AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 say hello (chester & panda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandora L. Sutherland
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 417
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

say hello (chester & panda)  Empty
MessageSujet: say hello (chester & panda)    say hello (chester & panda)  EmptyDim 27 Jan - 21:27



Say Hello
@Chester A. Thornton @Pandora L. Sutherland
Les balais frappaient dans l'air, de même que les cognards et les souaffles qui allaient et venaient d'un bout à l'autre du stade - les joueurs amateurs s'amusant en s'échangeant quelques passes. Riant aux éclats lorsqu'un crac se fit entendre, un balais fonçant vers le sol sans que le joueur ne soit emporté dans la chute - d'un sortilège il fut suspendu dans les airs, et sauvé. Quelques spectateurs privilégiés laissèrent échapper une exclamation - mais mon regard se tourna vers un des joueurs, reconnaissant le corps élancé, et la frappe assuré d'Chester. J'aurais du me douter que mon parrain revenait sur le terrain parfois - une chose confirmée par mon père, m'assurant qu'il devait participer à ce match entre amis et anciens joueurs professionnels. Peut être une manière d'lui faire oublier ses mois de disparitions - ou celle d'Echo plus récente.
J'avais beau être mère depuis deux semaines, j'tenais à garder contact avec le monde extérieur, cherchant à prendre des nouvelles d'ceux que j'avais dans le coeur. Impossible de croiser la gueule de Chester auparavant - mais j'pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Alors je me trouvais là, sur l'estrade du terrain de Quidditch, entrée grâce à mon père entraineur. Pour l'voir jouer - et lui présenter Castiel.

Le bébé se trouvait à côté de moi, dans un landau sorcier, flottant dans l'air pour le bercer - il gardait les yeux ouverts, le bleu éclatant brillant sous les lueurs grisatres du soleil ce jour-là. Il suivant les mouvements des joueurs, sortant parfois quelques rires d'enfants. Ravi - et je l'étais tout autant, gardant une main protectrice sur son corps encore minuscule. Je portais pour l'occasion une panoplie de vêtements moldus - un jean large rose, une chemise verte pomme, et une casquette. Très colorée - très moi, finalement. Et j'attendais - le match se termina, et je restais à ma place, sachant qu'père dirait à Chester de m'y retrouvé une fois qu'il serait prêt. S'il ne m'avait pas vue - ce dont je doutais.

Il fallut pas plus de dix minutes pour que la porte menant aux gradins ne le laisse passé. Je lâchais alors Castiel pour lui ouvrir grands les bras, l'invitant à venir me rejoindre, et à l'prendre dans mes bras. Je le serrais - fort - riant contre son épaule. « J'viens te présenter ton fils - comme tout l'monde semble penser qu'il doit être de toi. » Dis-je en lui offrant un clin d'oeil. « J'me suis dis qu'personne mieux que toi pouvait lui donner gout au Quidditch. T'as été parfait sur ton balais. J'aime t'voir jouer. » Dis-je avant de lui faire signe vers le landau où se trouvait Castiel - ses grands yeux fixant à présent Chester.


_________________
Castiel Aquila


this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée.

Revenir en haut Aller en bas
Chester A. Thornton
poudlard & ordre du phénix

poudlard & ordre du phénix


Messages : 126
Date d'inscription : 16/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

say hello (chester & panda)  Empty
MessageSujet: Re: say hello (chester & panda)    say hello (chester & panda)  EmptyLun 28 Jan - 21:57


Say Hello
@Pandora L. Sutherland @Chester A. Thornton
C’est le père de Pandora qui l’avait convié à participer à ce match amical entre anciens joueurs. L’animosité qu’il avait pu avoir a son égard lors de ces courts instants où il avait cru qu’il aurait pu être le père de l’enfant de Pandora -impensable- avait disparu, comme s’il n’avait jamais existé. Les deux hommes n’avaient dès lors plus jamais évoqué l’incident. S’il ne s’était jamais produit, leur relation aurait été exactement la même qu’aujourd’hui. Ni l’un ni l’autre n’était si rancunier et avec le père que Chester pouvait avoir, ça faisait du bien de pouvoir échanger avec une figure « paternelle » comme celle du père de sa filleule. Oh, il aimait son père. Mais il n’empêche qu’il y avait un tas de choses pour lesquels on ne pouvait pas compter sur lui.

Il était pas monté sur un balais pour jouer depuis un bail -depuis son dernier match en professionnel, avant de disparaitre et de se faire torturer, avant que ses chaires ne soient trop endommagées pour qu’il puisse assumer son rôle dans une telle équipe. Arrivé à un certain stade, il osait même plus essayer. Ce match amical était une façon pour lui de se remettre dans le bain dans une ambiance plutôt joyeuse et bon enfant. Il soupçonnait l’entraineur de l’avoir fait exprès. D’essayer de lui changer les idées. Il était pas sans savoir que le sort s’acharnait contre Chester en ce moment, et qu’Echo avait disparu. Mais disparue n’était pas le bon mot. Rien de comparable à lui qui s’était volatilisé au détour d’une ruelle. Non. Echo était juste partie. Elle avait pris ses affaires et elle s’était évanouie dans la nature, en laissant Chester derrière elle sans un mot, sans une explication. Rien ne pouvait justifier ça -surtout pas la dispute qui avait éclaté avant qu’elle s’évapore dans la nature.

Il avait tout fait pour ne se concentrer que sur le match. Mais avec tout ce qui lui était arrivé, était-ce vraiment possible ? Sans oublier qu’une belle blonde aux vêtements colorés se trouvaient dans les gradins et que, dès qu’il la vit, il eut cette envie soudaine de prendre sa filleule dans ses bras. Entre la fin de la grossesse et l’accouchement, faut dire qu’il l’avait pas vu récemment. Malgré tout, il était persuadé avec son père, il était impossible qu’elle ne sache pas pour Echo.

Lorsque le match se termine, il faut pas longtemps à Chester pour aller la rejoindre -sans prendre la peine de se changer, sans prendre la peine de poser son balais. Il monte les gradins et lorsqu’il la voit, c’est comme une bouffée d’air frais. Comme s’il arrivait à reprendre un souffle qui aurait été coupé trop longtemps. Elle lui ouvre grand ses bras et il s’y engouffre, la serrant fort contre lui. Il a la sensation que ça fait un million d’année qu’il a pas eu un contact aussi réconfortant. Comme si récemment tout le monde se détournait peu à peu de lui et qu’enfin il trouvait quelqu’un qui ne voulait pas s’éloigner de lui. « J'viens te présenter ton fils - comme tout l'monde semble penser qu'il doit être de toi. » Elle rit, et son rire, léger, vient se mélanger au sien. Il aurait pu rire jaune, pourtant.
Pandora n’en sait rien. En réalité, personne ne le sait parce qu’il n’en a jamais parler -pour se protéger, ou pour la protéger elle ? Ce bébé, c’est peut-être la raison du départ d’Echo. Ce bébé, c’est la raison de leur dernière dispute, de sa dernière crise de colère contre Chester. De tous, il pensait qu’elle serait celle qui rirait de l’idiotie que certains pourraient le croire le père de l’enfant de Panda. Et pourtant elle y avait cru. Et pourtant elle avait refusé de croire Chester et d’écouter ses explications. Elle avait claqué la porte et c’était la dernière fois qu’il l’avait vue.

« J'me suis dit qu'personne mieux que toi pouvait lui donner gout au Quidditch. T'as été parfait sur ton balais. J'aime t'voir jouer. » Il sourit et s’approche du landau, faisant enfin la connaissance de bébé Castiel, qui le regarde avec de magnifiques grands yeux bleus. « Si tu me laisse faire, j’en ferais un petit champion ! » Qu’il déclare avant de lui faire une grimace pour le faire rire aux éclats -Chester a toujours aimé les enfants. « J’peux ? » Qu’il demande plus par principe. Il attends néanmoins l’accord de la mère pour prendre le petit dans ses bras. Il aimerait en avoir un à lui, un jour. Mais finalement, il ne s’est jamais senti aussi loin de ce stade qu’aujourd’hui. « Il est magnifique. Il te ressemble. Avec une mère aussi belle que toi, je doute pas qu’il ressemblera à un Dieu ce petit ! » Il lui caresse doucement le ventre. « Et toi ça va ? Tu t’es remise de l’accouchement ? »


Revenir en haut Aller en bas
Pandora L. Sutherland
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 417
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

say hello (chester & panda)  Empty
MessageSujet: Re: say hello (chester & panda)    say hello (chester & panda)  EmptyMer 13 Fév - 0:13


Say Hello
@Chester A. Thornton @Pandora L. Sutherland
Il souriait – et rien n’était plus beau à voir que Chester souriant, courant vers moi avec cet enthousiasme qu’il a toujours eut me concernant. Et j’me souvenais de lui, depuis toujours, sur les terrains de Quidditch, à renverser les cœurs et les têtes par sa manière si particulière de jouer. D’toujours avoir un cadeau, ou une surprise que ce soit pour ses sœurs ou pour moi. Pour Echo parfois – bien que je doutais que le nom puisse ressortir aisément de la conversation. Elle était partie, et s’il ne montrait rien, je n’avais pas de doute sur le fait que son cœur était brisé – c’était une chose que je connaissais que trop bien les cœurs brisés.
Mais pour l’moment il se trouve que lui, moi, et Castiel, sa gueule souriante et lumineuse, et mon envie de l’avoir contre moi. C’est étrange, d’être à nouveau contre lui, alors que la dernière fois remonte à pas deux mois. Qu’la dernière fois on me voyait à peine le ventre, bien qu’il était difficile de cacher mon état, et qu’à présent mon fils se trouvait à nos côtés. Mais Chester était une constance dans ma vie – toujours c’foutu sourire, et cette capacité à me prendre contre lui en m’assurant que tout ira bien. Tout ira bien. « Si tu me laisse faire, j’en ferais un petit champion ! » J’lâche un sourire, me tournant vers le gamin qui nous fixait avec de grands yeux curieux. Et déjà Chester s’avançait vers lui, lui offrant d’belles grimaces qui ne manquaient pas d’faire rire le gamin. Et comment le lui refuser ? Le Quidditch glissait dans mes veines comme dans les siennes : sans doute si je n’étais pas tombée enceinte, aurais-je poursuivi mon désire d’être joueuse professionnelle à sa suite. Après tout j’avais passé mon enfance sur les bancs de ce stade, à observer papa entrainer Chester, à m’imaginer à sa place. A imaginer quel rôle m’irait le mieux une fois que je serais à Poudlard et que je pourrais monter sur un balais. J’avais participé à tous les matchs – j’avais intégré l’équipe à treize ans, en tant que gardienne. J’étais douée – mais finalement en apprenant mon état le capitaine m’avait écartée. Au milieu du tournoi l’an passé – ce qui avait définitivement réduit mes chances d’être repérée à néant. « Il ne peut en être autrement. Le Quidditch c’est de famille, il devra y passer, et il n’y a pas de meilleur professeur que toi. » Dis-je avec un sourire, alors qu’il se tournait vers moi, avec quelque chose de sensationnel dans le regard.

Une émotion que je ne reconnaissais pas, mais qui me tira les larmes des yeux. Je restais à l’observer, me donnant l’impression de le voir brisé. « J’peux ? » « T’as vraiment besoin de poser la question ? Evidemment, puis tu vas m’laisser prendre une photo de vous deux ! » Exigeais-je en le laissant prendre Castiel dans ses bras, me penchant pour trouver l’appareil que j’avais amené et qui s’était logé dans mes affaires. Je me redressais à temps pour le voir sourire au bébé dans ses bras, restant un moment à le voir avec son grand sourire, et une tendresse folle dans le moindre de ses gestes. Il était fait pour être papa – c’était une évidence. Alors je levais l’appareil pour capter l’instant, gardant en mémoire sur la pellicule, le sourire de Chester berçant doucement mon fils dans ses bras. CE moment hors du temps, qui sans nul doute trouvera toujours moyen de me faire sourire. Et dans ces heures sombres c’était un luxe – durant les heures à attendre le retour de Cassian, espérant qu’le ministère ne s’intéresse pas plus à son histoire. Ces heures à espérer qu’Chester ne disparaisse pas à nouveau. Ces heures à espérer trouver ma place, comme Rhaegar le faisait si bien, comme si nous pouvions ignorer que dehors beaucoup de sangs mêlés se faisaient pourchasser. Croire que nous pourrions ne pas choisir de camp, et juste continuer nos vies comme si de rien n’était. C’était une chimère – mais dans ce sourire, ce moment de tendresse, j’avais moins de mal à y croire.

« Il est magnifique. Il te ressemble. Avec une mère aussi belle que toi, je doute pas qu’il ressemblera à un Dieu ce petit ! » Je sentais mes joues se rougir, et levais les yeux au ciel pour faire bonne mesure. Mais j’étais touchée – j’étais habituée aux compliments, mais ceux de Chester sonnaient avec une délicatesse, et une honnêteté que je ne trouvais chez personne d’autre. « Il a tout ce qu’il faut pour. Ce qui m’inquiète un peu plus c’est son don d’attraction – entre Cassian et moi, je doute pas qu’il saurait amadouer n’importe qui. Avoir de l’autorité va être impossible. » Dis-je avec chaleur, ne pouvant m’empêcher d’avoir hâte. Hâte de le voir grandir, hâte de l’aimer. Hâte de la vie. « Et toi ça va ? Tu t’es remise de l’accouchement ? » « Ca a été…. Epuisant. Vraiment. J’ai cru un moment que… J’ai cru qu’il ne me connaitrais pas vivante. » Avouais-je, laissant flotter les émotions que j’peux montrer devant personne d’autre. Mais il était aisé de laisser la main à Chester, puis d’me donner l’occasion d’être une petite fille à ses côtés. « J’ai eut de la chance. J’suis restée alitée pendant une semaine après cela, avant de pouvoir recommencer à vivre presque normalement. J’ai acheté un petit appartement – je pouvais pas rentrer chez mes parents. J’voulais pas les entendre… Tu sais comme ils ont mal réagit. Puis c’est mieux pour nous je crois. » Dis-je, en étant peu certaine – peut être que je me trompais. Peut être que je ne prenais pas les bonnes décisions. « Et toi, comment tu vas ? » Demandais-je en me mordant la joue intérieure – n’pouvant pas m’empêcher de rajouter : « J’ai appris pour le départ d’Echo. Je suis désolée Chest. Si t’as envie d’parler tu sais… »




_________________
Castiel Aquila


this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




say hello (chester & panda)  Empty
MessageSujet: Re: say hello (chester & panda)    say hello (chester & panda)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
say hello (chester & panda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erava Chester~
» In the Panda -Pan Da Song [terminer]
» Le cris du panda(en cours)
» [UPTOBOX] Ip Man [DVDRiP]
» [UploadHero] Rédemption [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: