sécure, encore, pas pour toujours. Peut-être que les murs que tu as vu éclater étaient ceux de Poudlard … »
« Peut-être … peut-être pas. Rien n’est certain avec … ça. »
Tu te pinces l’arête du nez, signe que tu n’as pas envie d’engager la discussion dans ce terrain-là. Le message est compris : Fergus renifle, dépose un sac en papier sur la table devant toi. Sa main est couverte de cicatrices – et si tu sais qu’une partie est dû à la dragoncelle qu’il a chopé l’été dernier, tu te demandes d’où vient le reste. Tu te demandes mais tais les mots ; ton frère le remarque tout de même. Nerveusement, il retire sa main pendant que tu récupères le sac. T’as repris son business depuis son départ … bien qu’il ne soit pas très étendu sur Poudlard. Cœur, peau, griffe, vessie, corne de dragons : tout ça s’échange pour une petite fortune. L’avantage d’avoir un clan qui s’occupe de leur protection.
« Tu sais que je t’aime énormément… mais tu sais aussi que je sauverai ma peau avant la tienne. »
« On verra ça. Aoniabh ri chéile. »
Tu soupires encore une fois, ne peux t’empêcher de sourire. Et alors que ton frère pose quelques mornilles sur la table, tu prends la porte en direction de la boutique de Zonko.




Dernière édition par Ysolte MacFusty le Jeu 18 Aoû - 18:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 6 Aoû - 22:21

Wesh !
J'suis connectée avec ce compte alors bon What a Face
Bienvenue à toi ! Hâte de lire ta fiche, courage pour l'écrire !
Si tu as des questions, problèmes... n'hésite pas à envoyer des MPs aux membres du staff on aime les MPs What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2129
Date d'inscription : 24/04/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 12:08

SALUT L'ECOSSAISE :wut::wut: - viens on fait des trucs sales tous les deux :32::32: T'es bonne WESH. :nop:
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE officiellement sur le forum What a Face je ne doute pas que tu t'éclateras parmi nous :32::32: le contraire serait étonnant, on est tellement coool (je nous lance des fleurs BALEK What a Face:rock:)
HATE D'EN LIRE PLUS SUR TON PERSONNAGE :rock::rock: - sois ma dealeuse, yo yo yo tu vas kiffer. Nous faut des mégasliensdelamortquidéfoncesagrandmèreenslippanthère :stache::stache: :danse:

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 766
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 12:31

Bienvenue parmi nouuuuuuus
J'adore déjà le peu que j'ai lu :32:

Fais pas gaffe à Sirius, il est bizarre. Nous on se contente de le mettre dans un coin avec des cailloux pour qu'il joue :siffle:

Bon courage pour la suite

_________________

Punk's not dead
 




                                          
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 13:27

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 2125
Date d'inscription : 06/05/2016
Localisation : Poudlard sans doute, ou bien chez Augusta Londubat

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 22:24

Bienvenuuuuuuuue jolie écossaise à l'accent étrange (j'arrive pas à me l'imaginer, ça me perturbe XD) ^o^ T'es toute jolie et ton personnage a l'air très intéressant, hâte de lire la suite de ta fiche ** Et puis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir du mal avec le codage x))
@Sirius O. Black : au coin !

_________________

Are you a saint or a sinner ?
If loves a fight, than I shall die With my heart on a trigger. Sometimes to win, you've got to sin. Don't mean I'm not a believer. And I'm gonna hide my wings tonight. ~ by lizzou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2129
Date d'inscription : 24/04/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 23:08

Je passerai demain corriger le codage de ta fiche xD j'suis pas sur l'ordi j'ai peur de tout casser avec mon abruti de phone oxo
Et je vais pas au coin :rage:

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1481
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Dim 7 Aoû - 23:41

Bienvenuuuuuuuuue What a Face

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 385
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Lun 8 Aoû - 0:37

Rose; avec l'autre petite voyante :hey: && quelle est mignonne la petite Elle Fanning, god!

Sirius; il est fou /lui balance un vase à la gueule pour qu'il puisse y mettre les fleurs/ :32: ET JE PARLAIS DE JOINT DE CARRELAGE. (mais si tu veux qu'on deal de la poudre d'écaille de dragons, on peut s'arranger. Mais t'en fait pas pour le codage, j'vais me débrouiller. Je pense... je crois... Oh Merlin, Help Me.

Marly-Gomont; Merci :fou: Mais d'après ce que m'a dit Harry, vous êtes tous timbrés ici. Alors ..... non, non, je n'ai pas balancé

James; Merci Jamesounette :stache:

Andromeda; GEEEMMAAAAA :bave: :bave: :bave: Non mais mon ordi rajoute des espaces un peu partout, j'suis sur que c'est un problème d'espace dans le codage :mdr: Je verrais plus tard #flemme Et l'accent ... l'accent ... va dans les Highlands, tu verras Arrow

Remus; Marchi :stache:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 533
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Lun 8 Aoû - 18:46

OH MY GOD ASTRIIIIIID :fire: :10: :45: :hip: :sex: :kiss: :mange: :rock: :wut: :han: :bave:
cette fille, cette fille est juste un délice et je l'adore. :32: je ne sais pas encore quoi, ni comment, ni pourquoi, mais j'exige un lien démentiel avec ta belle qui est déjà pas mal intéressante. :hehe:
bienvenue parmi nous, brune de rêves. :3: :mouton:

_________________

ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 385
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 13 Aoû - 1:32

Regulus, quel regul! quand tu veux pour le lien de folie (enfin, quand j'aurais terminé ma fiche, hum)

LES GENS, je déménage ce week-end (trop la fête, si si). && je mets du temps à terminer ma fiche. mea culpa. je fais ça entre deux coups de serpillères et de passage à Ikea :strip:

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 13 Aoû - 14:14

Pas de souci, prend le temps qu'il te faut ! Courage pour ton déménagement :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1481
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Sam 13 Aoû - 15:20

Bienvenuuuuuuuuue!

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   Ven 19 Aoû - 9:58


Félicitation, tu es validé(e) !

Ta fiche est super ! :13: J'ai beaucoup aimé ton histoire qui est très originale ! :mange: Bienvenue Very Happy

Bravo, tes efforts sont récompensés et tu rejoins désormais la belle communauté de Maraudeur's Era! L'équipe t'a rajouté au groupe SERDAIGLE  et est curieux de voir ce que tu vas faire désormais. Maintenant que tu es des nôtres, tu peux donc librement aller ouvrir ta fiche de liens afin de recenser toutes tes relations, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Bien entendu, nous savons que tu auras de nombreuses histoires parmi nous, penses donc aussi à ouvrir ton journal de bord, et à le tenir à jour, ce qui te sera très utile pour avoir un Double-Compte plus tard. Enfin, si tu es un sorcier - ou que tu as un lien avec le monde magique - tu peux tout à faire posséder une chouette/un hibou qui délivrera mots doux et autres colis à vos destinataires. Les étudiants de Poudlard peuvent aussi - et c'est même conseillé - rejoindre un club/association pour passer le temps et s'éclater.

Une fois encore, bravo pour ta validation, et nous te disons à très vite, au détour de tes aventures! Bien entendu, si tu as la moindre question, le STAFF attend tes MPs et y répondra au plus vite  :hehe: .


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ysolte - of ice, dreams and fire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ysolte - of ice, dreams and fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ysolte - of ice, dreams and fire
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Fear To Fire II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à Poudlard :: Le livret de Famille :: Les sorciers admis-
Sauter vers: