AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euan A. Yaxley
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyDim 27 Jan - 15:40

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Préférant agir en solitaire pour ses propres intérêts, cela faisait un moment qu’Euan n’avait pas été contraint de participer à une mission officielle  pour le compte des Mangemorts. Cela ne lui manquait pourtant pas mais cette fois, il n’avait d’autres choix que d’accepter. Autrefois, il ne rechignait jamais à aller sur le terrain accompagné d’un de ses camarades d’alliance mais depuis l’apparition d’un lycan dans sa lignée, il avait du mal à faire face à ceux qu’il eût un temps considérés comme une seconde famille. Non pas qu’il avait honte mais il avait surtout peur de ne pas savoir garder son sang-froid devant un regard compatissant ou des paroles de soutien hypocrites. Il devait faire profil bas pour le moment, donc se défouler sur un membre des rangs du Lord à cause d’un regard de travers était une option non envisageable s‘il ne souhaitait pas atterrir plus bas que terre. Derrière son bureau, le bridé soupira de lassitude avant de saisir la missive entre ses mains afin de la relire une énième fois.

L’ordre du jour était de capturer un  sang-mêlé répondant au nom d’Harold Appleby. En lien avec l’ordre du phœnix, il était devenu une proie pour les Mangemorts. Durant les jours précédents cette nuit, Euan avait mené sa petite enquête sur l’individu en question  par pure déformation professionnelle. C’était un sorcier sans histoire à première vue, marié et père d’une petite fille. Il serait facile de le faire parler en mettant en jeu la vie de sa petite famille s’il se sentait assez courageux pour dénier craindre à la sienne. L’affaire serait pliée rapidement. Euan enfila son manteau puis quitta la chaleur de son bureau pour les rues froides de Butterbeer Cork en transplanant. Sur place, il ne tarda pas à identifier sa victime, la gardant à portée de vue tout en restant à bonne distance.  Il n’était pas censé effectuer cette mission seul mais son coéquipier se faisait attendre. Désireux d’en finir rapidement, il réfléchit à la manière de procéder pour isoler le sang-mêlé en solitaire. Il glissa ses mains dans ses poches, prêt à quitter la ruelle sombre où il s’était tapi quand des bruits de talons qui martèlent le sol le firent se retourner.

Ironie du sort ou non mais son coéquipier était en fait une coéquipière et son ex-fiancée en prime. Euan resta impassible face à celle qu’il avait, semblait-il, aimé jusqu’à il y a peu. Instinctivement, il la détailla brièvement, elle n’avait pas changée, toujours aussi sexy à ses yeux mais il n’en pipa mot. « Cassandra. » se contenta-t-il de souffler en inclinant légèrement la tête en guise de salutation. Le ton était sec, bien loin de ses roucoulades de jadis, et trahissait l’aversion qu’il éprouvait à son égard désormais. La soirée allait être longue mais il n’allait pas se comporter comme un enfant, elle était là donc il ferait avec mais il ne fallait pas compter sur lui pour qu’il fasse perdurer une conversation. Il s'en tiendrait au strict minimum et pour cause, s'ils se lançaient dans de longues explications tous les deux, Euan n'était pas certain de se montrer aussi courtois et galant qu'auparavant. Il se sentait trahi par cette femme et des mots n'y changeraient rien, à part faire capoter la mission en cours et ce n'était pas dans ses objectifs. Il se tourna de nouveau vers la place principale du quartier, recentrant son attention à la mission et ignorant par la même occasion la belle sorcière derrière lui. « Finissons-en rapidement. C’est l’homme à la veste jaune. » en plus d’avoir un prénom minable,  Harold n’avait pas de bons goûts, vestimentairement parlant.



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Depths and darkness engulfed me. Give me your hand.
   
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 1045
Date d'inscription : 08/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyDim 27 Jan - 17:49



Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Euan & Cassandra


Un kidnapping, voilà ce qui est prévu aujourd'hui. A dire vrai, tu as rarement été aussi impliquée dans les actions des mangemorts, et si tu devais ravaler ta mauvaise foi tu avouerais sans doute que c'est à cause de toute la rage qui t'habite. Une colère folle, contre William qui prend tant d'importance parmi les tiens, contre ton père qui ne voit pas que tu serais une héritière parfaite, contre ton futur fiancé que tu ne connais même pas mais que tu détesteras forcément. Tu en veux au monde entier, même à ta propre personne pour avoir cédé à Jolene cet été. Et tu n'as trouvé aucune méthode plus efficace pour calmer tous ces ressentiments que le sentiment de justice réparée et de violence. Cette satisfaction de détruire, brûler, tuer. De changer les choses petit à petit, en faisant ce qu'il faut pour que votre cause l'emporte. Les impurs doivent payer.

Alors lorsqu'on t'a parlé de cette mission, tu n'as pas hésité à te porter volontaire. Le fait que tu sois spécialisée dans la psychologie ne pouvant qu'être un atout pour extirper des informations relatives à vos ennemis de la tête de votre victime, tu n'as pas eu de mal à convaincre les autres que tu devais le faire. Pas de contestation, tant mieux. Sauf que tu devais le faire en binôme, et tu n'aurais jamais pensé qu'on t'attribuerait celui-ci. Pourtant t'as dû faire comme si de rien n'était lorsqu'on te l'a annoncé. Feindre que cela te convenait, un sourire et puis c'était conclu. Tu as convenu de la date et de l'heure, et l'information devait lui être transmise pour que vous puissiez vous rejoindre pour accomplir votre travail.

L'heure venue, vêtue d'une longue cape noire et perchée sur des escarpins de la même couleur, tu parcours la ruelle adjacente pour rejoindre ton coéquipier de la soirée. Et lorsque tu arrives au lieu de rendez-vous, tu le vois, déjà là. Et ça te semble irréel. Euan. Tu ne l'as pas vu depuis la chute des Yaxley, qui a aussi signifié la rupture de vos fiançailles et l'éloignement de vos deux familles. Votre éloignement à tous les deux. La fin de votre amitié, vous qui étiez promis l'un à l'autre, ce qui t'arrangeait fortement qui plus est. Tu penses qu'il t'en veut, mais t'en as jamais eu de preuve concrète. Sinon pourquoi aurait-il accepté de faire cette mission avec toi ? Jusqu'à ce que tu croises son regard, à l'instant même où il t'a aperçue. Il ne savait pas que ce serait toi. « Cassandra. » Le ton est sec, froid, intransigeant. Aucune joie de te revoir, alors nul doute qu'il est amer à cause de ce qu'il s'est passé. « Euan, » le salues-tu en retour, pas plus chaleureuse que lui. Bien vite il te tourne le dos, son regard dirigé vers votre mission. « Finissons-en rapidement. C’est l’homme à la veste jaune. » Tu le sais déjà ça. « Vas-tu faire l'enfant encore longtemps ? » rétorques-tu en roulant des yeux. « Pourquoi as-tu fait le mort pendant tout ce temps ? » Tu sembles impassible, arborant cet habituel masque qui t'es si familier. Pourtant, au fond, tu n'as pas apprécié qu'il disparaisse ainsi alors que vous avez tous les deux souffert de la rupture de vos fiançailles. Il a joué aux enfants, et tu trouves ça décevant. Tu le pensais meilleur que ça.

Rancœur ou non, vous devez accomplir votre mission. Alors autant prendre les choses en main. « Je m'occupe de lui, toi prends cette ruelle, je vais le forcer à t'y rejoindre, » assures-tu. Et tu ne lui laisses pas le temps de répliquer, lui présentant immédiatement ton dos. Glissant ta capuche sur ta tête pour masquer ton visage, tu reprends ta marche droit vers le bonhomme en question, difficile à rater tant sa veste est hideuse. Lui rentrant dedans intentionnellement, assez pour qu'il soit déstabilisé et que tu aies le temps de sortir discrètement ta baguette, la pointant sur lui pour qu'il ne bouge pas. « Pas un bruit, » lances-tu sèchement. Et tu vois son visage qui se fige, parce qu'il comprend que tu ne plaisantes pas. « Avancez. Par là. » Et tu lui indiques la ruelle dont tu as précédemment parlé à Euan. Et lorsque vous y êtes, tu espères que le Yaxley y soit aussi, et s'occupe de récupérer la baguette avant qu'il n'ait l'idée de répliquer.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I will take these broken wings. Watch me burn across the sky.
ANAPHORE


Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Euan A. Yaxley
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyDim 3 Fév - 23:46

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Le soleil terminait d'enlacer l'horizon tandis que ses derniers rayons clairsemaient encore le ciel. La pénombre ne tarderait pas à régner en maître et le moment deviendrait propice pour ce dont les deux Mangemorts s’apprêtaient à faire. Le regard d'Euan se posa sur sa victime, tentant de s'y concentrer afin de ne pas surréagir aux propos de son ex-fiancée. Il bouillait intérieurement mais ce n'était ni le moment, ni l'endroit de perdre ses moyens et de laisser le champ libre à sa colère.  Cassandra était la personne qu'il estimait le plus en dehors de sa propre famille et c'était chose rare venant de l'asiatique. Habituellement, il ne prenait pas la peine d'explorer en moindres détails la personnalité de ses congénères car pour lui, les autres n'étaient là uniquement pour servir sa cause. Considérant ses connaissances comme des objets, des pions qu'il bougeait quand bon lui semblait, le menant toujours à un objectif qu'il s'était fixé par leur intermédiaire. Mais il était doué pour jouer la comédie et être apprécié en société, ça jouait généralement en sa faveur et son jeu n'était jamais percé à jour. Cassandra était donc une privilégiée, elle faisait partie des rares à le connaître véritablement, visant toujours dans le mille avec ses commentaires. Ils étaient pareils au final alors elle ne pouvait se permettre de l'accuser de jouer les gamins.

« Je m'occupe de lui, toi prends cette ruelle, je vais le forcer à t'y rejoindre. »  Euan avait presque oublié ce côté directif dont faisait preuve la jeune femme parfois. Il soupira brièvement lorsqu'elle le dépassa pour s'engouffrer sur la place. Ce charisme et cette confiance en elle étaient des traits de son caractère qui avaient toujours plu à Euan. Il la regarda filer et ne se fit pas prier pour aller au point de rendez-vous. Adossé au mur, il attendit le retour de sa partenaire de mission tout en ressassant ses dires. Monter en pression tout seul était une des spécialités de l'aîné des Yaxley.

Harold arriva à sa hauteur et ne l'ayant pas remarqué, il tenta d'introduire discrètement sa main dans la poche intérieur de son manteau de fortune. Euan quitta l’obscurité et avec dextérité, il stoppa le sang-mêlé dans son élan en lui attrapant le poignet de façon ferme. De sa main libre, il chaparda l'objet de cette tentative téméraire loupée. « Eh c'est que ça peut être dangereux entre les mains d'un sorcier inexpérimenté. Alors confisqué, vous risquez de vous blesser avec. » déclara-t-il d'un ton presque enjoué en agitant la baguette sous le nez de son propriétaire.

Il prononça ensuite une formule qui entrava les mains d'Harold avant de se tourner vers Cassandra. « Bon on le descend tout de suite ou on s'amuse un peu avant ? » blagua-t-il afin de faire paniquer la victime, ce qui fonctionna à merveille soit dit en passant. Livide, il balbutia « Qu..qu'est ce que vous attendez de moi ? » Il était plutôt bon acteur ce monsieur Appleby. Tenter de faire croire qu'il ignorait pour quelles raisons il se faisait enlever par deux partisans du Lord était une chose quelque peu audacieuse. « Qui êtes vous ? » Vraiment ? Il voulait jouer sur ce terrain. Il allait être servi avec un Euan irrité à souhaits « On vient de me dire que j'étais un enfant. Vous y croyez ? » rétorqua-t-il de façon ironique, lançant les hostilités par la même occasion avec ce qui devait être son alliée dans cette mission. Euan n'y tenait plus, il ne pouvait rester silencieux plus longtemps face aux accusations que Cassandra avait proférait à leur retrouvailles. Il jouait à l'enfant ? alors il allait se comporter comme tel. Le bridé tapota la veste de Harold, comme le ferait un ami et sur le ton de la confidence, il lui exposa les faits « On me reproche de n'avoir donné aucunes nouvelles, voyez-vous ? » puis se retourna vers la jeune femme et plongea ses yeux dans les siens « Il y avait peut-être une raison, Cassandra. »  Quelque chose était arrivée. Un lycan, une tare au sein des Yaxley. Euan était le mieux placé pour connaître l'avis de sa fiancée à ce sujet à l'époque. Elle n'était généralement pas tendre là-dessus. De plus, ce n'était pas sa famille qui avait rompu les fiançailles et puis en toute franchise, lui-même aurait été répugné si les rôles étaient inversés. En clair, il avait tout perdu et son orgueil, pourtant infaillible jusqu'alors, n'était pas assez fort pour vouloir lui faire face à ce moment là. « Tu aurais dû te présenter à moi... » ragea-t-il en insistant sur le pronom. « peut-être pas en tant que fiancée mais en amie. » et s'inquiéter au moins de son état d'esprit, ou le soutenir. Voilà, c'était sorti et ça lui faisait un bien fou.





Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Depths and darkness engulfed me. Give me your hand.
   
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 1045
Date d'inscription : 08/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyLun 4 Fév - 1:36



Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Euan & Cassandra


Tu aimes sa façon d'agir face au sang-mêlé que vous devez amener avec vous ce soir, avec ce naturel élégant et son côté théâtral qui t'ont toujours plu. Cela rendait le temps que vous passiez ensemble rafraîchissant, et vos idéaux partagés rendaient vos fiançailles assez évidentes : quitte à ne pas aimer la personne avec qui tu devras passer ta vie, autant que ce soit quelqu'un avec qui tu t'entends à ce point. Mais l'arrivée d'un lycan chez les Yaxley a détruit tous vos espoirs, et à présent le voilà qui fait l'enfant. Qu'est-ce que cela peut t'agacer qu'il agisse ainsi. « On vient de me dire que j'étais un enfant. Vous y croyez ? » S'il veut que l'ennemi prenne partie, qu'importe, tu sauras jouer selon ces règles qu'il tente d'instaurer pour riposter. « On me reproche de n'avoir donné aucunes nouvelles, voyez-vous ? » Et c'est le cas, alors le voir retourner la situation ainsi te fait enrager, qu'importe que tu gardes ton masque de marbre. Pas sûr qu'il tienne longtemps cela dit, parce que la situation déjà tendue ne peut qu'empirer au cours de la soirée tant vous semblez tous les deux emplis de rancœur et d'amertume. « Il y avait peut-être une raison, Cassandra. » « Etais-tu aussi lâche et terrifié que notre cher Harold, Euan ? » rétorques-tu, la tête haute alors que tu insultes ouvertement votre victime qui se trouve là, à vous regarder sans pouvoir se défendre. Mais dans tes yeux luisent des flammes rageuses, et si tu répètes son prénom c'est pour lui assurer qu'il n'est pas maître de la situation. « Tu aurais dû te présenter à moi... » La rage est perceptible dans ses mots mais qu'importe, tu sais que tu n'es pas responsable. « peut-être pas en tant que fiancée mais en amie. » Levant les yeux au ciel, tu souffles du nez avec agacement. Tu aurais pu, mais lui aussi – dialogue de sourds à la fierté inflexible. « Je n'ai pas choisi l'annulation de nos fiançailles Euan, par Merlin c'est si compliqué à comprendre ? » grognes-tu, avant de te dire que tu dois jouer selon ses règles pour lui montrer qu'il ne va pas gagner à ce jeu-là. Alors tu t'approches de Appleby, glissant tes mains sur ses épaules, profitant de la hauteur de tes talons. « A moi de vous demander votre avis, vous permettez ? » Et tu tournes autour de lui lentement, véritable prédatrice, avant de te poster à sa droite, t'appuyant sur son épaule tandis que ton regard fixe ardemment le Yaxley. « Vous avez déjà été à la chasse aux fantômes ? Parce que c'est ce qu'il me demande, littéralement. De poursuivre un fantôme qui s'est volatilisé à la seconde où il a eu un problème qu'il ne se sentait pas de taille à affronter. » Si tu devais être honnête, tu dirais aussi que cela t'a beaucoup déçu venant de lui, toi qui le tenait en haute estime. Et plus que tout que cela t'a blessé de le voir te tourner le dos pour quelque chose que tu n'as pas choisi – vos fiançailles brisées, et à présent menacées d'être bien plus dangereuses à cause de ton cousin. « Et donc, on me dit que c'est moi qui aurais dû venir le voir alors qu'il faisait volontairement le mort. On croirait rêver, n'est-ce pas ? » Quitte à le prendre à parti, autant le faire entièrement. Il souffrira qu'importe qui il soutient, car vous n'avez sans doute pas prévu de le laisser s'en sortir vivant. Ou alors à moitié fou de tortures infinies, cela dépendra de votre humeur, qui sera sans doute exécrable ce soir.

Alors que vous aviez l'impression de n'être que vous trois dans cette bulle de souvenirs et de rancœur, tu entends des pas qui se rapproche dans la ruelle. Sans doute une personne elle aussi perchée sur des talons tant elle est bruyante. Alors tu poses ton doigt sur tes lèvres pour faire signe à Euan de ne pas faire de bruit, et tu attrapes son bras puis celui de votre victime, avant de transplaner. Et vous voilà devant une maison qui ne doit pas lui être inconnue, car à l'époque déjà tu l'amenais ici pour tester des sortilèges de magie noire à tes côtés, surtout pendant les vacances en dehors de Poudlard. Menaçant le sang-mêlé de ta baguette, tu ouvres la porte et le force à entrer, le conduisant jusqu'au sous-sol fermés à double-tour. D'un sortilège tu règles le problème, puis pousse violemment Appleby à l'intérieur, le faisant tomber au sol et mordre la poussière. Un moyen parmi d'autres de faire passer ta frustration. Puis tu marches jusqu'à lui et écrases la paume de sa main avec un de tes talons. « Debout, » ordonnes-tu sèchement alors qu'il crie de sentir les os de sa main qui risquent de se briser sous ton poids. Et le voilà, frêle et pantelant face à vous, désarmé alors que tu commences à marcher dans la pièce, redevenant un prédateur. « Donnez-vous votre avis cher monsieur, nous t'attendons que cela, » susurres-tu d'une voix faussement douce. Ta baguette tournant entre tes doigts, tes talons claquent sur le sol froid qu'il finira de toute manière par manger à nouveau. Mais il est si long à répondre que la menace semble nécessaire, alors tu reprends d'une voix toujours aussi doucereuse. « A moins que vous préfériez qu'on aille demander à votre fille ce qu'elle en pense... » « Non-Non... » balbutie-t-il, la voix de nouveau tremblante. Il sera la victime de deux sangs-purs ce soir, et il ne peut rien faire contre. Peut-être l'achèverez-vous plus vite s'il s'avère avoir du répondant, mais cela ne semble pas être le cas. Alors il souffrira, au moins cela aura peut-être une chance de vous passer les nerfs, à Euan et toi.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I will take these broken wings. Watch me burn across the sky.
ANAPHORE


Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Euan A. Yaxley
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyVen 15 Fév - 18:43

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Harold semblait perdu et ne pas réaliser dans quel pétrin il s’était retrouvé et ce, de façon totalement inopinée. La sueur qui coulait le long de ses tempes n’était pas seul signe de son malaise. Il était déjà à bout alors que son supplice venait à peine de démarrer. Son crime ? Fricoter avec les membres de l’ordre du phœnix, en soi, ce n’était pas une chose impardonnable mais c’était une occasion pour les Mangemorts de soutirer quelques informations sur son dos en le bousculant un peu. Bien sûr, il pourrait s’en tirer sans trop d’encombre si sa langue daignait bien se délier mais c’était sans compter Cassandra et Euan. Dans sa malchance, il était tombé sur deux ex-fiancés qui avaient des comptes à régler. « Allons, ne m’insulte pas Cassandra. » Peur ? Non, ce n’était pas ce qu’il avait ressenti. Cela s’apparentait seulement à une fierté excessive qui l’handicapait par moment. Un regard vers le sang-mêlé et un reniflement dédaigneux lui donnèrent une idée sur l‘état de leur victime. Elle avait osé le comparer à ce moins que rien, nom d‘un hibou ! Elle ne manquait pas d’air ! Euan lui aurait bien sectionné la langue pour avoir sous-entendu cela. Mais il connaissait bien Cassandra, elle aimait bien cracher son venin et savait parfaitement comment blesser son adversaire. Il fût un temps où ce pique l’aurait atteint plus que de raison mais le temps avait fait son œuvre, il était passé à autre chose et désormais, il ne restait qu’une colère instable qui ne demandait qu’à s’émanciper. « Tu m’connais Cassy, je sais rester continent et maître de moi en toutes situations à la différence de Harold. Alors ne te permet plus de telles suppositions. » rétorqua-t-il sur le ton de la menace qui signifiait implicitement -tiens ta langue-. Il n’appréciait pas être rabaissé même de manière détournée.

Elle n’avait pas choisi l’annulation des fiançailles, certes, mais elle n’avait rien tenté non plus pour empêcher cela. Au fond, c’était ce qu’il lui reprochait.  Il roula des yeux lorsqu’elle entra, elle aussi, dans la partie. Il ne l’y avait pas invité mais ne s‘y opposa pas pour autant. « Venant de quelqu’un incapable de gérer ses propres problèmes, ça me fait une belle jambe d’entendre ça. » C’était petit, bas mais au même niveau que ce que pouvait rétorquer sa camarade de mission. De plus, ce n’était pas totalement faux puisqu’elle prenait la fuite pour gérer ses problèmes personnels au lieu de les affronter de face. Il était loin d’être dupe. « Je pense qu’elle ne doit pas avoir la bonne définition du mot amitié. » ajouta-t-il en s’adressant à Harold. « N’est-ce pas le rôle d’une amie de soutenir l’autre sans attendre son aval ? Et puis, volatilisé est un bien grand mot. Mon adresse n’a pas changée et je n’ai pas non plus changé d’emploi. Quand on cherche, on trouve mais encore faut-il le vouloir. » Ses yeux se reposèrent sur sa complice de mission, celle-ci lui mima de se taire. Ce qu'il fit puisqu'il avait également entendu l'arrivée prochaine d'un élément perturbateur.

Un battement de cils plus tard et les murs d'une bâtisse se dressaient devant lui. Les lieux ne lui étaient pas inconnu puisqu'autrefois, elle l'y invitait pour s'entraîner. Mettre de nouveau un pied entre ses murs lui parut étrange maintenant que tout avait changé entre eux et lui rappela de nombreux souvenirs. Il s'attarda un peu dans le hall comme s'il redécouvrait les lieux pour la première fois. Le sortilège prononcé par Cassandra le sortit de sa contemplation, il se racla la gorge presque gêné avant de leur emboîter le pas direction les sous-sols. « Je vous conseille de l’écouter, elle peut devenir une vraie harpie quand elle s’y met. » dit-il en croisant les bras, une grimace de compassion face au spectacle que lui offrait la paume de Harold broyée par un talon d'une dizaine de centimètres.  « Alors, un avis Appleby ? » Il était également curieux de voir pour qui il allait prendre parti. Euan était parfois la force tranquille mais ce n'était qu'une fourberie, il montrait un faux visage de lui afin d’attirer les autres dans son camp pour les bouffer par la suite. C’était vicieux mais efficace. « V..vous devez avoir raison » bafouilla-t-il à l'adresse de Cassandra. Etonné, Euan arqua un sourcil puis soupira d'exaspération. Il devait vraiment la craindre pour l'encenser ainsi. Cependant, c'est vers Euan qu'il se tourna pour supplier de manière désespérée, se traînant jusqu'à ses pieds. « Je vous en prie, laissez ma famille en dehors de ça »  Il pensait sans doute trouver une once de pitié dans les traits du sorcier puisque jusqu’alors, il n’avait fait preuve d’aucun signe de cruauté contrairement à sa collègue. Mauvaise pioche. Pour ne pas être aller dans le sens d'Euan, il serait puni. Le bridé lui assena un coup de pied dans l'épaule afin de le faire reculer. Il retomba sur les fesses et Euan s'accroupit à ses côtés. Tout en fixant Harold, il s'adressa à son ancienne fiancée. « Et bien félicitations Cassandra. » Il sortit la baguette du sang-mêlé et jongla un instant avec, la faisant glisser entre ses doigts avant de la planter sauvagement dans la cuisse de ce dernier. « Elle m'a échappée des mains. » Vraiment, Euan pouvait faire preuve de maladresse parfois. « Faire les mauvais choix, c'est monnaie courante chez toi Appleby. » cracha-t-il en enfonçant un peu plus le bout de bois dans la chair de sa victime.

Euan se releva et épousseta ses vêtements. « Son avis n'est pas objectif. Je reste sur ma position. » Il n'admettrait jamais ses torts. Pour lui, il était évident qu'elle l'avait laissé tombé et sa rancune n'avait aucunes limites. Passablement agacé, il râla « Mais il va arrêter de geindre celui-là ! »



Oui : Harold récupère sa baguette et lance un sort à l'encontre d'un de ses kidnappeurs
Non : En voulant récupérer sa baguette, il la brise et le sort qu'il tente de lancer se retourne contre lui.



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Depths and darkness engulfed me. Give me your hand.
   
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 2185
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyVen 15 Fév - 18:43

Le membre 'Euan A. Yaxley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 21jqb8p_th

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 1045
Date d'inscription : 08/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty


Dernière édition par Cassandra Avery le Mer 27 Fév - 12:49, édité 2 fois
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyMer 27 Fév - 12:42



Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Euan & Cassandra


Tu n'as pas revu Euan depuis l'annonce de la rupture de vos fiançailles, et vos retrouvailles se font ainsi : autour d'une pauvre victime que vous enlevez, et à qui tu le compares pour le provoquer – ce qui va fonctionner, tu le sais. « Allons, ne m’insulte pas Cassandra. » Au fond, tu sais qu'il était en réalité trop fier pour venir te voir. Sans doute qu'il ne voulait pas que tu le vois au plus bas, mais tu l'aurais accepté s'il ne s'était pas comporté comme une enfant qui fuit ses responsabilités. Après tout, toi aussi tu étais contre l'annulation de vos fiançailles, bien que tu n'aies rien pu faire d'extraordinaire pour t'y opposer, ton paternel ayant toujours gardé un fort contrôle sur cela. Un contrôle que tu comptes bien récupérer cela dit, que ton cousin veuille jouer dans la cour des grands t'importe peu. « Tu m’connais Cassy, je sais rester continent et maître de moi en toutes situations à la différence de Harold. Alors ne te permet plus de telles suppositions. » Un sourire narquois naît alors au coin de tes lèvres, car à tes yeux sa menace implicite signifie que tu as gagné cette manche.

Si tu pourrais faire mille et un reproches à Euan pour ce qu'il s'est passé depuis que sa famille est tombée en disgrâce, nul doute qu'il n'a pas dit son dernier mot à ce sujet, lui qui semble si plein de rancœur et d'amertume depuis que vos regards se sont croisés. Qui a bien pu avoir l'idée de vous mettre ensemble sur cette mission ? Qu'importe, au moins vous pouvez régler vos comptes, et c'est bien ce que tu comptes faire, te moquant bien de la présence d'Appleby à vos côtés. Au contraire, il devient un enjeu, et tu n'as pas de mal à entrer dans la partie. « Venant de quelqu'un incapable de gérer ses propres problèmes, ça me fait une belle jambe d’entendre ça. » « Mes problèmes n'ont jamais fait de moi une enfant, contrairement à toi, » rétorques-tu en levant les yeux au ciel, comme si ce qu'il disait était insensé. D'autant plus que tes problèmes tu as toujours su les gérer, quitte à réduire à néant ton palpitant pour les neutraliser. Enfin, jusqu'à peu, mais le plus récent il ne peut pas en être informé puisque tu ne le cries pas sur tous les doigts, et que vous ne vous êtes pas vu depuis des mois. « Je pense qu’elle ne doit pas avoir la bonne définition du mot amitié. » Tu le vois qui se tourne vers l'impur, et t'agace de voir qu'il ne te regarde plus alors qu'il s'apprête, tu le sais, à te faire une myriade de reproches. « N’est-ce pas le rôle d’une amie de soutenir l’autre sans attendre son aval ? Et puis, volatilisé est un bien grand mot. Mon adresse n’a pas changée et je n’ai pas non plus changé d’emploi. Quand on cherche, on trouve mais encore faut-il le vouloir. » « Tu n'as pas répondu à ma lettre, comment étais-je censée l'interpréter ? Et tu ne venais plus à aucune mission, alors excuse-moi de ne pas être allée jusqu'à la porte de sa majesté sachant que cette dernière ne se donnait pas la peine d'accomplir son devoir. » Les excuses sont ironiques, évidemment, et les reproches que tu lui fais valable seulement pour le début de vos problèmes – et ne concernent que l'unique lettre que tu as envoyée. Par la suite, à dire vrai, tu es simplement partie de l'idée qu'il ne voulait plus te parler, et tu n'as pas chercher plus loin.

La vérité c'est que vous agissez tous les deux comme des enfants durant cette mission, et le fait de revenir dans cette maison où vous vous êtes si souvent retrouvés à l'époque n'arrange sans doute pas les choses, cela dit tu t'en moques : c'est un endroit sûr où personne n'entendra Appleby hurler à la mort, et c'est tout ce qu'il compte. Tu ne fais même pas de remarques lorsque tu le trouves un peu long à vous rejoindre devant la porte du sous-sol, te moquant bien qu'il soit nostalgique tant que tu parviens à passer tes nerfs ce soir. Et puis il y a la mission aussi, évidemment. « Je vous conseille de l’écouter, elle peut devenir une vraie harpie quand elle s’y met. » Tu ne répliques pas, sans doute parce qu'au fond il n'a pas tort à ce sujet. Et le broyage de sa main par tes escarpins n'en est qu'un aperçu, en réalité. Cela dit, pour l'instant tu trouves plus intéressant de jouer avec lui, requérant son avis avant de menacer d'aller demander celui de sa fille. « Alors, un avis Appleby ? » Il est fébrile, tremblant, misérable – c'est pitoyable. Mais pas question de le torturer avant d'avoir son avis sur la question, quitte à ce que cela détermine qui lui mettra le prochain coup. « V..vous devez avoir raison. » Et c'est à toi qu'il s'adresse. Evidemment. « Donc vous savez faire preuve de bon sens ? Vos choix de fréquentation me laissaient penser le contraire. Peut-être devrions-nous apprendre à votre fille à ne pas commettre les mêmes erreurs... » susurres-tu, la menace se faisant douce lorsqu'elle glisse sur ta langue. Et tu le vois qui se jette aux pieds d'Euan dans un vain espoir de s'en sortir – pathétique. « Je vous en prie, laissez ma famille en dehors de ça. » Il croit obtenir une forme de soutien chez Euan, mais c'est mal le connaître, et tu le sais. « Et bien félicitations Cassandra. » Frappé et maintenant poignardé à la cuisse par sa propre baguette, quel merveilleux spectacle – t'as ce sourire cruel aux lèvres tandis que tu contemples le chef d'oeuvre de ton ex-fiancé. « Elle m'a échappée des mains. » Malgré ton amertume de l'avoir vu disparaître du paysage à l'époque, son air théâtral te plaît toujours autant, c'est difficile de le nier. « Faire les mauvais choix, c'est monnaie courante chez toi Appleby. » Il peste, le Yaxley, vexé de ne pas avoir été choisi – pas assez terrifiant face à toi, sans doute. Et sa victime crie de sentir la baguette enfoncée plus profondément encore, sans que ton sourire ne te quitte.

Et le bellâtre se relève, se tournant vers toi avec des gestes dignes de l'acteur qu'il est. « Son avis n'est pas objectif. Je reste sur ma position. » « Tu n'as jamais été capable d'accepter que tu pouvais avoir tort, de toute façon, » souffles-tu d'un air à la fois exaspéré et amusé, levant les yeux au ciel. Ça te fait doucement rire, dira-t-on, mais au fond tu sais que tu as raison. « Mais il va arrêter de geindre celui-là ! » « Tu l'as frappé trop fort, » pouffes-tu en feignant une voix de victime proche des larmes, te moquant ouvertement d'Appleby qui se trouve dans ton dos. Jusqu'à ce qu'un grognement de lui te fasse te retourner, et que tu le vois baguette en main, pointée droit sur toi – Merlin ! « Expulso ! » Boom ! Il est déjà trop tard, et ton dos heurte violemment le mur de l'autre côté de la pièce alors qu'un grognement t'échappe. Tu tombes sur tes genoux, folle de rage, et lorsque tu te relèves tu réalises qu'il te manque un escarpin. Qu'importe, Appleby s'est tourné vers Euan pour continuer ce qu'il croit sans doute être une démonstration magistrale de son talent, mais tu comptes bien lui prouver qu'il a eu tort de faire l'insolent. « Ossifragus ! » craches-tu alors que le bruit de son os qui se brise t'emplie d'un sentiment de justice plus que satisfaisant. Il veut jouer à ça ? Aucun problème, mais nul doute que tu seras meilleure que lui à ce petit jeu.

OUI : Harold arrive à surpasser la douleur et attaque de nouveau l'un de ses agresseurs.
NON : Surpris, le sang-mêlé laisse échapper sa baguette et tente de la récupérer.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I will take these broken wings. Watch me burn across the sky.
ANAPHORE


Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 2185
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyMer 27 Fév - 12:42

Le membre 'Cassandra Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Rvk8bl_th

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
Euan A. Yaxley
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyMer 27 Mar - 22:47

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Une lettre ? Euan n'avait pas le souvenir d'en avoir reçu une de sa part. À moins que ce ne soit celle qu'il avait brûlée sans même prendre connaissance de son contenu il y a quelques semaines de cela. En forçant sa mémoire, il se souvint que la missive portait bel et bien le nom de Cassandra, son expéditrice au dos et qu'il n'avait pas daigné la lire et ce de façon délibérée. Elle n'avait pas attendu suffisamment longtemps avant d'envoyer sa lettre, la colère qui parcourait Euan à ce moment là était bien trop importante pour qu'il puisse agir de manière réfléchie. Voilà pourquoi la lettre avait atterrie dans l'âtre de la cheminée sans même avoir été ouverte.

Mince, elle marquait un point. Elle avait fait un premier pas , certes, mais de manière maladroite. Cassandra savait que le sorcier n'était pas fan des correspondances, il s'était toujours moqué des couples qui utilisaient ce genre de procédé niais à souhait. Il répétait sans cesse qu'il écrivait bien assez à son boulot pour le faire aussi avec ses proches, préférant avoir ses correspondants de visu afin de capter leurs émotions et voir l'impact de ses mots sur ceux-ci. Alors, lui envoyer un vulgaire bout de papier en guise de prise de contact équivalait à un foutage de gueule pour Euan. N'étant pas du genre curieux, il se fichait pas mal de son contenu à l'époque mais maintenant qu'elle la mentionnait, il éprouvait presque des regrets d'avoir alimenté les flammes avec. Il haussa les épaules et leva les yeux au ciel « Manque de temps » et surtout de volonté pour les missions collectives. Cassandra n'était pas dupe et ne croirait pas cette excuse plus que grotesque. Non pas parce que son talent de baratineur faiblissait mais parce qu'il n'arrivait pas à lui raconter des bobards, tout simplement.

Harold en parfait idiot choisit de prendre parti pour la sorcière, piétinant l'égo d'Euan par la même occasion. Cependant, ce que ce cher Harold ignorait c'était que ne pas aller dans le sens du Mangemort entraînait une sentence en conséquence du préjudice qu'il estimait avoir subit. Et c'est avec sa propre baguette que le sang-mêlé se retrouva mutilé. Les gémissements de douleur qui emplissaient la pièce agaçaient Euan et tandis que Casssandra se foutait ouvertement de ce moins que rien, les deux avaient sans le vouloir baissés leur garde. « Expulso ! »

Euan haussa un sourcil le temps d'assimiler ce qui venait de se produire. Il laissa échapper un léger rire guttural. « Bien joué Harold, en plein dans le mille ! » s'esclaffa-t-il alors que Cassandra se retrouvait propulsée à l'autre bout de la pièce. Toujours dans la démonstration, l'asiatique tapa dans ses mains afin d'applaudir le geste audacieux, mais suicidaire, de leur victime. Parce que fut un temps, ils avaient été proches et que Cassandra tenait une place particulière dans son cœur, il s'inquiéta de savoir si elle avait été blessée. La haine était parfois en équilibre parfait avec l'amour. Des sentiments amoureux ou amicaux, ne pouvaient pas s'oublier du jour au lendemain. Elle avait compté pour lui et il ne pouvait nier ce fait. Un bref regard vers elle lui indiqua qu'elle n'avait rien. Elle était solide comme femme et ce n'était pas un sort d'amateur qui allait la mettre à terre. Il sourit et continua de taper dans ses mains. « J'ose espérer qu'il t'a remis les idées en place »

Euan regarda la baguette d'Appleby rouler jusqu'à ses pieds. Il fit un pas en avant afin de marcher dessus, empêchant de peu son propriétaire de remettre la main dessus. Celle-ci se brisa en deux sous son poids « C'est de ma faute, j'ai laissé traîner sa baguette n'importe où » dit-il lorsque son regard s'attarda de nouveau sur leur victime, admirant le trou béant qu'il lui avait occasionné avec son propre bien. Ce genre de situation ne risquait pas de lui arriver. Être dépendant d'un bout de bois pour se défendre, quelle plaie. « Tu vois que je sais admettre mes torts parfois » rétorqua-t-il en affichant un sourire narquois avant de ramasser l'escarpin de la belle et de lui tendre. « Tiens Cendrillon, ce n'est pas le moment.»

Une nouvelle plainte étouffée retentit. « C'est douloureux ? » s'enquit-il auprès de Harold. Celui-ci hocha de la tête péniblement, une grimace défigurait son visage déjà grossier. « Le problème avec ma collègue, c'est qu'elle ne fait jamais les choses franchement. » Euan sortit sa baguette de façon nonchalante. « Je vais arranger ça. » Les deux Mangemorts avaient toujours formés un bon duo : quand l'un commençait, l'autre terminait. Ils étaient complémentaires et le pauvre Appleby n'allait pas échapper à cette règle. Le poignet de l'asiatique entama une légère danse et à l'issu de celle-ci, le silence fût brisé « Diffindo » Le corps de Harold se scinda en deux et l'odeur ferreuse du sang emplit lentement la pièce . L'homme meurtri se replia sur lui même en hurlant un florilège de jurons puis il osa implorer de nouveau, la voix parsemée de soubresauts « 'tin ! J'vous en supplie, laissez-moi partir. Je peux vous donner des noms ou la localisation des membres de l'Ordre si vous me promettez de me laisser en vie et de laisser ma famille tranquille. »  


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Depths and darkness engulfed me. Give me your hand.
   
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 1045
Date d'inscription : 08/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyJeu 25 Avr - 18:06



Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Euan & Cassandra


Tu lui as envoyé une lettre et il a choisi de ne pas y répondre, point final. Comment aurais-tu pu interpréter ce refus ? Tu as essayé de le joindre ainsi, et tu l'as attendu aux missions données par le Seigneur des Ténèbres, et dans les deux cas il n'a pas répondu à l'appel. Il demeurait dans le carnet des absents, alors tu n'allais pas t'entêter plus. Tu aurais pu évidemment, tu aurais pu aller toquer chez lui ou à son travail, mais à quoi bon ? S'il ne voulait pas te répondre, c'était son choix. S'il ne voulait pas venir et honorer la marque qu'il porte à son bras, c'était son problème. Tu n'avais pas envie de faire face à un mur qui ne faisait aucun effort. Et puis, d'une certaine manière, tu savais que l'affronter, le voir en face de toi rendrait la douleur de la rupture de vos fiançailles bien plus vive. Toi aussi tu vivais mal la situation, bien plus que ce que le reste du monde pouvait s'imaginer. « Manque de temps, » affirme-t-il en levant les yeux au ciel, mais tu sais très bien que c'est faux. Du temps, il était capable d'en prendre à l'époque, alors s'il a soudainement arrêté de le faire ce n'est sûrement pas qu'il en avait moins. Il n'avait pas envie de participer, voilà tout. Il a délaissé son rôle au sein des Mangemorts pour consacrer plus de temps à s'apitoyer sur son sort, et c'était bel et bien son choix. Sûrement pas un manque de temps. « Mais bien sûr, » souffles-tu, levant toi aussi les yeux au ciel parce que sa mauvaise foi t'agace. Il n'a jamais été capable d'admettre qu'il avait tort, c'est quand même dingue ça.

Il faut croire que votre arrogance à vous deux avaient un prix, car à vous moquer ouvertement de votre pitoyable victime, vous n'avez pas fait attention à ce qu'il faisait. Et il est parvenu à récupérer sa baguette, t'envoyant valdinguer contre le mur à l'opposé sans la moindre hésitation. Et tu t'écrases douloureusement, grognant avant de tomber sur les genoux. Et le pire reste à venir, il faut croire. « Bien joué Harold, en plein dans le mille ! » Tu vas le tuer. Lui, et Appleby. Tu vas les tuer tous les deux. Ils l'auront cherché après tout, qui pourrait t'en vouloir ? D'autant plus que ton idiot d'ex-fiancé est en train d'applaudir ce crétin de traître au lieu de le neutraliser. Tu hallucines. Alors lorsqu'il tourne la tête vers toi, qu'importe la raison de ce soudain regard qui t'est destiné, le tien se fait s'y noir qu'on pourrait sans doute y voir le Diable en personne. Et ce soir, ce sera peut-être toi le Diable, en réalité. « J'ose espérer qu'il t'a remis les idées en place. » Est-ce que tu peux lui souhaiter de crever ? Même si ce n'est pas politiquement correct et digne d'une dame de ton rang, tu peux bien lui dire ça, non ? Non, peut-être pas. Alors tu te contentes d'un regard foudroyant, comme pour lui faire comprendre qu'à lui aussi tu vas lui faire connaître l'enfer s'il continue à jouer à l'idiot fini. Son côté théâtral te plaît bien moins d'un seul coup.

Ta vengeance contre le traître est sans appel, se concrétisant par un bruit infiniment plaisant d'un os brisé par ton sort. Il laisse échapper sa baguette qui finit sous le pied d'Euan, et quelques instants plus tard elle est dans le même état que l'os d'Appleby. A présent il n'en reste plus que deux bouts aussi pitoyables que leur propriétaire. « C'est de ma faute, j'ai laissé traîner sa baguette n'importe où. » Levant les yeux au ciel, tu profites du fait que le sang-mêlé soit neutralisé pour épousseter ta tenue, comme la poussière ne rend jamais bien sur des vêtements noirs. Et il te manque toujours un escarpin, que tu repères finalement : juste à côté d'Euan. Evidemment. Il ne pourrait te le passer, hein ? Non, sans doute que ça le tuerait. « Tu vois que je sais admettre mes torts parfois. » « Seulement quand ça t'arrange, n'est-ce pas ? Je crois que tu t'es bien délecté du spectacle de M. Appleby. Ça vous fait un autre point commun, » lâches-tu avec un air moqueur, sachant très bien que cela ne va pas lui plaire. C'est ta vengeance, et encore il devrait s'estimer que tu ne te serves pas de ton escarpin restant pour lui piétiner la min à lui aussi. « Tiens Cendrillon, ce n'est pas le moment. » « Pas trop tôt, » grognes-tu comme remerciement, attrapant la chaussure tendue pour la glisser sur ton pied nu. C'est mieux ainsi.

Ramenés à la réalité par les plaintes d'Appleby, vous posez tous d'eux vos yeux sur lui. Il est vraiment pathétique. « C'est douloureux ? » Aucun de vous ne semble compatir face à sa souffrance, et tu sais bien que la question d'Euan n'a pas pour but de l'aider à l'alléger, qu'importe qu'il hoche la tête comme une bête blessé. « Le problème avec ma collègue, c'est qu'elle ne fait jamais les choses franchement. » « Je peux franchement te briser un os à toi aussi, si tu le souhaites, » affirmes-tu avec un sourire qui veut clairement dire qu'il t'énerve, et que s'il ne la ferme pas tu vas mettre la théorie en pratique. Mais pour l'instant c'est lui qui sort sa baguette, la tienne toujours au bout de tes doigts, comme un prolongement de ton bras. « Je vais arranger ça. » Tu as hâte de voir cela – et une danse plus tard, la sentence est sans appel. « Diffindo. » Il n'en faut pas plus pour que les vêtements de votre victime se tâche d'un rouge carmin, et que l'hémoglobine se répande tout autour de lui sur le sol de ta cave. Mais même plié en deux, entre insultes et sursauts dus à la douleur, il continue de vous supplier. Il n'a donc rien compris.

« 'tin ! J'vous en supplie, laissez-moi partir. Je peux vous donner des noms ou la localisation des membres de l'Ordre si vous me promettez de me laisser en vie et de laisser ma famille tranquille. » Des promesses, il veut des promesses. Tu trouves ça hilarant, vraiment, pourtant ton visage reste impassible tandis que tu te mets à marcher autour de son corps recroquevillé sur le sol. « Contrairement à mon collègue ici présent, figurez-vous que moi j'ai une véritable formation médicale. » Ou du moins tu as suivi quelques cours de médicomagie durant ta formation de psychomage, mais ça a suffi à t'apprendre les bases, comme ton professeur n'était pas autant un bon à rien qu'Appleby. « Donc peut-être bien que je pourrais vous soigner, si vous vous montrez un petit peu plus coopératif. » Tu entends par là qu'il te faut des noms, sinon tu le laisseras agoniser dans son sang sans le moindre remord. « Cela dit, vous devriez vous dépêcher de me donner ces noms, parce qu'en cas d'hémorragie il ne vous reste plus beaucoup de temps. » Tu doutes qu'Euan ait touché un endroit particulièrement sensible, cela dit vu l'ampleur de la blessure, la quantité de sang qu'il perd n'est pas à ignorer. « Et si ce n'est pas vous qui nous les donner, alors nous irons les demander à votre fille adorée. Je suis sûre qu'elle sera ravie de poursuivre le travail de son papa avec nous. » Et tu as beau sourire, l'évidence est là : tu ne plaisantes pas.

Sans doute le comprend-il, parce qu'il finit par vous donner quelques noms assortis d'adresses que tu ne manqueras pas d'aller visiter à tes heures perdues. Car tu doutes que cette soirée calme tes envies d'assassiner le monde entier, finalement. « C'est tout ce que tu peux nous donner, vraiment ? » Ta baguette dans la main, tu réfléchis un instant. Le torturer est si tentant, pourquoi te priverais-tu de ce plaisir ? « Je suis sûre que tu en sais plus que ça... » souffles-tu, un sadisme certain se lisant sur tes traits. « Laisse-moi te rafraîchir la mémoire... Horrendus Somnium. » Le jet de lumière s'extirpe de ta baguette, et la seconde suivante Appleby se met à hurler de peur, piégé dans ses cauchemars les plus atroces. « J'ai très envie de laisser ton bon copain mourir comme ça, » assures-tu, narquoise, en croisant les bras. Si Euan veut interrompre le sortilège, il n'a qu'à se débrouiller. De toute façon ça ne le tuera pas, il ne sera que pétrifié de peur. Que – tu ne devrais pas dire cela pour un traître si faible, sans doute. Pitoyable.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I will take these broken wings. Watch me burn across the sky.
ANAPHORE


Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Euan A. Yaxley
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty


Dernière édition par Euan A. Yaxley le Sam 15 Juin - 23:17, édité 2 fois
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptySam 15 Juin - 22:31

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
C'était à prévoir, Cassandra n'était pas dupe et ne se laissait pas embobiner par une excuse aussi futile qu'un manque de temps. Elle devait sûrement avoir un avis bien tranché sur la raison de son absence au sein des Mangemorts et la connaissant, ce ne devait pas être très élogieux pour Euan. Mais il s'en fichait, lui savait qu'il n'était pas resté dans son coin à bouder et ruminer sa perte de pouvoir et de panache. Il avait seulement décidé de se venger, à sa façon, sans recevoir d'ordre. Sans fil conducteur ou restrictions, il avait fait bien plus de dégâts que dans toute sa carrière de simple disciple. Malgré tout, il devait avouer que les missions en duo lui avait manqué. Sa partenaire lui avait manqué et la petite guéguerre à laquelle ils s'adonnaient ravivait des souvenirs plaisants. Ils n'étaient pas toujours sur la même longueur d'onde à l'époque mais ça terminait toujours pas se régler d'une façon ou d’une autre. Malheureusement, le conflit était bien trop important pour espérer qu'il en soit de même aujourd'hui.

Euan n'avait jamais dirigé sa magie contre Cassandra, excepté lorsqu'ils se livraient à un entraînement. Jamais il n'aurait pu lui faire du mal intentionnellement, elle, son double au féminin. Aujourd'hui serait peut-être à marquer d'une pierre blanche puisque cette pensée ne cessait de lui traverser l'esprit et ce à chacune de ses répliques. Ce qu'elle pouvait être venimeuse cette sale vipère, à toujours vouloir le comparer à ce moins que rien, elle ne faisait qu'accentuer la colère de son partenaire de mission. Il ne le montrait pas mais il bouillait intérieurement, elle savait parfaitement comment lui faire perdre ses moyens et quels procédés utiliser. Le karma, ou plutôt Appleby se vengea pour lui puisqu'il expulsa la jeune femme à l'autre bout de la pièce, lui fermant le clapet un instant. Il n'en espérait pas autant. Hilare, il profita du spectacle sans se donner la peine d'aller la remettre sur pied. Elle était assez grande pour ça et puis, elle en avait vu d'autre. Il se contenta juste de lui rapporter son escarpin et de lui tendre. Comme aucun remerciement ne lui vint, juste des grognements, il fouetta presque la paume de la jeune femme en le lui remettant brusquement entre les mains. « Je t'en prie. » insista-t-il, en réponse à ses maugréations.

Les plaintes agonisantes de la victime se firent plus intenses. Euan se retourna vers Harold, il n'avait qu'un os brisé et un trou dans la cuisse, en soit, rien de bien méchant, il n'avait pas besoin d'en faire autant. Il fronça les sourcils et se pinça l'arête du nez, ces couinements lui donneraient presque la migraine. C'est alors qu''une idée germa dans son esprit, visiblement le bras de leur cher victime était le problème alors il allait lui faire une faveur, celle de l'en séparer. Il s’activa, toujours de manière théâtrale, ce qui agaça Cass qui se sentit obligé de le menacer. « J’aimerais bien voir ça. Ça serait bien la première fois que tu fais quelque chose de façon franche. » Un sourire narquois et ironique anima le coin de ses lèvres. Il ne prenait pas ses menaces au sérieux, Cassandra était une chienne qui aboyait plus qu’elle ne mordait vraiment. En tout cas, grâce à son geste, la langue d’Harold sembla vouloir se délier. Euan se pencha au-dessus de lui et l’aida à se tenir un peu plus droit plutôt que de bouffer la poussière. Il lui saisit le col « Je te le promets. » souffla-t-il avant de le relâcher comme une vieille chaussette en remarquant que son sang commençait à souiller ses chaussures de marque. Une grimace de dégoût teinta son visage, il tapota sur l’épaule valide en guise de compassion puis céda sa place à la sorcière. Bien entendu ses promesses n'étaient que du vent mais une personne désespérée pouvait ne pas s’en rendre compte. « Contrairement à mon collègue ici présent,  figurez-vous que moi j'ai une véritable formation médicale. » Euan releva la tête et pouffa légèrement de rire. « Une véritable formation médicale ? » répéta-t-il. « Vraiment ? Est-ce que ça fait partie des choses que tu as faites franchement ? » Cassandra devait être capable de désinfecter une plaie tout au plus, pas d’arrêter une telle hémorragie. Alors qu’elle continuait à lui vanter ses capacités de médecin amatrice, Euan continua de la discréditer dans son coin quitte à faire capoter la mission. « Allons Byby, tu ne vas pas croire ces conneries. Elle a déjà eu du mal à avoir ses buses alors le milieu médical pour elle, c’est du chinois. Et je m’y connais. » Mais il était bien trop mal au point pour se permettre le loisir de refuser de répondre. Quelques noms et adresses tombèrent, même s’il faisait mine de rien, Euan les imprima dans un coin de son crâne.

La mission avait mal commencée, elle était même partie sur la voie de l’échec et pourtant, ils avaient réussi à garder le cap suffisamment pour obtenir quelques informations. Euan regarda sa montre, ça avait pris plus de temps que prévu, maintenant qu’il avait eu ce dont pour quoi il avait été missionné, il ne souhaitait qu’une chose : rentrer. Mais Cassandra n’en avait pas terminé visiblement, elle aimait faire durer le plaisir alors qu’il était plutôt du genre à couper court rapidement. Si elle n’avait pas été là, il l’aurait achevé depuis un moment. Il soupira en l’entendant de nouveau. « Dans son état, ce n’est pas d’un Horrendus Somnium qu’il va mourir mais d’anémie vu comment il se vide de son sang. » Il fallait donc arrêter cette saignée intempestive avant qu’il ne succombe, surtout qu’il devait voir le visage de sa fille chérie dans son cauchemar, lui suppliant d’en dire davantage afin que sa vie soit épargnée. « Je vais cautériser la plaie. » Il rangea sa baguette, exprimant sa magie sans l’aide de ce bout de bois futile. « J’ai quelques notions en magie du feu. » affirma-t-il, confiant. Au mieux ça fonctionnait, au pire le pauvre Appleby finissait carbonisé. Euan se concentra et une fois prêt, il articula méticuleusement Fervesco. Une légère odeur de cochon grillé embauma la pièce. Pas peu fier, l’asiatique observa son œuvre avant de retourner son attention sur la jeune femme. « Maintenant que la mission est terminée, on est plus obligé de faire semblant de s’entendre. » dit-il d’un ton narquois, comme s’ils s’étaient comportés en adulte durant celle-ci.



Oui : le sort fonctionne, la blessure est cautérisée au niveau de son moignon ensanglanté.
Non : Harold brûle vif, la pièce avec.



Ps: désolé pour l'attente

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Depths and darkness engulfed me. Give me your hand.
   
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 2185
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptySam 15 Juin - 22:31

Le membre 'Euan A. Yaxley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 21jqb8p_th

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 1045
Date d'inscription : 08/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty


Dernière édition par Cassandra Avery le Mer 17 Juil - 3:43, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyAujourd'hui à 3:41



Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ?
Euan & Cassandra


Non mais, il allait te la rendre ta chaussure où il attendait que tu fasses une danse à cloche-pied pour ne plus être un crétin ? Par Merlin, dès que tu récupères ton talon aiguille, tu vas le lui enfoncer dans le pied pour qu'il cesse de faire le pitre. Idée qui te sembla d'autant plus plaisante lorsqu'en te rendant ton escarpin il te fouetta les mains si fort que tu grognas de plus belle. Il s'attendait à quoi, à ce que tu lui dises merci ? Qu'il crève ouais. « Je t'en prie. » Pour le merci il peut toujours attendre, tu n'es vraiment pas d'humeur. Il devrait déjà se satisfaire de ne pas avoir vu son pied transpercé par tes soins.

L'os de votre détenu brisé pour te venger de l'affront qu'il t'a fait subir en t'envoyant contre le mur, vous profitez du répit accordé par le douloureux silence d'Appleby pour discuter, ou plutôt pour vous cracher dessus encore et encore. Vous ne savez faire que cela, il semblerait. Mais cela ne dure pas, comme les gémissements du sang-mêlé finissent par vous interrompre, l'occasion encore une fois pour Euan de te taper sur le système. Il va te rendre folle, vraiment. Et puis qu'est-ce qu'il cherche ? Que tu lui brises vraiment la jambe peut-être. Ou alors il ne t'en pense pas capable, et c'est bien mal te connaître. « J’aimerais bien voir ça. Ça serait bien la première fois que tu fais quelque chose de façon franche. » « Tu veux vraiment que je te montre ? » demandes-tu avec un sourire qui se fait doucement carnassier. « Promis, dès qu'on en a fini avec lui je m'occupe de ton cas, et tout ceci sera très franc. » Ton sourire carnassier ne te lâche pas, comme la promesse que tu lui casseras bel et bien la jambe une fois votre mission terminée. Mais avant cela vous avez un devoir à accomplir, et contrairement à lui tu ne comptes pas l'oublier. L'instant d'après c'est lui qui vide votre victime de son sang d'un sortilège assez puissant pour te faire sourire. Vous en arrivez à l'étape des supplications – ta préférée sans aucun doute.

Il vous supplie de l'épargner, de le laisser vivre en échange de ce que vous cherchez, prêt à trahir sa cause pour que sa misérable petite existence dure un tant soit peu plus. C'est pathétique, à vomir de voir à quel point il est facile d'obtenir ce que vous voulez de ces êtres inférieurs, à quel point ils ne soutiennent une cause que jusqu'à ce que leur vie soit mise en danger. Dès lors, les voilà à genoux, capables de tout vous donner pour vivre ne serait-ce qu'un jour de plus. Prêts à avaler les promesses sans valeur d'Euan, le croyant sincère. « Je te le promets. » Oh, comme les mots doivent sonner juste aux oreilles d'Appleby – et comme tu en rirais si cela ne te donnait pas la nausée. C'est à toi d'entrer en scène à présent. « Une véritable formation médicale ? » Par Merlin, tu vas lui arracher les yeux. Ou la tête toute entière, ce qui ne serait pas si difficile comme elle semble si grosse. « Vraiment ? Est-ce que ça fait partie des choses que tu as faites franchement ? » « Je fais beaucoup de choses franchement Euan, dommage que tu ne puisses pas profiter de toutes parce que tu es trop exécrable. » Le sourire goguenard qui va avec ne se prive pas de sous-entendus, après tout il l'a cherché. Il peut la ravaler de travers, sa prétendue franchise. « Allons Byby, tu ne vas pas croire ces conneries. Elle a déjà eu du mal à avoir ses buses alors le milieu médical pour elle, c’est du chinois. Et je m’y connais. » Le demi-chinois et sa fierté de l'être, tu l'avais presque oublié ce côté-là d'Euan. Qu'importe, comme à présent tu es retournée à tes occupations : Appleby et les belles promesses qu'il faut lui faire. Des mensonges bien pensées, bien dits, bien construits. Puis les menaces s'il le faut. Et le tout vous offre quelques noms servis sur un plateau d'argent. Grâce à toi, et non à Yaxley – évidemment.

Ce n'est pas assez pour toi cependant, tu en voulais plus, sachant pertinemment qu'il pouvait te donner bien plus que ces quelques noms qu'il a vite fait de cracher avec son sang. Alors tu continues, trouvant plus intéressant – amusant – de faire durer le plaisir. De le laisser mourir peut-être, comme il ne sortira pas vivant d'ici, tu le sais. « Dans son état, ce n’est pas d’un Horrendus Somnium qu’il va mourir mais d’anémie vu comment il se vide de son sang. » Il n'a pas tort, pourtant ta seule réaction visible est un sourire en coin, cruel, froid. Et alors ? « Je vais cautériser la plaie. » Pas stupide non plus si tu désires plus d'informations que celles déjà obtenues, et comme c'est ce que tu avais entamé avant qu'il n'entre dans son cauchemar affreux. Cela dit, tu le trouves bien arrogant de ranger sa baguette, comme aux dernières nouvelles il n'était pas pyromancien, bien que doué pour la magie sans baguette. « J’ai quelques notions en magie du feu. » Que de nouveauté, tu applaudiras presque. Mais son air confiant, tu n'es pas sûr d'y adhérer, songeant au fait qu'ils pourraient tous vous carboniser à la moindre petite erreur. Alors d'un coup de baguette magique, tu fais cesser le cauchemar vivant qui agitait Appleby, laissant son corps vidé de toute force aux mains d'Euan. Qu'il te montre un peu ses talents. « Fervesco. » Le regard intéressé, rivé sur lui, tes yeux s'écarquillent doucement en voyant son travail, comme c'est indéniablement réussi. L'odeur vous entourant confirmant cela – tu passerais presque à table.

« Maintenant que la mission est terminée, on est plus obligé de faire semblant de s’entendre. » Déjà ? Tes espoirs s'envolent, comme tu n'as pas envie de te battre en vain face à un mur stupide. Tant pis pour la reprise de la torture d'Appleby avec un cauchemar vivant, ou encore avec une perte de sens des plus affreuse. Tu te contenteras d'Euan, puis de tuer votre victime, sans doute. « Tu as raison, la mission est terminée, mais nous avons encore des comptes à régler, » affirmes-tu avant d'agiter ta baguette en direction de sa jambe. Le bruit de l'os qui se brise comme réponse à ton sortilège te satisfait pleinement, alors qu'un sourire carnassier vient illuminer ton visage. Il te mettait au défi tout à l'heure, l'a-t-il déjà oublié ? Toi pas. Et bien fait pour sa jambe.

Dé : 1-3 = Petite fracture, t'as bien de la chance. / 4-8 = Jolie fracture, ça c'est de la franchise, pas vrai ? / 9-10 = Euan tu vas pleurer.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I will take these broken wings. Watch me burn across the sky.
ANAPHORE


Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 2185
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) EmptyAujourd'hui à 3:41

Le membre 'Cassandra Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intensité' :
Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) CfJSMM1k_o

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty
MessageSujet: Re: Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)   Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un p'tit kidnapping pour crever l'abcès ? (Cassandra/Euan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» News Orks pour Apocalypse... Stompas plastiques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: Butterbeer Cork-
Sauter vers: