AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysie Raye
Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative

Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 676
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyDim 23 Déc - 19:14


   
« La pensée naît du doute. »
    Laurent Genefort
@Eira K. Powell & @Lysie Raye
   
« Bien, la semaine prochaine, n'hésitez pas à venir avec vos propres idées, essayer de réfléchir à ce que vous aimeriez faire cette année, quel rôle vous voudriez interpréter. » Lysie salue de la main les quelques membres du club de théâtre qui s’engouffrent dans l'un des longs couloirs du château. C'est certainement parce qu'il est tout nouveau qu'il n'est pas encore très populaire. Cependant Lysie ne peut s'empêcher d'être ravie de voir quelques têtes tout de même. Toutefois, parmi elles, la bleue peut reconnaître celle de la Powell, jolie brune qu'elle ne connaissait pas avant les quelques soirées du club théâtre. Une sang-mêlée, qu'on lui a dit. Et pourtant, dans l'oreille de la Raye cela sonne faux. Pas qu'elle doute -si justement. Elle a eu l'opportunité de l'entendre parler, de l'entendre proposer ses idées -idées pertinentes. Utiliser des mots et des expressions si particuliers dans le monde sorcier. Sans doute qu'avec l'avancée fulgurante du monde moldu, qu'avec l'un de ses parents non-maj', sans doute, sans doute que c'est normal, que rien n'est vraiment bizarre. Ce n'est pas impossible. C'est même plus que probable. Mais Lysie n'est pas dupe. Elle sait, sait qu'être un né-moldu dans ce monde-ci n'est pas une chose facile, plus encore lorsqu'on est envoyé à Serpentard, repère des sang-purs intolérant et plein de préjugés. Et elle comprendrait si Eira Powell mentait sur ses origines.
Mais Lysie n'aime pas ne pas savoir. Lysie aime être au courant. Et c'est certainement son petit côté trop curieux qui la pousse à vouloir fouiller la où elle ne devrait sûrement pas. « Eira. Tu peux rester cinq minutes de plus ? » Qu'elle demande innocemment. « J'aimerais juste te parler de certaines de tes idées. » Mensonge. Excuse, qu'elle préfère penser, afin de ne pas attiser la curiosité de ceux qui prennent leur temps pour partir. Elle attend un peu, que sa cadette s'approche, que les retardataires sans aille. Du juger la verte, se rappelant du peu de chose qu'elle sait à son sujet. L'attention, elle a cru comprendre qu'elle en a besoin. Tandis que  la sang-pur tente de l'éviter. Au fond, tout les éloigne. Trop différentes. Rien en commun.
« Désolée. » Qu'elle commence, peu à l'aise, pas trop sûr qu'elle doit vraiment lui demander. Mais maintenant qu'elle a commencer, elle ne peut pas s'arrêter en si bon chemin. « A vrai dire je ne veux pas vraiment parler de tes idées, même si elles méritent le détour. » Elle marque une pause, se dit que peut-être commencer avec un petit compliment rassura la brune en face d'elle même si le but premier est juste d'avouer qu'elle apprécie les réflexions de sa cadette. « J'ai remarqué que tu utilisais souvent des expressions moldus. Alors je me demandais si... » Volontairement, elle ne tourne pas trois quart d'heure autour du pot, elle s'imagine qu'Eira ne doit pas apprécier. Pourtant elle hésite encore quand elle doit poser la question ultime. « Si tu n'étais pas une née-moldue. » Au pire elle n'aura qu'à dire qu'elle ne savait pas avant cette discussion, qu'elle demandait par curiosité. Chose qu'elle fait, assurément. Elle mentira un peu. Mais pas pour de mauvaises causes. Jamais.

   

_________________
Maly
Through the darkest sky, I will be like the shimmer of one small star out there, shining everywhere I will be there beside you through the lonely nights that fall. So close your eyes, remember my embrace. I will be there like mercy; I will find you through it all. This do I swear, I will be there.
 


Bus « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie 1028547219:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eira K. Powell
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 232
Date d'inscription : 15/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyDim 30 Déc - 12:11


   « La pensée naît du doute. »
Laurent Genefort
   @Lysie Raye & @Eira K. Powell
   
Le club de théâtre ça avait été une évidence pour elle. Elle passe son temps à mentir et jouer la comédie, elle adore ça et elle est doué alors pourquoi ne pas le montrer à tout le monde ? Bon c’est vrai qu’avant de se retrouver devant un public qui les ovationnent y’a encore du chemin, elle est presque certaine que les seuls qui sont au courant de l’existence de ce club sont les même qui sont en train de sortir de la salle, accompagnés par les paroles de leur présidente. « Bien, la semaine prochaine, n'hésitez pas à venir avec vos propres idées, essayer de réfléchir à ce que vous aimeriez faire cette année, quel rôle vous voudriez interpréter. » Elle faisait pas vraiment attention à Lysie avant d’intégrer ce club. C’est pas la fille la plus extravagante de l’école et malgré son statut de sang-pur, Eira a jamais vu d’intérêt à la fréquenter. Même dans le petit groupe qui constitue le club elles sont pas devenues très proches. Surement qu’elles sont trop différentes pour ça. Ou qu’Eira est juste pas faite pour se faire des amis s’ils lui servent à rien.

Elle enfile sa robe et met son sac sur l’épaule, elle s’apprête à quitter la salle elle aussi, mais la voix de la Serdaigle la retient. « Eira. Tu peux rester cinq minutes de plus ? » Elle la regarde de travers, c’est jamais une bonne chose quand elle entend ça. Sauf que pour une fois elle sait pas ce qu’elle a bien pu faire. « S’tu veux. » Elle lui répond, pas certaine de ce que la blonde allait lui dire. « J'aimerais juste te parler de certaines de tes idées. » Elle se détend un peu et repose son sac sur la table. « Bien sûr, tu voulais m’dire quoi ? » Elle lui demande avec un sourire, s’avançant vers l’autre jeune femme, sans faire attention aux derniers membres qui quittent la pièce. Si c’est que ça, elle a pas de raison de s’inquiéter. Puis elle adore ce club et elle adore qu’on écoute ses idées, alors ça la dérange pas rester plus longtemps. « Désolée. » Elle perd de son sourire, elle a l’impression qu’elle va pas aimer ce qu’il va suivre. « A vrai dire je ne veux pas vraiment parler de tes idées, même si elles méritent le détour. » « Et tu veux m’parler d’quoi dans c’cas là ? » Elle se méfie, elle voit pas de quoi elle veut discuter, elles ont rien en commun toutes les deux, hormis le théâtre. « J'ai remarqué que tu utilisais souvent des expressions moldus. Alors je me demandais si... » Elle fronce les sourcils, elle aime pas du tout la tournure que c’est en train de prendre. « Si tu n'étais pas une née-moldue. » Elle se fige d’un coup. Elle redoute ce moment depuis qu’elle à mit les pieds dans cette école, que quelqu’un découvre ce qu’elle est vraiment. Elle avait pourtant tout fait pour pas que ça se sache et elle pensait que ça fonctionnait plutôt bien, ça faisait six ans et personne ne se doutaient de rien. Enfin jusqu’à maintenant. « T’as rien d’plus stupide à m’sortir ? Y’a plein d’gens qu’utilise des expressions moldues. » Elle lui balance d’un ton sec et le regard noir. « Puis d’toute façon, qu’est-c’que ça peut bien t’foutre ? » Elle confirme rien, mais elle nie pas non plus. Elle est prise de court, elle arrive pas à réfléchir à un bobard qui tient la route pour se sortir de là.

   

_________________


     
« Three may keep a secret, if two of them are dead. »

     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Lysie Raye
Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative

Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 676
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyDim 30 Déc - 17:07


 
« La pensée naît du doute. »
    Laurent Genefort
@Eira K. Powell & @Lysie Raye
 
Elle a honte, un peu, de mentir pour attirer Eira ici. Mais elle préfère ça plutôt que de prendre le risque de révéler un secret si bien gardé à des oreilles indiscrètes. Et quand enfin elle dévoile ses doutes, elle voit le corps de la soit-disant sang-mêlée se raidir, elle sent même la température de la salle tomber. Elle imagine. Première fois en six ans qu'Eira entend quelqu'un parler d'un si gros mensonge. Qui aurait pu le deviner ? « T’as rien d’plus stupide à m’sortir ? Y’a plein d’gens qu’utilise des expressions moldues. » Sur la défensive, ça ne fait que persuader un peu plus Lysie qu'elle mis le doigt au bon endroit. Peut-être n'aurait-elle pas du lui demander. Après tout elles ne se connaissent pas. Elles ne se côtoient pas. « Oui, désolée. Et j'imagine que comme tu as un parent moldu... » Ça aurait été sa première excuse si elle avait été à sa place. « Puis d’toute façon, qu’est-c’que ça peut bien t’foutre ? » Les yeux électriques d'Eira lui murmurent qu'elle a eu tord. Tord de penser. De se demander. Mais elle ne nie pas. Et qui ne dit mot consent.

« Je ne suis pas contre toi. » C'est tout ce que la bleue est capable de répliquer sur le moment. Elle ne veut pas prendre le risque de lui faire peur et de se montrer hostile. Elle ne veut pas blesser. « Je ne suis pas ton ennemis. » Non, elle ne l'est pas, elle ne veut pas être l'ennemi de qui que ce soit. « Et si tu as besoin d'une alliée, je peux l'être. » Mère Teresa qu'on l'appellera bientôt. Mais c'est plus fort qu'elle. C'est presque dans ses gènes d'aider ceux qu'elle peut aider. Elle n'attend rien en retour. Elle n'attend plus. L'époque où elle avait besoin de reconnaissance est révolue depuis bien longtemps maintenant. « Ce qu'il y a de plus triste, c'est que les né-moldus soient obligés de ce cacher. » Qu'elle murmure plus pour elle que pour Eira. Elle replonge finalement son regard dans les yeux de la Serpentarde. « Fais tout de même attention. Je ne suis certainement pas la seule à l'avoir remarqué. » Elle continue de croire qu'elle a raison et malgré tout ce qu'Eira pourra dire, rien ne pourra faire changer Lysie d'avis. 

 

_________________
Maly
Through the darkest sky, I will be like the shimmer of one small star out there, shining everywhere I will be there beside you through the lonely nights that fall. So close your eyes, remember my embrace. I will be there like mercy; I will find you through it all. This do I swear, I will be there.
 


Bus « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie 1028547219:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eira K. Powell
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 232
Date d'inscription : 15/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyMer 9 Jan - 22:53


  « La pensée naît du doute. »
Laurent Genefort
  @Lysie Raye & @Eira K. Powell
 
C’est le secret qu’elle garde le mieux, celui que personne d’autre qu’elle n’est censé connaitre. Elle a passé six ans à le cacher, à s’assurer que personne ne découvre ce qu’elle est vraiment. Elle veut pas imaginer ce qui pourrait se passer si quelqu’un - si un Serpentard - l’apprend, sa vie serait un véritable enfer, plus encore que maintenant. Elle est convaincue que même sa malédiction est moins terrible qu’une horde d’élève intolérant. Que Lysie ait deviné, c’est un cauchemar qui se réalise. Elle panique Eira, elle est pourtant douée pour mentir normalement, mais soudainement elle sait plus comment faire. Elle se défend comme elle peut, pas vraiment convaincante, elle s’en rend bien compte. « Oui, désolée. Et j'imagine que comme tu as un parent moldu... » Oui, c’est ça, un seul parent moldu, elle aurait pu y penser. L’angoisse d’avoir été découverte lui fait complètement perdre pied. Elle arrive plus à réfléchir correctement, seulement à aboyer sur la Serdaigle qui a osé remettre en cause ce qu’elle a raconté à toute l’école.

Elle veut sortir de cette pièce, respirer un bon coup, calmer ses nerfs et la bestiole qui vit dans sa tête. Manquerait plus qu’elle se réveille et que l’autre fille découvre un autre de ses secrets ce soir. Mais elle peut pas partir et laisser la Raye après qu’elle lui ait annoncé un truc pareil. Elle sait pas ce qu’elle compte faire de cette information. « Je ne suis pas contre toi. » C’est pas ce qui la rassure, elle fait pas confiance aux gens, encore moins avec quelque chose comme ça. « J’ai d’mal à t’croire. » Elle répond, un peu moins violemment. « Je ne suis pas ton ennemis. » « Vraiment ? » Elle demande suspicieuse, ne croyant pas que la blonde puisse vouloir faire autre chose de son secret que de s’en servir contre elle. C’est ce qu’elle ferait à sa place. « Et si tu as besoin d'une alliée, je peux l'être. » La compassion elle connait pas Eira, aider les autres c’est la dernière chose à laquelle elle pense, si elle y pense tout court. « Et pourquoi t’f’rais ça ? » Elle se méfie tout le temps, c’est pas maintenant qu’elle va se laisser berner par l’air tout gentil de Lysie.

« Ce qu'il y a de plus triste, c'est que les né-moldus soient obligés de ce cacher. » Parce qu’elle pense qu’elle est pas au courant de ça ? Y’a bien une raison pour laquelle elle ment, elle à vite compris qu’elle serait pas la bienvenue dans sa maison en disant la vérité. Elle l’ignore, elle veut pas se justifier devant elle, encore moins défendre moldus et autre né-moldus. Question tolérance ils sont pas mieux que les sorciers, elle est bien placée pour le savoir. « Fais tout de même attention. Je ne suis certainement pas la seule à l'avoir remarqué. » La panique remonte en flèche, elle avait même pas remarquer qu’elle c’était clamé. « T’en parles à qui qu’ce soit et j’te f’rais regretter avoir ouvert la bouche, c’clair ? » Mais elle a pas tort, si elle s’en ai rendu compte, peut-être que d’autres aussi. Malgré ses efforts, elle a pas grandi dans ce monde et elle se rend pas toujours compte de ce qui est typiquement moldu. « Quoi comme expressions ? » Elle demande, après tout c’est la Serdaigle qui a proposé son aide, elle va pas cracher dessus. Même si elle ne lui fait pas confiance et que dès qu’elle en a l’occasion, elle va chercher tout ce qu’elle peut trouver sur elle.

 

_________________


     
« Three may keep a secret, if two of them are dead. »

     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Lysie Raye
Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative

Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 676
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyLun 14 Jan - 20:13


 
« La pensée naît du doute. »
    Laurent Genefort
@Eira K. Powell & @Lysie Raye
 
Partagée entre ses émotions, Lysie prend le temps d'analyser la situation. Elle comprend tout à fait que Powell soit sur la défensive, affectée par les révélations de la bleue. D'un côté la Lysie trop curieuse n'a pas pu s'empêcher de demander, de l'autre, la Lysie raisonnable se maudit de prendre autant confiance cette année. Y a pas de doute, encore avant les vacances, elle aurait juste gardé ses doutes pour elle. « J’ai d’mal à t’croire. » Et à sa place, la Raye dirait la même chose. Non mais quelle idiote aussi ! Pourquoi doit-elle fourrer son nez de partout aussi ? Et pourtant. « Vraiment Eira. Qu'est-ce que j'aurais à gagner à te pourrir la vie ? » Parce que pourrir c'est bien l'mot. Là encore, elle sait, la blonde, qu'être un né-moldu parmis les sang-purs c'est pareil qu'être un poussin dans un nid de vipère. Et que même la pureté de son sang ne l'a pas protégée elle. C'est ses cousins qui sont intervenus, des années en arrière. Et pourquoi elle l'aiderait finalement, Lysie ?« Je le ferais parce que je ne veux pas te voir tomber. » Tomber sous le poids de la honte et de la torture qu’infligent ceux qui pensent avoir une place au-dessus. C'est une belle personne, Eira, la Raye n'en doute pas, même si la verte semble vouloir le cacher sous un besoin d'attention -d'affection. « Que je veux pouvoir me regarder dans un miroir en me disant que j'ai pas tourné le dos à quelqu'un qui aurait pu avoir besoin d'un peu d'aide. » C'est peut-être égoïste, ça l'est sans le moindre doute même, mais si ça peut convaincre la demoiselle en face d'elle, alors autant utiliser cet argument qu'elle voulait précieusement garder dans un coin de son esprit. « Puis le théâtre a besoin d'un élément comme toi. » Elle ne dira pas qu'Eira, c'est un peu un pilier pour l'instant, avec ses bonnes idées et son talent, mais elle n'en pense pas moins.

« T’en parles à qui qu’ce soit et j’te f’rais regretter avoir ouvert la bouche, c’clair ? » Elle fronce les sourcils, Lysie, car ça fait bien longtemps qu'on ne l'a pas menacer de la sorte. « Je ne comptais pas le faire. » Certainement pas. Ça ne lui a même pas effleuré l'esprit. « Encore une fois, pourquoi est-ce que je le ferais ? » C'est vrais que ce n'est pas comme si les deux jeunes filles s’appréciaient assez pour se partager des secrets, mais Lysie n'a aucune raison de faire souffrir la brune. Et même si elle en avait, aurait-elle seulement le courage d'assumer méchanceté dont elle ferait preuve en révélant à Poudlard qu'Eira Powell n'est pas une sang-mêlée ? « Quoi comme expressions ? » Bonne question. Pour le coup, Lysie n'a pas retenu. « Des mots, des... mimiques, plus que des expressions. » Elle hésite, tente de se rappeler pourquoi elle a eu la puce à l'oreille -tiens ça c'est moldus pour l'coup. « Des références à des œuvres moldus surtout, je doute pas qu'on est nombreux a en connaître mais toi t'as le stock. » Oui, ça doit être lors des premières séances du club, quand ils parlaient encore littérature et partageaient les œuvres qu'ils appréciaient et aurait aimer voir jouer. C'est sûrement là qu'Lysie s'est faite la réflexion qu'Eira était bien calée, peut-être un peu trop pour une enfant qui ne revendique pas grand chose du côté des non-majs. 

 

_________________
Maly
Through the darkest sky, I will be like the shimmer of one small star out there, shining everywhere I will be there beside you through the lonely nights that fall. So close your eyes, remember my embrace. I will be there like mercy; I will find you through it all. This do I swear, I will be there.
 


Bus « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie 1028547219:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eira K. Powell
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 232
Date d'inscription : 15/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyLun 21 Jan - 22:31


 « La pensée naît du doute. »
Laurent Genefort
 @Lysie Raye & @Eira K. Powell
 
Elle essaye de se calmer, elle le doit, c’est pas la panique qui va l’aider à se sortir de cette situation. C’est trop tard pour nier, ou trouver une autre excuse pour justifier qu’elle est bien ce qu’elle raconte et pas une née-moldue. Sauf qu’elle a pas réagi assez tôt pour ça, elle s’attendait pas à devoir faire face à ce qu’elle craint le plus. « Vraiment Eira. Qu'est-ce que j'aurais à gagner à te pourrir la vie ? » Qu’est-ce qu’elle en sait elle, quel intérêt elle y trouverait Lysie à faire de sa vie un enfer. Tout ce qu’elle sait Eira c’est qu’elle peut faire confiance à personne. « J’en sais rien, d’puis quand y’a b’soin d’raisons pour ça ? » Elle arrive pas à comprendre pourquoi la Serdaigle se montre aussi mielleuse avec elle, elle arrive pas à la croire, parce que si les rôles étaient inversés, elle s’en serait servi Eira de cette information. Parce que si elle lui veut vraiment rien Lysie, elle lui aurait rien dit, elle aurait gardé ça pour elle. « Je le ferais parce que je ne veux pas te voir tomber. » « Et qu’est-c’que ça peut bien t’faire que j’tombe ? » Elle demande, vraiment intéressé par la réponse. Personne c’est jamais soucié de ce qui peut bien lui arriver, elle s’est toujours débrouillée toute seule, depuis à peu près toujours, alors veut savoir ce qui peut pousser quelqu’un à vouloir l’aider. « Que je veux pouvoir me regarder dans un miroir en me disant que j'ai pas tourné le dos à quelqu'un qui aurait pu avoir besoin d'un peu d'aide. » Raison un peu égoïste, ça lui parle tout de suite beaucoup plus que la gentillesse gratuite, même si c’est surement pas la plus horrible des raisons. « Puis le théâtre a besoin d'un élément comme toi. » « Pour ça j’te crois. »

Si elle a moins de doute sur ses intentions, c'est pas pour autant qu'elle va lui faire aveuglément confiance, ou confiance tout court en fait. « Je ne comptais pas le faire. » « Tant mieux. » Elle se détend de nouveau, pas trop, elle pense pas être capable de pas être nerveuse ce soir, mais au moins son message est passé. « Encore une fois, pourquoi est-ce que je le ferais ? » « L'laisser échapper dans une conversation, des confidences avec ta meilleure amie, y'en a pleins des raisons, volontaires ou pas. » Il lui reste que deux ans à faire dans cette école et elle aimerait bien les passer sans avoir trop de problèmes avec le reste de ses camarades, le reste de sa vie a déjà été assez chamboulé comme ça. « Des mots, des... mimiques, plus que des expressions. » Elle grimace, ça va pas l'aider ça comme réponse. « Des références à des œuvres moldus surtout, je doute pas qu'on est nombreux a en connaître mais toi t'as le stock. » Forcément qu'elle en connait un paquet des œuvres moldues, c'est avec ça qu'elle a été élevée, celles des sorciers font pas assez partie de sa culture pour les citer à tout bout de champ. « Si c'est qu'ça, j'serais plus prudente. » Elle se met a penser qu'elle devrait aussi améliorer ses connaissances de la culture populaire du monde sorcier, pour éviter des gaffes du même genre à l'avenir. « C'est avec quels genres d'bouqins qu'ils grandissent les sorciers ? » Une liste c'est ça qu'il lui faut, puis elle verra si elle en connait déjà certains ou pas plus tard.

 

_________________


     
« Three may keep a secret, if two of them are dead. »

     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Lysie Raye
Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative

Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 676
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyDim 27 Jan - 14:48



« La pensée naît du doute. »
    Laurent Genefort
@Eira K. Powell & @Lysie Raye
D'puis quand y a besoin de raison pour pourrir la vie aux autres ? Lysie roule des yeux, ok, c'est mal partie. Radicalement opposées, les deux sorcières n'ont semblerait-il pas les mêmes valeurs. Pas la même vision des choses. Radicalement opposées. « Et depuis quand y a besoin de raison pour aider les autres alors ? » Qu'elle réplique du tac au tac. Si elles continuent dans ce sens, la conversation n'aboutira nul part sinon à une continuelle méfiance de la part d'Eira -et donc un profond malaise pour la Raye. Alors elle explique qu'elle veut pas la voir tomber, tandis que la verte lui demande pourquoi. Un sourire se dessine légèrement sur les lèvres de l'aigle quand elle entend Eira lui dire qu'elle veut bien la croire. Parce que ça ne fait que confirmer que les deux n'ont rien en commun. La p'tite sang-pur bien trop naïve qui ne voit pas le mal jusqu'à ce qu'il s'offre à elle, tandis que la né-moldue le voit d'partout, incapable d'imaginer qu'un acte puisse être désintéressé.

« L'laisser échapper dans une conversation, des confidences avec ta meilleure amie, y'en a pleins des raisons, volontaires ou pas. » C'pas faux. C'est même plutôt vrai en soit. Mais la bleue sait, elle sait qu'elle n'a jamais divulguer un secret à quiconque. Elle est muette comme une tombe. Bonne menteuse en plus de ça même si l'mensonge n'est employé qu'en dernier recours. Elle a souvenir du p'tit trafic d'Ysolte qu'elle couvrait quand les bruits courraient un peu trop que ça venait d'un MacFusty. « J'peux pas nier. Mais j'peux cependant affirmer avec certitude que tous les secrets qu'on m'a confié un jour en sont encore aujourd'hui. » Et preuve est qu'il y aurait des scandales dont elle aurait été le cœur si ça s'était su -ou si ça venait à ce savoir. A commencer par la raison de la venue de sa cousine Grace. Et elle sait qu'le moyen l'plus simple pour n'pas révéler un secret, c'est d'oublier qu'il existe et de se persuader que l'mensonge est la vérité. « Niveau expression, j'dirais que plutôt de dire qu'on va faire d'une pierre deux coup, tu devrais plutôt dire qu'on va faire d'une baguette deux sorts. Tu vois ? Je peux te faire une liste des expressions sorcières si tu veux. »

« C'est avec quels genres d'bouqins qu'ils grandissent les sorciers ? » Elle fronce les sourcils Lysie, s'perdant dans les méandres de ses souvenirs. « Y a pas mal de contes pour enfants. Parmi les plus connus, j'dirais qu'on peut les trouver dans  Les Contes de Beedle le Barde, avec ce bouquin tu pourras trouver les contes qu'on connait tous. Je peux te le prêter si tu veux, je dois avoir le mien dans le dortoir. » Évidemment, comme c'est un cadeau de ses feux grands-parents. Important pour elle, c'est un livre qui lui rappelle de nombreux moments passés dans la grande maison de Lyon. « Après je dirais qu'on a tous lu Le Quidditch à travers les âges. C'est souvent un livre offert à ceux qui aime le sport. E après niveau auteur j'peux te conseiller Forbien Narré, il fait de bonne pièce de théâtre -c'est avis personnel. Faut aimer l'humour décalé cela dit. » Elle marque une pause, sort une plume et un parchemin sur lequel elle griffonne tout ce qu'elle vient de dire, indique d'autres auteurs avant de le tendre à la Powell. « En soit, tout dépend du lieu où on a grandit et dans quelle famille aussi. J'suis bien sûr que les familles de sang-purs... conformistes grandissent avec des manuels scolaires plus qu'avec des contes pour enfant. Mais dans mon cas je peux plutôt t'orienter vers ce type d'ouvrage. Après y a pas de secret, personne grandie avec les mêmes références, alors mieux vaut se faire sa petite réserve personnelle plutôt que de chercher à connaître toutes les histoires d'aventures et de romances qui sont sorties dans les années 60. »  


_________________
Maly
Through the darkest sky, I will be like the shimmer of one small star out there, shining everywhere I will be there beside you through the lonely nights that fall. So close your eyes, remember my embrace. I will be there like mercy; I will find you through it all. This do I swear, I will be there.
 


Bus « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie 1028547219:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eira K. Powell
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 232
Date d'inscription : 15/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptySam 2 Fév - 11:23


« La pensée naît du doute. »
Laurent Genefort
@Lysie Raye & @Eira K. Powell
L'altruisme c'est pas une chose à laquelle elle est habituée. Depuis qu'elle est petite elle se débrouille sans l'aide de personne, alors, c'est inévitable, quand elle est confrontée à de la gentillesse gratuite elle se braque, pas habituée à recevoir de l'aide sans rien avoir à donner en retour. « Et depuis quand y a besoin de raison pour aider les autres alors ? » « D'puis toujours. Si t'aide quelqu'un, ça t'rapportes forcément un truc en r'tour. » Elle répond sur le ton de l'évidence. Elle comprend pas la façon de penser de la blonde, pourquoi s'embêter à faire plaisir aux autres si c'est pour rien en tirer, ça ne fait aucun sens dans son esprit égoïste. C'est pas un concept qu'elle arrive à saisir la bienveillance. Elle a toujours du faire attention à tout autour d'elle, à pas faire de magie devant son père pour pas qu'il se mette en colère, à ce qu'elle dit quand elle est à l'école. Elle l'a perdu tôt le privilège de pouvoir être une enfant naïve voyant le monde comme un conte de fée, elle est même pas certaine de l'avoir eu un jour.

C'est tôt aussi qu'elle a appris à tourner la vérité à son avantage, elle est douée pour mentir. C'est surement pour ça qu'elle a voulu faire du théâtre, elle ment tout le temps, se fait passer à longueur de journée pour quelqu'un qu'elle est pas, sans que personne ne puisse reconnaitre son talent. Au moins ici les rôles qu'elle joue sont appréciés à leur juste valeur. Et elle doit reconnaitre que la Serdaigle est aussi dotée d'un talent pour la comédie, c'est pas pour rien qu'elle est la présidente du club. Mais elle sait que mentir et garder un secret sont deux choses bien différentes et que si elle est ment mieux qu'elle ne respire Eira, elle est capable de divulguer les secrets des autres sans aucun remords. « J'peux pas nier. Mais j'peux cependant affirmer avec certitude que tous les secrets qu'on m'a confié un jour en sont encore aujourd'hui. » Elle prend note de ce qu'elle lui dit, elle garde des secrets Lysie, elle cache des choses sous ses airs de fille parfaite et elle compte bien savoir quoi Eira. Pas question que la blonde soit la seule à avoir quelque chose dont elle peut se servir contre elle. « Niveau expression, j'dirais que plutôt de dire qu'on va faire d'une pierre deux coup, tu devrais plutôt dire qu'on va faire d'une baguette deux sorts. Tu vois ? Je peux te faire une liste des expressions sorcières si tu veux. » « Oui j'vois l'principe. J'dis pas non à une liste, ça peut toujours être utile. »

« Y a pas mal de contes pour enfants. Parmi les plus connus, j'dirais qu'on peut les trouver dans  Les Contes de Beedle le Barde, avec ce bouquin tu pourras trouver les contes qu'on connait tous. Je peux te le prêter si tu veux, je dois avoir le mien dans le dortoir. » Elle en a entendu parler des contes de Beedle le barde, elle l'a même feuilleté en diagonale quand elle est arrivée à Poudlard. « Non c'bon, j'irais l'chercher à la bibliothèque. » Ils ont tous dans ces étagères alors pourquoi pas des contes pour enfant, puis elle veut pas devoir quoi que ce soit d'autre à Lysie, elle préfère le trouver toute seule le bouquin. « Après je dirais qu'on a tous lu Le Quidditch à travers les âges. C'est souvent un livre offert à ceux qui aime le sport. E après niveau auteur j'peux te conseiller Forbien Narré, il fait de bonne pièce de théâtre -c'est avis personnel. Faut aimer l'humour décalé cela dit. » « J'l'ai déjà celui-là, mais j'irais voir pour Forbien Narré, ça m'plaît bien les pièces de théâtre. » Elle est pas une grande lectrice, elle se fatigue rapidement quand elle doit lire des longs textes, mais les pièces de théâtre elle les trouve plus vivante, plus facile à lire. Elle récupère la liste que la blonde lui donne et regarde les noms qu'elle y a inscrit, elle va passer beaucoup plus de temps à lire que ce qu'elle avait prévue cette année. « En soit, tout dépend du lieu où on a grandit et dans quelle famille aussi. J'suis bien sûr que les familles de sang-purs... conformistes grandissent avec des manuels scolaires plus qu'avec des contes pour enfant. Mais dans mon cas je peux plutôt t'orienter vers ce type d'ouvrage. Après y a pas de secret, personne grandie avec les mêmes références, alors mieux vaut se faire sa petite réserve personnelle plutôt que de chercher à connaître toutes les histoires d'aventures et de romances qui sont sorties dans les années 60. » « Oui c'pareil partout, on a pas tous la même culture. Mais c'toujours mieux d'connaitre les références les plus populaires chez les sorciers, pour s'fondre dans la masse. »


_________________


     
« Three may keep a secret, if two of them are dead. »

     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas
Lysie Raye
Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative

Head Girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 676
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyDim 3 Fév - 20:09



« La pensée naît du doute. »
    Laurent Genefort
@Eira K. Powell & @Lysie Raye
Lysie serait pas Lysie si elle attendait des autres un retour de l'aide qu'elle donne à qui en a besoin. Toutefois elle préfère balayée d'un revers de main les dernières paroles de la Powell qui continue à croire que l'altruisme pur et dur n'existe pas. Soit. Elles ne sont pas du tout sur la même longueur d'onde et il va falloir l'accepter. La bleue n'peut pas non plus la faire changer d'avis concernant la question. Et tout au plus, elle pourra juste lui prouver que non, elle n'est pas contre Eira et oui, elle va l'aider sans rien demander en retour. Fière, elle avoue qu'elle a des choses à cacher. Et si ce n'est pas forcément d'elle qu'elle parle, elle nie pas garder pour elle de bien trop nombreux secrets. C'est à en perdre la tête parfois. Parce qu'entre info qu'elle préfère ne pas ébruiter et celles dont elle ne parlera jamais, elle pourrait bien perdre la tête un peu parfois. Mais elle préfère encore une fois fermer son esprit aux souvenirs rongeurs et continuer à proposer son aide à sa cadette. Alors sortant un parchemin et une plume, elle commence à noter toutes les expressions sorcières qui lui passent par la tête, ainsi que les injures, car plutôt d'invoquer Dieu, les sorciers se tournent plus souvent vers Merlin et sa longue barbe. « Ca sera pas exhaustif, du coup je te conseille de bien écouter ce que dis les autres sorciers aussi et de prendre exemples sur eux. » Elle fronce les sourcils, s'demandant si ça vaut vraiment la peine d'avertir Eira aussi là-dessus comme la demoiselle est certainement meilleure menteuse qu'elle. « J'imagine que t'as pas besoin que je te le dise, mais si tu commences à sortir de nul part tout ce que tu vas apprendre, ceux que tu fréquentes souvent risque de s'en rendre compte. »

Lysie elle commence à parler littérature et bouquins, c'un truc qu'elle aime -qu'elle adore même. Alors elle parle, parle encore et encore d'bouquin qu' Eira pourrait lire. « Forbien Narré écrit du loufoque et du léger. Lié à ses textes sous forme théâtrale j'avoue que j'ai souvent rit. Tu me diras si tu as aimé. » Parce qu'assurément, c'est l'un des auteurs préférés de l'aigle et qu'elle a déjà assisté à plusieurs des pièces qu'il a montées. Fan, peut-être un peu. Les références les plus populaires ? « Alors, j'dirais que Gueule de loup, coeur d'homme, qui a fait beaucoup parlé de lui à sa sortie, Cristal brisé : les mauvais coups du sort... » Et la revoilà énumérant les plus grands livres dont elle ait entendu parlé, les rajoutant à la liste déjà longue sur le parchemin. « Shakespeare aussi, même si c'est tout autant connu chez les moldus, il a fait des bouquins dont on parle dans l'monde sorcier. » Mais trêve de bavardage, le parchemin est remplis, noté de parenthèse par endroit, informant d'avis personnels, d'conseils silencieux. Elle lui tend le bout de papier. « Tiens, j'imagine que ça suffira pour un début. » Puis y a pas de secret maintenant, l'tout c'est de suivre l'actualité et de montre qu'on a quand même un pieds dans le monde sorcier -malgré ses origines moldus.

« Ca n'a pas été trop dur au début ? j'veux dire, quand t'as reçu ta lettre, quand t'as découvert la magie et... » Elle se stoppe Lysie, se rendant compte qu'elle dépasse sans doute les limites. Parce qu'elle demande, s’interroge, veut savoir comment on vit la découverte de sa magie dans une famille qui n'y est pas liée. Elle, sans doute, tellement rêveuse, tellement avide d'aventures fantastiques dans sa petite tête, qui aime tant écrire. Elle aurait aimé être sorcière, même si elle ne savais pas que la sorcellerie existait. « Désolée, tu n'as peut-être pas envie d'en parler... ou pas à moi du moins... » Se mordant la lèvre du bas, parce qu'elle sait qu'elle va trop loin en ce moment, posant trop de question, agissant plus vite qu'elle ne réfléchie. Et pourtant, qu'est-ce que ça fait du bien, parfois, de n'pas penser à après, à tout, à rien. De ne pas tout contrôler. De ne pas se retenir.

Revenir en haut Aller en bas
Eira K. Powell
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 232
Date d'inscription : 15/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie EmptyJeu 7 Fév - 18:57


« La pensée naît du doute. »
Laurent Genefort
@Lysie Raye & @Eira K. Powell
Elle regarde la Serdaigle lui faire une liste d'expressions sorcières. Elle a surement déjà entendu la plupart d'entre elles, ça va faire quelques années qu'elle vit dans ce monde maintenant, sauf qu'apparemment c'est pas suffisant pour devenir bilingue moldu-sorcier et c'est pas super pour son histoire. C'est que c'est pas simple de changer tout son vocabulaire du jour au lendemain, surtout pour des expressions qui souvent sortent toutes seules de sa bouche, sans qu'elle y prête une grande attention. « Ca sera pas exhaustif, du coup je te conseille de bien écouter ce que dis les autres sorciers aussi et de prendre exemples sur eux. » « J'ferais plus attention à c'qui s'dit alors. » Elle récupère le bout de parchemin, se disant qu'elle va devoir se les rentrer rapidement dans la tête pour pouvoir remplacer petit à petit les expressions moldues qu'elle utilise. « J'imagine que t'as pas besoin que je te le dise, mais si tu commences à sortir de nul part tout ce que tu vas apprendre, ceux que tu fréquentes souvent risque de s'en rendre compte. » « Merci, j'pense pouvoir m'débrouiller pour ça. » Si y'a bien une chose pour laquelle elle a pas besoin d'aide, c'est bien sur comment mentir, mais elle se vexe pas que Lysie lui explique, ça confirme que personne remarque qu'elle passe son temps à le faire, ça la rassure presque même.

Ensuite, c'est des références de livre qu'elle demande, pour élargir sa culture sorcière. C'est pas son point fort les bouquins, sauf que c'est pas comme si les films existaient dans ce monde, alors elle va devoir faire avec et se plonger dans de la lecture. « Forbien Narré écrit du loufoque et du léger. Lié à ses textes sous forme théâtrale j'avoue que j'ai souvent rit. Tu me diras si tu as aimé. » « J'vois pas pourquoi ça m'plairait pas dans c'cas. » Suffit qu'un bouquin soit pas trop compliqué à lire pour qu'il lui plaise, si en plus il est drôle, il a tout gagné. Elle se doute que tous les bouquins les plus populaires ne sont pas dans le même genre que ceux de Forbien Narré. « Alors, j'dirais que Gueule de loup, coeur d'homme, qui a fait beaucoup parlé de lui à sa sortie, Cristal brisé : les mauvais coups du sort... » Elle écoute attentivement la liste de la blonde, ils ont vraiment l'air moins amusant ceux-là, mais si c'est pour que son histoire tienne mieux la route elle peut bien faire un effort. « Shakespeare aussi, même si c'est tout autant connu chez les moldus, il a fait des bouquins dont on parle dans l'monde sorcier. » « Et il a eu du succès ? J'pensais qu'tout c'qui était moldu était mal vu chez les sorciers. » Enfin surtout chez certains sorciers, du même genre de ceux avec qui elle partage une salle commune et un dortoir. Elle est pas bête au point de penser qu'ils soient tous comme ça, elle s'imagine seulement qu'une bonne partie de la population partage les mêmes idées. « Tiens, j'imagine que ça suffira pour un début. » Oui ça suffira, elle devrait avoir assez de lecture pour lui combler une bonne partie de son temps libre pour le reste de l'année.

« Ca n'a pas été trop dur au début ? j'veux dire, quand t'as reçu ta lettre, quand t'as découvert la magie et... » Elle se fige de nouveau, lui lance un regard mauvais encore une fois, faudrait pas qu'elle pense qu'elles sont amie maintenant. Puis, même si elle est ravie d'être une sorcière, elle aime pas vraiment repenser à la façon dont elle a découvert sa magie, c'est loin d'être son meilleur souvenir. « Désolée, tu n'as peut-être pas envie d'en parler... ou pas à moi du moins... » Non c'est sûr qu'elle a pas envie d'en parler, pas à elle, pas à personne. Elle a pas envie de raconter la façon dont a réagi son père, d'admettre à quel point elle était terrifiée de faire encore quelque chose qu'elle aurait pas dû et de voir son géniteur se mettre de nouveau en colère, sans savoir comment elle pouvait se contrôler, elle veut pas raconter que l'apparition soudaine de ses pouvoirs à complètement fait exploser l'équilibre déjà fragile de sa petite famille, tout ça c'est elle le garde pour elle, parce que c'est trop dur d'en parler et que c'est beaucoup plus simple de faire comme si ça n'avait jamais eu lieu. « C'est bizarre de voir des trucs s'passer, de savoir qu'on y est pour quelque chose mais d'pas savoir c'qu'il s'passe. Et quand on reçoit la lettre c'est un strangulot d'soulagement, d'avoir enfin une explication et d'savoir qu'on est pas seul et cinglé. » C'est que la moitié de la vérité, elle espère que ça lui suffira.


_________________


     
« Three may keep a secret, if two of them are dead. »

     

(c) Myuu.BANG!

     
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty
MessageSujet: Re: « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie   « La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« La pensée naît du doute. » ∴ Eira & Lysie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul et sage pensée!
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.
» Erestor de Sybrondìl [Achevée]
» Plus de 537 millions de dollars déjà dépensés
» Manigat sereine, Martelly jubile, Céant doute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Cinquième étage :: Salles de classe vides-
Sauter vers: