AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour les affaires... | Eurus & Adolphus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 75
Date d'inscription : 07/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Pour les affaires... | Eurus & Adolphus   Dim 2 Déc - 10:26


Pour les affaires...
@Eurus Rosier & @Adolphus C. Dior
Depuis la mort de Salomée, tout a changé pour Adolphus. Absolument tout. En tout honnêteté, Adolphus ne voit plus personne autre que son personnel à l'entreprise. Même à l'équipe de Quidditch, il se fait remplacer afin d'éviter de croiser son ennemi juré. Il est anéantis, détruit, son cœur s'est explosé sur le sol en mille morceau tel un verre en cristal sur du carrelage. Il se renfermait chez lui, sur lui-même. La dernière personne qu'il a vu c'est Adriaan en dehors de sa petite soeur, sa figure paternelle qui lui permet de trouver le bon chemin. C'est d'ailleurs dans une de ses lettres qu'il a reçu le conseil de venir dans une réception donné par des sang-pur pour célébrer les attentats réussis et penser à leur frères et sœurs morts au combat. L'invitation, il ne l'avait même pas vu, car les seules lettres qu'il ouvrait, étaient celles contenant le sceau d'Adriaan. C'est dans un mouvement d'homme presque insociable qu'il fait venir l'un de ses elfes de maison.

"J'ai reçu une invitation à une réception, où est-elle ?"

L'elfe claque des doigts et tend le papier à son maître avant de se retirer suite au geste de mépris d'Adolphus. Il lit le papier est roule des yeux. C'était le soir-même. Il monte à l'étage se doucher et enfiler un costume, dire que c'était le plus beau était sans doute un mensonge, après tout, tout ses costumes étaient splendides, mais, il ne cherchait pas spécialement à faire des efforts non plus. Toutefois, Adriaan avait sans doute raison, il devait y aller, pas pour se faire des amis. Mais la mort de Salomée ne doit pas nuire à sa réputation, ni à celle de l'entreprise. Il doit se trouver une nouvelle fiancée pour avoir ne serait-ce qu'un héritier pour tout ce qu'il entreprend, mais aussi, il doit faire valoir ses produits encore et encore et encore… Se trouver une fiancée… c'était important, surtout avec Sephora qui est enceinte, il se voyait mal donné son entreprise à un enfant sang-mêlé. Cela fait des générations que l'entreprise Dior est géré par des sang-purs.

Il sort de chez lui et transplane devant un somptueux un manoir. Il replace son costume, le visage fermé, il monte les marches et toque. Un elfe lui ouvre la porte, le regardant de travers.

"Je te conseille de me regarder autrement, vermine."
"Veuillez m'excuser monsieur."

Adolphus entre, et se dirige vers les maîtres de maison, de son sourire charmeur, leur offrant un présent venant droit de son entreprise. Une fois disponible de se balader dans le manoir, il se dirige d'abord faire les boissons afin de se prendre un alcool fort et s'enfuit dehors avant qu'ils commencent à avoir l'idée de torturer une créature innocente ou un moldu kidnappé ou autre pratique.

Arrivant dans la cours, il lance son regard vers le ciel étoilé, et lève son verre à l'intention de Salomée en murmurant un mot.

"Désolé."

Plongeant dans ses pensées, il est évident qu'il n'était pas prêt à remettre les pieds dans le monde social.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 83
Date d'inscription : 03/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Pour les affaires... | Eurus & Adolphus   Dim 2 Déc - 18:55


Adolphus & Eurus

pour les affaires


Envie de disparaître, de se fondre dans le mur, de passer au travers et de s'échapper en filant par la pièce adjacente. Et pourtant, elle était là, à sourire poliment aux autres invités, à échanger des banalités, à se mêler à la masse. Élégante, aimable, presque charmante. Eurus savait jouer son rôle à la perfection mais Merlin qu'elle détestait cela. Les réceptions étaient toute la copie de la copie de la copie de la toute première en date et, d'aussi loin que les souvenirs de la brune remontaient, elles ne laissaient aucune place à l'imagination. Celle de ce soir en était l'exemple type : d'une banalité affligeante, morne à en mourir, Eurus avait même déjà oublié qui étaient les hôtes et pourquoi elle était invitée. Pourtant, elle était là, à venger son mécontentement sur les petits-fours et les verres de vins, à donner le change quand on lui adressait la parole. Non loin, il y avait son père dont le regard pesait parfois sur elle. QU'il était fier le paternel depuis qu'elle était sortie de l'adolescence et s'était à priori rangée. Si seulement il savait. Eurus, ça la faisait jubiler, cette estime toute nouvelle. Il avait passé des années à l'ignorer, à faire passer le petit frère en premier alors qu'Eurus était à deux doigts de s'écrouler. Et maintenant qu'elle les trahissait tous, elle était considérée comme la fille brillante. Trop bon. Beaucoup trop bon.

Bien sûr, l'alcool et l'ennui lui donnèrent envie de fumer et hors de question de se soumettre à cette pulsion beaucoup trop moldue devant la masse assemblée là. Direction l'extérieur, verre à la main, étoiles au-dessus de la tête. Elle s'alluma sa cigarette en songeant à tout ce temps qu'elle perdait à venir ânonner des banalités dans ses fringues pas pratique pour se battre. Vrai qu'elle n'était absolument pas censée se battre ce soir. Vrai qu'elle trouvait cela dommage. Elle se dépêcha de respirer sa dose de nicotine avant d'en dissiper l'odeur d'un coup de baguette. Elle n'avait plus qu'à rentrer maintenant et à reprendre sa petite comédie. Mais voilà qu'Adolphus Dior venait en sens inverse. Ah tiens, elle ne lui avait pas encore parlé à lui. Elle l'observa quelques instant à regarder les étoiles et à trinquer dans le vide. Il n'avait pas exactement l'air au top de sa vie. Il n'avait pas de quoi être exactement au top de sa vie d'ailleurs. Fiancée suicidée, quelque chose du style, c'était ce qu'Eurus avait entendu. Eurus que les convenances voudraient qu'elle lui offre ses condoléances. Ca l'embêtait un peu ça, parce que le Dior, c'était un crétin-machiste notoire, bien que le bruit circulait qu'il s'était calmé. Elle ne croyait pas au bruit cependant, mais elle croyait à l'importance de garder des bonnes relations. Alors elle s'avança. "Bonsoir." Elle ne savait pas trop quoi dire en vrai. "Désolée pour votre fiancée." ajouta-t-elle un peu maladroitement. Elle faillit dire qu'elle ne la connaissait absolument pas et qu'elle en était navrée mais cela aurait été un peu trop. Puis maintenant, elle disait quoi ? M*rde, elle connaissait pas par cœur les dialogues pour cette situation là. Sourire embarrassé, ne pas sortir "une de perdue, dix de retrouvées", ne pas parler du temps non plus. Léger soupir, elle était à deux doigts de s'en retourner.
 
AVENGEDINCHAINS

_________________
ashes to ashes.
Strung out in heaven's high  Hitting an all-time low  
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour les affaires... | Eurus & Adolphus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apolline ♥ Une nouvelle fleur à Versailles
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: Victory Snitch-
Sauter vers: