AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 roar away the misery (hazight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Light Shacklebolt
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 196
Date d'inscription : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

roar away the misery (hazight) Empty
MessageSujet: roar away the misery (hazight)   roar away the misery (hazight) EmptyLun 28 Jan - 19:36


roar away the misery
@Hazel Fawley & @Light Shacklebolt
Tes pattes frappent le sol durement, pourtant, elles n’font pas de bruit. T’as toujours aimé les créatures, qu’elles soient connues du monde moldu ou pas. C’un secret pour personne, ton rêve s’est de travailler avec elles – pas pour rien que tu suis religieusement chaque cours de soins aux créatures magiques, que tu fais partit du club en tant que présidente. T’es fan, une vraie de vraie, et ton idole s’est nul autre que c’parfait Newt Scamander. Mais aimer les créatures et en devenir une à pas de tortue, c’est une autre histoire complètement.
T’as longtemps été la fille qui voulait tenir votre famille unie, cherchant à tout prix une manière d’vous réconcilier, malgré les hauts et les bas et les conneries qui, en bout de ligne, viennent d’vos parents. Ils vous ont ruinés, dans leur quête de pouvoir et d’une riche vie. T’avais espoir, un naïf espoir qui dans la dernière année, t’as continuellement éclaté dans la gueule. La première fracture, c’est quand Ode t’as raconté ce que Moses lui faisait faire, l’utiliser comme une poupée qu’on jette aux lions qui veulent jouer, juste pour avoir un contrôle sur eux. Tu voulais l’brûler, ton père, et t’as plus aucun respect pour lui depuis. La deuxième, cette fois avec Gigi, a eu lieu cet été. Quand dans un excès de colère, après une énième dispute lors d’votre voyage dans les bayous, elle t’a maudite pour l’éternité.

Maudite à devenir un animal sauvage et sans âme. Tu la sens déjà ton humanité qui s’évapore après chaque transformation, déjà tu deviens plus que l’ombre de toi-même et tu te demandes ce qui t’attends. Combien d’temps il t’reste avant que la bête prenne complètement le dessus, et qu’plus jamais tu puisses reprendre ta forme humaine. Maledictus panthère au pelage de jais, aux crocs assoiffés de sang que tu refuses de faire couler – pour l’instant, que t’as peur de penser. Pour revenir sur terre, t’as pensé à ta meilleure amie Hazel. Elle a terminé ses études à Poudlard depuis l’an dernier mais tu n’as guère pu profiter d’sa présence depuis, et la voir te ferait le plus grand bien, t’ramènerais à c’côté humain, joyeux et lumineux qui t’glisse constamment des mains.
T’finis par rejoindre votre point de rendez-vous, reprenant ta forme humain comme le soleil s’couche dans une heure ou deux – ça t’laisseras le temps d’profiter d’ton amie avant d’rentrer chez toi, à Poudlard, dans la peau d’une bête. « Haz! Ça fait trop plaisir de te voir, comment tu vas? » qu’tu demandes quand ton regard tombe sur sa chevelure colorée. À l’orée des bois, vous serez tranquille, et tu lui offres un sourire franc, qui s’dessine sur ton visage foncée trop facilement. La serrant contre toi une longue minute, tu humes son parfum et t’sens déjà mieux. Un peu. « On va avoir des tas d’choses à s’raconter, à défaut de s’être vu cet été. T’m’as manqué. »


_________________

there is no shadow without light.
no need to fill the void, no need to take up space. I need to break the silence as I count all the ways. I'm trying to keep still as we plan our escape, as we plan our escape. the revving up of heartbeats, the beating in my chest. it's like we're onto something that no one would expect. We're bigger than our bodies, ee're living like we're gods. we're here looking for something, we didn't know we lost

fourreur d'éclairs :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lamazel Fawley
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 272
Date d'inscription : 11/10/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

roar away the misery (hazight) Empty
MessageSujet: Re: roar away the misery (hazight)   roar away the misery (hazight) EmptyDim 3 Fév - 21:45


roar away the misery
@Light Shacklebolt & @Hazel Fawley
Elle a cette sale sensation d’être comme un lion en cage, depuis qu’elle a arrêté ses études. Pourtant, ça devrait être l’inverse. Maintenant qu’elle est diplômée, maintenant qu’elle a commencé son stage au ministère elle devrait se sentir plus libre. Plus de couvre-feu, plus personne pour lui dire ce qu’elle a le droit de faire ou de ne pas faire -hormis son père. Elle aurait jamais cru qu’il pourrait être pire que toute la bureaucratie d’une école, et pourtant il remporte la palme haut la main. Et le pire a vivre c’est sans doute qu’elle a plus ses amis. Elle a ce vide dans son cœur qu’elle aurait jamais cru avoir quand elle est arrivée. A Poudlard, au moins, quand elle se sentait en cage et révoltée, elle avait Light, elle avait Os’ et elle avait tous ces gens géniaux avec qui péter des câbles, ou délirer, ou faire n’importe quoi et elle oubliait tout ; absolument tout. Comme s’ils étaient capable d’effacer toutes les mauvaises choses de sa vie -et peut-être bien que c’était le cas, en fait. C’est dur d’admettre qu’on est si dépendant des autres, dans le fond. Surtout pour Hazel qui s’est toujours sentie si libre et si indépendante. Elle fait ce constat presque effrayant qu’elle grandit -et son père est là pour lui rappeler à chaque seconde, la poussant pour fêter officiellement ses fiançailles avec Regulus et commencer à préparer le mariage. Elle aime beaucoup Reg et c’est un bonheur que son fiancé soit lui, mais elle est pas franchement pressée -et elle a le sentiment que lui non plus.

Heureusement pour elle ce soir elle lâche prise. Elle oublie tout, elle laisse ses problèmes chez elle et elle sort avec sa meilleure amie Light. Ca la met tellement en joie et elle est tellement pressée de rencontrer son amie qu’elle par en avance et flâne un peu dans les rues avant de rejoindre leur point de rendez-vous à l’orée du bois. Même comme ça elle est en avance mais c’est pas grave. A dire vrai, elle préfère pas rater une minute de la présence de Light tant sa meilleure amie lui a manqué durant l’été. Elle tient pas en place, comme une gamine à Noël. « Haz! Ça fait trop plaisir de te voir, comment tu vas? » Elle tourne la tête alors que la voix de son amie la fait sortir de ses rêveries. Elle pourrait lui sauter au coup tant elle est heureuse de la voir. Mais elle se contient et réponds à son sourire en la prenant dans ses bras et en la serrant contre elle un long moment. « L. ! Ca va toujours quand t’es là ! Et toi comment tu vas ? » Elle a cette sensation que tous ses problèmes sont déjà loin. « On va avoir des tas d’choses à s’raconter, à défaut de s’être vu cet été. T’m’as manqué. » Elle se décolle de la belle Gryffondor avec l’envie de la reprendre dans ses bras. « Mon été a pas été si passionnant, j’ai beaucoup bossé et j’ai pas vu grand monde. T’imagine pas. J’devenais folle sans toi ! » Elle pourrait râler sur son père. Mais elle a pas envie de se plaindre quand elle est avec Light. « Et le tient ? L’été prochain faudrait qu’on se prévoit de faire au moins un truc ensemble. Voir plus, pour rattraper le temps perdu de cet été ! »



_________________
Lamazel's next victim is Arès Travers
roar away the misery (hazight) 200w
Lamazel loves you:
 
Revenir en haut Aller en bas
Light Shacklebolt
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 196
Date d'inscription : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

roar away the misery (hazight) Empty
MessageSujet: Re: roar away the misery (hazight)   roar away the misery (hazight) EmptyJeu 4 Avr - 0:06


roar away the misery
@Hazel Fawley & @Light Shacklebolt
C’est difficile d’pas tomber sous l’charme de Hazel Fawley. Une sang-pur qui, comme toi, est fidèle à elle-même – t’doutes pas que c’pour ça qu’vous vous êtes si bien entendues. Naturellement, t’aurais jamais été contre d’avoir plus qu’une simple amitié avec la colorée, bien qu’t’as vite vu qu’ce sont les mecs qui l’attire principalement. C’pas quelque chose qui te freine habituellement, mais t’as toujours considérée la fille assez pour pas juste tenter d’te rendre dans son pantalon et risquer d’perdre ce que vous avez déjà. T’as toujours été douée pour ignorer les battements juste un peu plus rapides d’ton cœur, ta hâte trop forte chaque fois que tu dois la voir – ce qui arrive foutrement souvent, d’ailleurs. Moins depuis qu’elle a quitté Poudlard, qui concorde avec cet été où t’as pas été tant dans les parages. Un drame, comme t’savais que ta dernière année au château s’ferait sans elle, et qu’tes temps avec Haz s’verrait donc drastiquement diminuer. T’sais pas comment t’vas gérer c’fait, surtout maintenant. T’as besoin d’elle plus que jamais, besoin d’savoir si elle t’verra encore d’la même manière malgré c’te malédiction qui t’empoisonne tranquillement les veines. T’veux pas d’sa pitié, et t’sais qu’elle t’donneras pas autre chose que son support et sa rage. Elle n’est pas loin d’être parfaite, ta meilleure amie.

« L. ! Ca va toujours quand t’es là ! Et toi comment tu vas ? » La lettre qui t’représente, ses bras qui s’ferment autour de toi une longue minute – Merlin que ça t’avais manqué. Tu l’as serres avec autant d’force, refusant presque de la laisser s’éloigner quand, visiblement, le câlin a duré suffisamment longtemps. « Toujours autant qu’possible – tu me connais. » qu’tu réponds, bien que n’importe qui qui t’connais si bien, est habitué de t’entendre dire oui plutôt qu’autant qu’il est possible – mais ton sourire gros comme le monde peut porter à confusion. T’es juste ravie d’entendre sa réponse, alors t’relèves une main pour serrer son épaule entre tes doigts… le sentiment est partagé, comme t’sens déjà mieux d’juste l’avoir face à toi.
« Mon été a pas été si passionnant, j’ai beaucoup bossé et j’ai pas vu grand monde. T’imagine pas. J’devenais folle sans toi ! » Tu laisses un rire t’échapper. « Et le tient ? L’été prochain faudrait qu’on se prévoit de faire au moins un truc ensemble. Voir plus, pour rattraper le temps perdu de cet été ! » Rire qui meurt bien rapidement quand elle continue, voulant d’déjà prévoir des plans pour l’prochain été. Pas que tu sois pas d’accord, c’juste… t’sais pas où t’en seras, l’été prochain. Mais si c’pour passer plus de temps avec elle, t’es prête à t’battre contre tes crocs et tes griffes pour pas qu’ils prennent l’dessus sur ton humanité.

« J’espère vraiment qu’on va pouvoir… » qu’tu soupires en passant ta main libre dans tes cheveux. « J’ai vraiment eu l’pire des étés – m’engueuler avec ma mère n’a pas été suffisant et… et… » T’sais pas pourquoi t’y arrives pas. Les mots n’veulent pas sortir, bien qu’t’en ailles déjà parler. Notamment avec Eden et Ode. Tu brises votre contact pour lui tourner le dos, voulant pas lui présenter ton visage qui s’défait tranquillement. « J’vais commencer avec les mauvaises nouvelles tout de suite, comme ça on aura pas d’excuses plus tard pour boire jusqu’à oublier. Ma mère m’a maudite, cet été, une malédiction si sérieuse qu’mes fiançailles avec Rowle ont été annulées. T’as entendu parler des maledictus, Hazel? » Tu murmures presque les derniers mots, certaine par contre qu’elle a pas loupé un mot. C’presque un silence de mort autour d’vous, comme si la nature elle-même écoutait ton aveu.


_________________

there is no shadow without light.
no need to fill the void, no need to take up space. I need to break the silence as I count all the ways. I'm trying to keep still as we plan our escape, as we plan our escape. the revving up of heartbeats, the beating in my chest. it's like we're onto something that no one would expect. We're bigger than our bodies, ee're living like we're gods. we're here looking for something, we didn't know we lost

fourreur d'éclairs :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
Lamazel Fawley
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 272
Date d'inscription : 11/10/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

roar away the misery (hazight) Empty
MessageSujet: Re: roar away the misery (hazight)   roar away the misery (hazight) EmptySam 18 Mai - 23:05


roar away the misery
@Light Shacklebolt & @Hazel Fawley
Elle se souvient sans mal de la première fois qu’elle a vu Light. C’est que la belle première année lui avait tapé dans l’œil à peine elle l’avait regardé. Tout de suite elle l’avait trouvée magnifique, avec ses cheveux indomptables et sa peau dorée. Du haut de sa deuxième année à l’époque, Hazel était déjà un phénomène pour son look extravagant que personne n’avait su faire taire chez elle. Et cette première année qui passait, comme chacun, l’épreuve du choipeau lui avait tout de suite fait impression. Elle était belle mais d’une manière différente de la colorée. Déjà elle la fascinait et, alors que le choipeau réfléchissait à la maison à laquelle l’affecté, leurs regards c’étaient croisés. La colorée lui avait sourit et elle avait alors espéré que Light se retrouve dans la même maison qu’elle. Elle avait pas pu s’empêcher de grimacer quand elle avait entendu le nom de la maison d’or et de rouge. Mais Hazel était pas sectaire et elle s’était pas gênée pour s’installer quelques minutes à coté d’elle histoire de se présenter, lui souhaiter la bienvenu et papoter un peu. Y’avait quelques serpentards pour lui reprocher ça, mais Hazel s’était vraiment jamais arrêtées aux différentes maisons et elle parlait à tout le monde sans vraiment se poser de questions. C’était comme ça que sa belle amitié avec L. avait commencé. Deux sang-pures fidèles à elles-mêmes, il aurait jamais pu en être autrement. Six ans durant elles avaient été inséparables. Et Hazel, le cœur gros, avait terminé ses études en laissant les gens qu’elle aimait le plus finir leur dernière année à Poudlard. Light faisait partie de ces personnes.

L’étreinte lui fait un bien fou, parce qu’elle a pas vu sa meilleure amie de tout l’été -elle a vu personne de tout l’été. « Toujours autant qu’possible – tu me connais. » C’est drôle parce qu’elle voit son sourire mais il colle pas vraiment avec ses mots. C’est rare qu’elle comprenne pas tout de suite ce à quoi peut bien penser sa meilleure amie. C’est rare qu’elle lui dise pas les choses clairement, qu’elle lui dise pas tout de suite et qu’elle laisse planer comme ça un doute.
Elle évoque son été et la façon dont elle s’est coupée du monde. Sincèrement, elle évoque ce besoin de faire quelque chose avec sa meilleure amie l’été prochain. Elle a son cœur qui se serre quand le rire de son amie se laisse mourir alors qu’elle évoque pourtant des plans d’avenir heureux.

« J’espère vraiment qu’on va pouvoir… » Cette hésitation évoque la curiosité d’Hazel, bien sûr, et son inquiétude. « J’ai vraiment eu l’pire des étés – m’engueuler avec ma mère n’a pas été suffisant et… et… » Ca lui crève le cœur de voir sa meilleure amie dans une telle détresse. Mais elle peut rien faire pour le moment. Elle peut que lui laisser du temps pour la laisser finir. Elle voudrait prendre sa main dans la sienne pour lui donner du courage, mais sa meilleure amie lui tourne le dos -comportement bien inhabituel de sa part. « J’vais commencer avec les mauvaises nouvelles tout de suite, comme ça on aura pas d’excuses plus tard pour boire jusqu’à oublier. Ma mère m’a maudite, cet été, une malédiction si sérieuse qu’mes fiançailles avec Rowle ont été annulées. T’as entendu parler des maledictus, Hazel? » Y’a plein de sentiments qui se battent en duel dans l’esprit d’Hazel. Y’a cette inquiétude pour sa meilleure amie qui lui fait monter des larmes aux yeux -mais elle a pas le droit de pleurer. Parce que oui, Hazel sait parfaitement ce que c’est les maledictus. Y’a cette haine pour la mère de Light qui nait doucement en elle également. Et y’a cette impuissance. Parce qu’elle sait pas ce qu’elle peut faire, elle sait pas comment elle peut aider. Elle est douée, Hazel. Elle a pas l’habitude de pas savoir quoi faire.
Elle fait alors ce qui lui semble être le plus naturel de faire dans ce genre de situations. Elle supprime la distance entre elles et elle prend sa meilleure amie dans ses bras, en signe de présence, de réconfort. « L. … » qu’elle commence, mais ses morts se perdent dans sa gorge. « Y’a forcément un truc à faire. Y’a forcément une solution. » Elle le croit dur comme fer. Pour elle, rien n’est inéluctable. Jamais. « Je ferais tout ce que je peux pour toi, tu le sais, hein ? » Travaillant au ministère, elle se voit déjà étudier toutes les documentations possibles et imaginable pour trouver un moyen de sauver son amie.



_________________
Lamazel's next victim is Arès Travers
roar away the misery (hazight) 200w
Lamazel loves you:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




roar away the misery (hazight) Empty
MessageSujet: Re: roar away the misery (hazight)   roar away the misery (hazight) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
roar away the misery (hazight)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hear me roar ▬ arkhaan [fiche validée]
» •Misery Loves My Company•
» Christopher McDowell
» (winnie) and you're gonna hear me roar.
» hear me roar (aurore)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-Au-Lard :: Rues et ruelles-
Sauter vers: