AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uriah Rowle
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyMer 10 Avr - 21:22





Anger leads to hate and hate leads to suffering.

Ft. @Adam



Ils voulaient un coin tranquille, ils l'ont trouvé, dans les tréfonds de Pré-au-Lard, bien trop loin et trop à l'écart pour que quiconque y passe. Et toi t'es là comme un con, à les suivre parce que tu peux pas leur dire non sans que ça paraisse suspect.
C'est que t'as suivi des Sangs purs, un peu plus vieux que toi, le crâne bourré d'idées de suprématie de sang, et ils viennent de trouver un nouveau jeu. T'aurais pu ne pas venir avec eux, dire que t'avais du travail ou des trucs à faire, mais ils ont insisté à base de "allé Uriah, ça va être drôle. Tu traînes avec des gens pas fréquentables, reste avec nous." Les gens pas fréquentables c'est à peu près tout le monde vu que t'es capable de traîner avec n'importe qui à Poudlard, Sang pur ou pas, c'est le dernier de tes soucis, mais si eux l'ont vu, ça pose problème.
Alors te voilà avec eux, eux et quelqu'un, tu sais absolument pas qui c'est, juste qu'il doit être Sang mêlé ou Sang-de-Bourbe parce que c'est lui qui est dans le collimateur de tes camarades de bonne famille. T'as pas la moindre idée d'où ils l'ont rencontré, tu sais juste qu'ils ont réussi à le faire venir dans ce coin paumé de Pré-au-Lard et que leurs intentions sont tout sauf bonne.
T'observes leur proie, il était serein jusque là mais ça commence à changer, tu le vois sur son visage. Oh strangulot, tu préférerais être n'importe où tant que c'est loin d'ici. Faut que tu trouves une excuse.
Tu dis que c'est dangereux, que plein de monde traîne à Pré-au-Lard et que vous risquez de vous faire choper, mais ils entendent pas raison. Et le premier Endoloris part. Ils prennent des sacrés risques à faire ça ici, à faire ça tout court en fait, si ça se sait, vous êtes tous très mal.
T'as les tympans déchirés par les hurlements de douleur du type, t'as plus qu'une envie, c'est prendre tes jambes à ton cou et déguerpir. La torture, vraiment ta phobie, tu sens les prémisses de l'angoisse qui débarquent mais tu la laisseras pas te contrôler. Tu peux dire adieu à ta réputation si tu fais une crise d'angoisse devant eux.
Évidemment, tu t'y attendais, ils te proposent d'essayer toi aussi. Enfin, essayer c'est un grand mot, ce serait pas la première fois que tu jetterais un impardonnable à quelqu'un. Et tu peux pas tellement te défiler. T'adoptes un air confiant, tu sors ta baguette et tu fais ce qu'il faut.
Tu laisses vite les autres prendre le relais, et la victime hurle toujours à s'en déchirer les cordes vocales. T'en as marre, t'aimes pas ça, t'attends qu'une chose, c'est qu'ils se lassent et que vous puissiez partir. Soudain, des pas se font entendre, des pas lourds et rapides. Tu te retournes d'un bond pour voir arriver un colosse immense et imposant. Il faut pas deux secondes pour que tes "amis" arrêtent leurs jeux malsains et filent comme des lapins. T'es plus long à réagir, tu regardes le nouveau venu s'approcher du pauvre type à moitié inconscient et tu recules par réflexe. C'est que cet homme gigantesque, il est pas facile à oublier. Tu l'as vu qu'une fois, t'étais avec tes parents et le sorcier qui se déclare maître de cet individu à la carrure de géant. Tes parents avaient besoin d'ingrédients pour des potions, le Mangemort en avait en quantité puisqu'il enfermait de nombreuses créatures fantastiques. Il t'avait montré sa création, l'homme qui se tenait devant toi, Adam de son prénom. Le Mangemort avait parlé d'Adam comme d'un arriéré, t'avais proposé de te servir de lui comme cible, cible de ta magie noire. L'idée avait plu à ton père, il t'avait cordialement demandé -ordonné- de montrer de quoi t'étais capable. T'avais jeté à ce pauvre Adam tous les sorts qui te passaient par la tête et ceux que suggéraient ton père même si t'y avais pas cœur.
Mais maintenant, la situation est différente, y'a plus ton père ou l'autre Mangemort cruel pour te protéger et t'as fait du mal à Adam par le passé. T'ignores comment il va réagir en te voyant, t'ignores s'il se souvient de toi -comment pourrait-il t'oublier ?- et t'as très peur qu'il veuille se venger. Pas que ça te semble stupide de vouloir se venger après ce que tu lui as fait, juste, tu préférerais éviter parce qu'il est sacrément grand et fort.
Fort heureusement pour toi, c'est plutôt le blessé qui semble intéresser Adam. Tu pourrais partir, mais tu le fais pas, tu sais pas bien pourquoi. Peut-être que tu te sens juste coupable et que t'as besoin de dire à quelqu'un que tu regrettes.
- Je suis désolé, tu dis.
T'as pas la voix bien assurée, c'est que tu sais que tu peux être autant désolé que tu veux, ça empêche pas que t'as fait des choses affreuses. Torturer les gens, t'as beau ne pas aimer ça, il n'empêche que tu l'as déjà fait, et pas qu'une fois. Les regrets ça change rien aux actes, ça modifie pas le passé, tu le sais très bien, pourtant, faut que tu le dises.
Et tu sais pas si tu t'excuses d'avoir pratiqué la magie noire sur Adam ou si t'émets des regrets pour avoir torturé l'inconnu. Surement les deux, t'en sais trop rien. Dans un cas comme dans l'autre, penser à la souffrance que t'as infligé te noue la gorge au point que tu dois ravaler des larmes. Ne pas pleurer, t'es pas un faible, t'es un Rowle, tu te dois de rester digne.

crédits www

_________________
Save me if I become my demons
We're screw ups. I'm screw up dans I plan on being a screw until my late 20's.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
conformiste & creature

conformiste & creature


Messages : 131
Date d'inscription : 25/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyVen 12 Avr - 16:51

Anger leads to hate and hate leads to suffering
Le cœur du mastodonte se serra davantage en songeant une fois de plus à la pauvre créature qui souffrait dans le laboratoire maudit. Le gouffre de désespoir dont la pauvre âme de l’être qui se voulait humaine s’était mué en une plaine où une lueur d’espoir chassait le brouillard de souffrance. Voilà deux jours que le géant déformé s’était transformé en une vigile silencieuse au chevet du hibou qui avait l’aile cassé. Deux jours et deux nuits à se tourmenter d’être un simplet qui ne connaît rien à rien. D’essayer de nourrir à la petite cuillère le majestueux oiseau. Le monstre issu de la magie corruptrice et l’intelligence du sorcier dément ne pouvait l’expliquer, mais un étrange lien s’était formé entre les deux êtres. Enfin comme à chaque fois qu’un animal qui rencontra le géant à l’allure grotesque. Un peu comme si l’instinct animal percevait ce que les gens refusaient de voir. Comme si la vie, une entité maintenant sadique plus qu’harmonique, s’amusait de voir une souffrance partager par tant d’êtres. Le colosse avait tellement perdu depuis le début de cette folie et il ne songeait qu’à rejoindre un semblant de paradis ou résidait l’ange qui avait décelé l’humanité qui vibrait sous l’affreuse carapace de chair dont la nature l’avait doté. Mais les animaux du laboratoire étaient devenus son unique famille et la gargouille de granite à peine sculptée faisait de son mieux pour les protéger et les soigner.

Mais un éclair de génie avait percuté l’intellect affaibli du golem de chair. En ville il y avait un spécialiste des messagers ailés. Avec frénésie il avait amassé ses derniers deniers et caresser les plumes de son nouvel ami. La dévouée créature cauchemardesque avait laissé un peu de grain et de l’eau sur le sol près de la couche de l’animal blessé. En quittant le lieu de souffrance du hibou superbe, le monstre de foire s’était retourné pour regarder la forme frissonnante. La voix rauque, tremblante de sollicitude, avait franchi alors le rempart de ses lèvres exsangues.

Adam- Ne me laisse pas ok?… Euh… Je reviens et je te promets que… Euh… Que je vais prendre soin de toi…

Des torrents salés avaient accompagné les pas décidés du phénomène de la nature sur une grande distance. Des larmes d’impuissances et aussi de colère. Car à cet instant précis le colosse ne savait pas quoi faire pour combattre le mal qui affligeait l’émissaire des cieux. Et aussi de la rage d’être aussi lent d’esprit, de ne pas comprendre les bases de la médecine vétérinaire pour être moindrement efficace. La forêt était devenue calme et une étrange quiétude planait sur les lieux. Un peu comme si le mal qui rodait parfois ou bien l’atmosphère malsaine venait de lâcher prise devant la beauté majestueuse de l’automne. Après quelques heures d’errance, sous une soleil radieux dont les rayons bienfaiteur semblaient éclairer la voie vers la rédemption au marcheur solitaire, un chemin asphalté avait pris le pas sur les étroits sentiers. Au loin un petit regroupement de maison et d’édifices s’imprégna de force au regard bleuté de la chose grotesque. Dans l’esprit de l’ancien mineur, l’image pittoresque fut remplacée par celle d’un phare où la solution à son ignorance pourrait être comblée. Les grandes enjambés du géant se transforma alors en pas de course dû à son excitation de trouver l’homme qui pourra lui donner la clef de la guérison du hibou blessé. Quand il entra dans la bourgade, le géant difforme sentit le regard des citadins outrer de voir ce cauchemar ambulant arpenter les rues. Aussitôt le colosse balafré bifurqua alors vers une des multitudes ruelles qui polluent dans cette ville. Bien vite le simple se perdit. S’engageant dans une ruelle jonchée de détritus, Adam se trouva dans un cul de sac formé par une mince barricade de bois moisie. Alors qu’il songea à faire un demi-tour penaud, des cris de souffrances déchirèrent l’ouïe fatigué de l’errer d’une expérimentation magique. Ces mots, vibrant d’une angoisse et d’un supplice fit stopper net le pas du monstre de foire. Un peu plus et Adam entendit la douce voix de sa nièce réclamer de l’aide qu’il n’avait pas pu lui apporter. Serrant ses dents mal alignées à s’en faire sauter l’émail et laissant à un paroxysme des plus légitimes, l’être qui voulait toujours aider et protéger les autres reprit place au dominion de l’imposante masse musculaire et sans penser cette fois-ci à sa relative sécurité, le golem de chair percuta la mince barricade pour la faire voler en éclats. Les pas du géant se transformèrent en une course effrénée dans la ruelle. Au bout du chemin se trouva une altercation. Quelques détritus essayèrent de ralentir la formidable progression du mastodonte. Celui-ci n’en fit aucunement attention, tous ses sens étant portés sur les mouvements frénétiques qui se dessinaient devant son regard océanique. Des écorchures zébrèrent ici et là sur les anciennes cicatrices parcourant le cuir tanné des avant-bras monstrueux du géant, vestiges de la pitoyable résistance de la clôture pour freiner l’élan de la chose immonde. Mais l’insensibilité à la douleur d’Adam avait relégué à l’oubliette ce genre de détail si insignifiant.

Le pas pesant et peu gracieux du sosie du monstre de Frankenstein de foire le porta à l’encontre d’un groupe de jeunes hommes torturant à coup de sort un garçon qui semblait perdre la raison à cause de la douleur. . Devant le regard océanique si perdu colosse qui se concentra un instant sur la scène, les sorciers sursautèrent au milieu de leur torture sans raison. Faisant un rictus de rage et surtout de furie animale, le mastodonte baissa l’épaule et chargea directement sur e groupe au moment qu’il remarqua jeune homme. Le colosse à l’immonde aspect avait vu ces traits découper à la serpe. Des sorciers avaient visité le Maître et ils s’étaient amuser à tourmenter avec leur magie impie le géant simplet. La charge du mastodonte manquait d’élégance et surtout de grâce, mais la combinaison de férocité et d’impulsivité n’aurait pas fait rougir de honte les grizzlis et rhinocéros. Jouant le tout pour le tout, il laissa tomber un cri rauque et charger de lourdes conséquences envers les sorciers qui voulaient blesser un innocent de plus.

Adam- PARTEZ OU JE VOUS ÉCRASE COMME DES MOUSTIQUES!


Comme de raison les jeunes mangemorts en devenir préfèrent prendre la poudre d’escampette devant la furie de ce géant lancé à pleine vitesse sur eux. Tous sauf un. Sans s’en soucier, persuader que le sorcier allait suivre l’exemple de ses congénères, le golem de chair couvet de cicatrices horribles arrêta en dérapant pour ensuite se pencher sur le jeune homme qui tressautait de souffrance. Posant une main aussi large que réconfortante sur le front de la victime, Adam dénoua sa veste de laine noué autour de sa taille pour en faire une couverture de fortune. Délicatement il déposa le vêtement sur le corps parcouru de spasmes de souffrances. Malgré le ton rocailleux et raque, presque intimidant, le monstre parla avec les accents de la sollicitude et surtout d’une douceur qui devait être étrangère dans ce corps honni de tous.

Adam- Ça va aller… Euh… Personne ne va vous faire de mal… Euh… J’ai l’air d’un monstre… Euh… Mais je ne crois pas en être un…


Alors la voix peu assuré de l’ami du Maître s’éleva timidement, s’excusant. Le géant leva alors un regard océanique si pur et renversant, une fenêtre donnant un aperçu sur son âme si douce et débordante d’humanité. Étant empathique plus que de raison, Adam pouvait déceler la sincérité de ces mots et non un autre mensonge qu’il était habituer de recevoir de bien des gens. Hochant simplement la tête, le colosse couvert de balafres qui était le résultat de sa captativité et des supplices infliger par amusement répondit.

Adam- Pour moi oublier au labo… Euh… Je sais que vous ne voulez pas faire ça… Euh… Mais comme moi avec Maître pas le choix… Euh… Je le sens… Euh… Vous m’aider pour lui? Euh... Souffrance jamais bien pour gens... Euh... violence va toujours entrainer... Euh... Plus de violence pour rien...

Le colosse ne savait aucunement quoi faire pour soulager l’homme qui frissonnait de douleur. Au moins les cris de souffrances avaient drastiquement diminué depuis la désertion des pleutres sorciers.

Adam- Moi pas voir bobo… Euh… Vous avez fait magie mauvaise?

Se fiant à sa nature bonne, le colosse tourna le dos au sorcier pour placer sa main en guise d’oreille et éviter que la tête de la victime heurte le sol crasseux de la ruelle…


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. 1463076603-bobby

On est tous le monstre de quelqu'un...


Une grosse dose d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Rowle
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyVen 12 Avr - 19:24





Anger leads to hate and hate leads to suffering.

Ft. @Adam.



Dans la vie, t'aspires qu'à t'amuser et à être tranquille. Si t'avais pu être élevé dans une famille prônant l'acceptation des moldus, ça ne t'aurais pas dérangé outre mesure. C'est que t'as jamais compris les raisons pour lesquelles les non magiciens attisent tant la haine de certaines familles. Ils sont moins purs et alors ? Qui a décidé qu'il était autorisé de tuer des gens pour une raison aussi triviale ? Quoiqu'il en soit, ton père et ta mère sont largement convaincus que les moldus sont des êtres à dominer, et tu ne peux pas t'opposer à eux. Il y aurait trop de risques à ça, des risques que t'es pas prêt à prendre, par exemple, être renié par ta famille. Ils sont peut être suprématistes et cruels, il n'empêche qu'ils sont de ton sang, que tu ne connais qu'eux et qu'ils ne t'ont jamais laissé manquer de rien. Et on t'a trop parlé du cas Sirius Black pour que t'ais la moindre envie de te rebeller contre l'autorité familiale.
C'est pour toutes ces raisons que tu fais ce que tu fais, torturer quand on te le demande. T'as beau détester ça et t'en vouloir d'accepter de faire des choses pareilles, t'as pas la moindre ambition d'arrêter de le faire parce que ça prouverait à ton père que tu es un lâche indigne de lui.
Torturer l'inconnu parce que ça amusait les Sangs purs de Poudlard, ça t'as pas fait plaisir, ça te fait jamais plaisir et t'as fait en sorte d'écourter le moment où c'était toi la cause des hurlements de douleur. Cette sensation de puissance, l'impression de tenir la vie d'une personne entre ses mains, ça grise tes camarades, toi, ça te répugne. L'arrivée du géant qui te paraît énervé c'est un peu l'occasion que t'attendais pour qu'ils arrêtent de martyriser le pauvre garçon au sang surement impur. Ouais, c'est vraiment la distraction parfaite. Le soucis, c'est que cet être immense que t'as déjà croisé une fois vous charge et semble avoir la ferme intention de vous faire déguerpir. Ça marche très bien, Adam renforce son effet par une menace mais il en fallait bien moins que ça pour que les autres détalent. Toi non par contre. C'est étrange, tu fais face à un homme de taille disproportionnée et que t'as accessoirement déjà maltraité, pourtant, t'as seulement un mouvement de recul.
T'es pas vraiment tétanisé par la peur, tu te sais compétent quand il s'agit de sortilèges de défense et d'attaque, c'est une autre raison qui te pousse à rester. Ouais, c'est les regrets, la honte aussi.
Le géant, dont t'arrives à retrouver le nom -Adam-, se désintéresse aussitôt de toi pour se tourner vers la victime des jeux pervers des gosses de Mangemorts.
- Ça va aller… Euh… Personne ne va vous faire de mal… Euh… J’ai l’air d’un monstre… Euh… Mais je ne crois pas en être un…
Tu regardes la scène de loin, pas certain que ta présence soit souhaitée auprès du blessé après que t'ais participé à son passage à tabac. T'es vraiment surpris de voir le géant avoir des gestes si doux envers quelqu'un, bien que tu te sois rendu compte la première fois que tu l'as vu qu'il avait rien de méchant. C'est juste que tu t'attendais pas à autant de délicatesse de la part d'un homme de sa stature.
Voir quelqu'un prendre en charge le type que t'as délibérément blessé ça te fait prendre conscience de l'absurdité de la situation. C'est horrible ce à quoi t'as participé, t'aurais pu essayer de l'empêcher mais t'as rien fait parce que t'es un lâche.
Alors tu t'excuses. Pour le mal que t'as fait à l'inconnu, pour le mal que t'as fait à Adam. T'aimerais bien te décharger de tes responsabilités en ajoutant que t'avais pas le choix mais ce serait mentir. T'avais le choix, tu l'as toujours. Tu pourrais décider de refuser de distribuer la souffrance quand on te l'ordonne mais t'as aucun intérêt à le faire parce que ça ruinerait ta vie. Alors ça a beau te briser le cœur d'arracher des cris de douleur ou d'utiliser ta baguette pour faire le mal, tu choisis de le faire, pour conserver ta situation confortable.
- Pour moi oublier au labo… Euh… Je sais que vous ne voulez pas faire ça… Euh… Mais comme moi avec Maître pas le choix… Euh… Je le sens… Euh… Vous m’aider pour lui? Euh... Souffrance jamais bien pour gens... Euh... violence va toujours entrainer... Euh... Plus de violence pour rien...
Tu tressailles malgré que tu fasses un effort pour garder un visage de marbre. T'es un bon comédien normalement, mais t'arrives jamais à faire bonne figure longtemps quand il s'agit de violence et de mort.
Il se souvient de toi, de ce que tu lui as fait. Pourtant, il ne semble pas en colère, il semble avoir pardonner. T'es absolument pas rancunier, tu comprends qu'on puisse pardonner tout un tas de choses, mais ne pas en vouloir à quelqu'un qui vous a sciemment infligé une torture ? Ça, ça te semble étrange.
Et il te propose de l'aider à t'occuper du blessé. Ça signifie qu'il te fait assez confiance pour prendre en charge une personne à qui t'as lancé un Doloris ? Alors qu'il sait que tu pratiques la magie noire ? Ta surprise se lit sur ton visage et tu prends même pas la peine de le cacher -de toute façon, y'a personne pour te voir ici-
- Vous êtes sûr ? tu demandes.
A la place d'Adam, tu sais que t'aurais réagi différemment. T'aurais pas laissé un assassin comme toi s'approcher d'une personne déjà blessée. Parce qu'assassin, c'est comme ça que tu te considères depuis quelques années. C'est un bien grand mot mais t'as encore rien trouvé de mieux pour définir quelqu'un qui a déjà tué quatre personnes.
-  Moi pas voir bobo… Euh… Vous avez fait magie mauvaise?
Le colosse a l'air perdu, il ne semble pas savoir quoi faire pour aider le malheureux. Toi non plus en fait, à part attendre que les fantômes de la douleur passent, t'as pas vraiment d'idées.
- C'était de la magie noire, tu réponds. Des Doloris.
T'emploies pas le ton assuré et confiant que t'utilises dans la vie courante parce que ce serait franchement mal venu, d'autant plus que dans cette situation, ta confiance est très très loin. T'es pas fier du tout d'utiliser la magie noire, tu l'évites autant que tu peux mais quand la situation le requiert, bien sûr que t'y fais appel. Il n'empêche que t'espères qu'avouer ça à Adam va pas déclencher sa colère envers toi, même si tu te doutes qu'il a déjà compris lui même de quel type de magie il s'agissait.
Finalement, tu te décides à bouger et tu t'approches un peu du géant et du blessé tout en restant quand même à distance raisonnable. T'as pas envie d'affronter le regard du type allongé sur le sol, tu veux pas voir sa peur ou sa douleur, ça te ferait trop mal.
- Je crois pas que je puisse faire quelque chose.
T'as dans l'idée que plonger l'inconnu dans le sommeil pourrait être utile, tu connais un sort pour ça, mais t'es pas sûr que diriger ta baguette sur lui encore une fois lui donne l'impression que tu vas l'aider.

crédits www

_________________
Save me if I become my demons
We're screw ups. I'm screw up dans I plan on being a screw until my late 20's.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
conformiste & creature

conformiste & creature


Messages : 131
Date d'inscription : 25/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyDim 21 Avr - 15:32

Anger leads to hate and hate leads to suffering
Les mots du jeune sorcier se levèrent alors avec amplonb et reret.

Sorcier - C'était de la magie noire, tu réponds. Des Doloris.

Un grondement sourd franchit alors les lippes exsangues de la monstrueuse Bête quand il entend ce mot de pouvoir corrompus. D’instinct le protecteur à la musculation disproportionné se décala alors pour couper la ligne de visée avec le mangemort en devenir et la cible parcourut de spasme de souffrances.  Mais il n’avait aucune hostilité qui perturba le regard océanique si doux et pur d’Adam à ce moment, Juste une fatalité et une résignation de voir que les gens qui pouvaient maitriser les arts occultes s’approprier la puissance par la souffrance d’autretrui. Personnellement les Doloris ne fonctionnaient pas sur l’erreur d’expérimentation, une tare congénitale annulait la moindre douleur dans ce corps honni de tous. Mais il avait vu le Maître l’employer à multiple reprises contre les cibles de son ire et de sa haine passagère.

Sorcier- Je crois pas que je puisse faire quelque chose.

Le colosse balafré par les stigmates d’une vie passé à éponger la colère et le dédain des gens hocha lentement la tête en forme d’œuf.  Il parla simplement de sa voix rocailleuse, observant une cruelle vérité déduite de son esprit si pathétique et lent à souhait.

Adam- Plus facile de faire bobo… Euh… Que Guérir… Euh… Faudrait un truc pour tête… Euh… Il va se faire mal… Euh… à force frapper caboche au sol…

Le golem de chair retenait la tête de la victime pour l’empêcher de se blesser davantage lors de ses spasmes d’horreur pure. Une vieille poche de jute apparut alors dans la vision océanique du géant désemparé qui ne savait que faire pour soulager l’homme. Tendant une main vers ce secours inespéré, le colosse couvert par la laideur des stigmates parcourant son corps immonde fit un immense sourire embellit par la candeur et la douceur.

Adam- Merci monsieur… Euh… Vous connaissez son nom?

Faisant un oreiller de fortune les grosses paluches rugueuses du géant placèrent le coussin salvateur sous la nuque de l’homme. Alors le golem de chair plaça ses paumes à plat sur les épaules du souffrant pour l’empêcher de tressauter et laissant  la pureté de son âme s’exprimer par son don caché. Parti la voix caverneuse, le véhicule dont la luminosité de l’âme innocente et douce du géant s’exprima d’une voix chaleureuse et rauque. Un chant d’une justesse surnaturelle s’éleva alors dans la sordide ruelle. Une atmosphère réconfortante, rassurante et surtout bienveillante enveloppa d’une bulle protectrice les acteurs de cette scène crève-cœur. Le souffrant sembla alors diminuer les tremblements de douleurs, laissant enfin l’inconscience recueillir son esprit pour échapper à l’horreur de la situation. Alors l’être immonde sembla reluire d’une béatitude et d’une bienveillance aveuglante, transformant la laideur corporelle en beauté de l’âme. Malheureusement la chanson prit fin et la dure réalité reprit ses droits et tout à coup un bruit de course et de clameur résonna dans l’impasse de la souffrance. Des sorciers alarmer par les fuyards arrivèrent et un vieil homme pointa sa baguette en hurlant un mot de pouvoir vers la menace, le géant qui se redressa de sa monstrueuse taille et ayant une victime inconscience à ses pieds.

Vieux sorcier- Levicorpus


Adam se retrouva cul par-dessus tête, lévitant à quelques centimètres du sol. Sa cheville droite était pris en étau par un sort puissant, limitant l’allonge de ses possible attaque et limitant à néant les possibilités de fuite. Des gens s’occupèrent de la victime, l’emmenant au triple galop à l’hospice de Ste-Mangouste. D’autres se placèrent part et d’autres du tortionnaire en devenir pour le protéger de la furieuse créature. Adam quant à lui attendait le châtiment qui viendrait, lui qui était si habituer d’être le souffre-douleur et la victime d’un tyran fou. Le simplet ne désirait que le souffrant sois soigné et qu’il pourra simplement revoir Tyméria ce soir et nourrir les bêtes fantastique du laboratoire. Personne ne voudra entendre la terrible vérité, à savoir que le géant était innocent et ne désirait qu’aider simplement malgré les conséquences désastreuses que le destin s’amusaient à lui balancer à la figure…


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. 1463076603-bobby

On est tous le monstre de quelqu'un...


Une grosse dose d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Rowle
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyDim 21 Avr - 22:31





Anger leads to hate and hate leads to suffering.

Ft. @Adam.



T'as le regard rivé sur le type qui a subi ta magie noire et celle des autres garçons. C'est certainement pas le premier à en faire les frais et ce sera pas le dernier. Tu trouves ça regrettable mais tu vois pas ce que tu pourrais y faire. Toi, à ton échelle, le petit Uriah Rowle, t'as aucune influence, refuser de le faire, ça changerait strictement rien à la guerre en cours, ça te mettrait juste dans une situation précaire. Si tu refuses de torturer, quelqu'un le fera à ta place, si tu refuses de rejoindre les Mangemorts, un autre leur vouera allégeance, par contre, les conséquences c'est toi seul qui les subira : rejet, solitude, mort peut-être même, alors non, toi t'obéis, la révolte tu la laisses aux autres, ceux qui sont plus courageux -ou plus suicidaires.
Quand t'avoues que c'est de Doloris qu'a souffert l'individu au sang impur, t'entends un grondement en provenance d'Adam, ce qui te fait craindre des représailles, mais non, il ne se passe rien si ce n'est que le colosse s'interpose entre le blessé et toi comme s'il craignait qu'il te prenne la lubie de frapper à nouveau. Ça arrivera pas, sans pression extérieure, t'irais jamais faire de mal à quelqu'un.
T'ajoutes ensuite ne pas être en capacité de l'aider, c'est triste mais c'est la vérité, tu pourrais réaliser une potion si t'avais le matériel, mais ce n'est pas le cas alors c'est pas la peine de mentionner cette possibilité.
- Plus facile de faire bobo… Euh… Que Guérir… Euh… Faudrait un truc pour tête… Euh… Il va se faire mal… Euh… à force frapper caboche au sol…
Tu déglutis difficilement. Si tu culpabilisais déjà, voilà que c'est encore pire. Voir souffrir les gens c'est pas ta tasse de thé, être responsable de leur souffrance encore moins mais tu sens comme une épée de Damoclès au dessus de ta tête. Une épée qu'on pourrait appeler Ezechiel Rowle et qui te rappelle constamment que t'es sous surveillance et que t'as pas le droit de faire des écarts.

T'observes sans vraiment y faire attention Adam placer un vieux morceau de tissus sous la tête de la victime. C'est fou cette réaction aux Doloris, les spasmes provoqués par la douleur intense te rappellent ceux qui agitent le corps au moment de la mort. L'image du Sang-de-Bourbe secoué d'un soubresaut quand le rayon vert du Avada Kedavra le frappe s'infiltre soudain dans ton esprit comme un poison, ça te fait serrer les dents.
- Euh… Vous connaissez son nom?
T'es tellement concentré pour repousser le vieux souvenir que tu manques ne pas entendre ce que dis le géant. Ça te prends quelques secondes pour mettre les mots bout à bout et quand enfin ça te monte au cerveau, tu te rends compte que t'es vraiment inutile dans cette situation. T'aurais dû partir avec les autres, Adam est bien plus efficace que toi pour s'occuper du blessé.

- Non, je sais pas, je le connais pas, tu bafouilles.

C'est ridicule quand on y pense, les autres et toi vous avez trouvé une cible au hasard et vous l'avez agressée. Quoique, il devait pas être vraiment inconnu des autres puisqu'ils savaient qu'il n'est pas de sang pur.
Quand Adam entonne une mélodie que t'avais jamais entendue avant, t'en retiens presque ton souffle tant t'es surpris que la voix du colosse soit aussi agréable à l'oreille. Tu te laisserais presque bercer si t'étais pas dans une situation étrange où c'est par ta faute qu'Adam doit chanter pour apaiser un blessé. Alors que la chanson se termine, tu vois un vieil homme fondre sur vous, et comme si c'était Adam le monstre responsable de la torture, il se retrouve prisonnier d'un Levicorpus. C'est ensuite toi qu'on entoure dans l'optique de te protéger du colosse mais tu vois pas le but de la manœuvre : dans le cas où Adam aurait été dangereux, il est de toute façon incapable de faire quoique ce soit dans cette position, et puis tu sais te défendre. Il te faut pas deux secondes pour te reprendre toi qui te noyais dans les remords un instant plus tôt, tu t'écartes des sorciers qui t'envahissent avec l'attitude d'un prince outragé et tu te plantes devant eux, bras croisés et regard courroucé.

- C'est pas lui le responsable, tu déclares en désignant Adam du menton. Les vrais coupables sont partis depuis longtemps, on est restés pour l'aider.

T'entends derrière toi les badauds s'activer pour emmener le blessé loin d'ici, c'est bien, il va s'en sortir. En attendant, t'as menti avec tellement d'aplomb que t'es certain qu'à part Adam, personne saura la vérité, et les nouveaux venus n'ont plus qu'à aller chercher plus loin leurs coupables. Tu sors ta baguette et d'un Finite Incantatem, tu neutralises le sort qui pendait le colosse dans les airs.

crédits www

_________________
Save me if I become my demons
We're screw ups. I'm screw up dans I plan on being a screw until my late 20's.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
conformiste & creature

conformiste & creature


Messages : 131
Date d'inscription : 25/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyLun 6 Mai - 15:12

Anger leads to hate and hate leads to suffering
L’erreur d’un sorcier dément était suspendu pathétiquement, par une jambe et à une certaine hauteur de surcroît, par une des forces qu’il haïssait le plus de son existence : la magie trompeuse et perverses. Le Maître utilisait majoritairement son savoir occulte pour expérimenter des choses ignobles, pour rabaisser le géant déformer par ses soins et se monter au-dessus de la masse du commun des mortels comme il le disait à tout vent. Donc le golem de chair n’avait récolté que des stigmates de punitions, de violence inutiles et surtout que du mépris des pratiquants de cet art qui lui était interdit en tant que Cracmol. Donc comme à son habitude le colosse balafré laissa ses mains pendantes, signe de soumissions et de résignations face à cette force intangible qu’il ne pouvait espérer vaincre qu’avec sa force titanesque. Mais tel un animal sauvage pousser contre son ré dans un coin, le géant détenu par une poigne invisible dressa l’oreille en entendant celui qui l’avait torturé pour le plaisir des gens et non le sien parler d’une voix autoritaire et forte.

Sorcier- C'est pas lui le responsable!Les vrais coupables sont partis depuis longtemps, on est restés pour l'aider.

Les gens attirer par les cris des mangemorts en devenir se dispersèrent alors en grommelant dans leur barbe, leur soif de vengeance à peine entamer. Car même si la victime était un moldu, pire insulte pour l’élite des sorciers au sang-pur, le jeune homme prometteur de Poudlard était fortement apprécier dans ce quartier. Voyant alors le sorcier qui venait de prendre sa défense saisir sa baguette pour la pointer de manière impétueuse et démontrant une grande maitrise de l’art, le géant à la musculation disproportionné se crispa dans l’attente d’un nouveau coup fourbe. Heureusement pour Adam que la douleur physique lui était étrangère. Mais un air totalement ébahi traversa le faciès atypique et à peine ciselé de la Bête de foire. Les liens fantomatiques venaient de se dissoudre avec les paroles prononcés d’aplomb par le sorcier. Lourdement le colosse balafré tomba des nues et l’épaule droite encaissa le poids de la chute. Un claquement sinistre se fit alors entendre, annonça un déboitement du bras ayant la circonférence d’un tronc d’arbre du géant qui n’eut aucune réelle réaction à part la surprise. Une personne venait de mentir, préférant la présence de l’immonde créature que soutenir ses semblables dans un début de lynchages de justice primitive.  Se remettant sur ses pieds maladroitement et en oscillant, l’équilibre n’étant aucunement une des forces d’Adam, la créature eut un sourire si grandiose qu’on oublia partiellement sa laideur. Le regard océanique si doux et pur de la Bête plongea sans malice ni artifice dans celui du jeune homme. Le ton rocailleux s’éleva alors dans un murmure que le silence de l’endroit amplifia par mille.

Adam- Pourquoi?... Euh… Plus simple pour vous de dire que c’est moi non? Euh… Maître aurait fait comme ça… Euh… Je vaux rien pour beaucoup de gens…

Il essaya de soulever ses épaules massives pour augmenter son fait, mais la surprise se peignit une nouvelle fois sur le visage atypique et laid de la monstruosité. Le bras droit pendait mollement et le regard interloquer de la chose se fit comique de voir le balancement de son membre. Mais Adam avait vécu moult fois ce désagrément qui sera terriblement douloureux pour les gens n’ayant pas sa tare congénitale. Le simplet alla simplement vers un mur et comme si c’était tout à fait naturel le colosse balafré percuta avec force son épaule sur la brique. Il dû le faire à trois reprise, le sosie du monstre de Frankenstein vérifia que son appendice revenait à la vie ou non. La troisième fut couronner de succès et Adam souleva son épaule droite pour ensuite replier son coude et faire jouer ses doigts ayant la grosseur d’immense saucisses. Hochant la tête, satisfait de se retrouver toute la latitude de ses mouvements, le golem de chair saturer de cicatrices se confondit en excuses.

Adam- Désolé… Euh… Replacer bras… Euh… Ça arrive souvent quand Maître en colère… Euh… Pas grave connaît pas la douleur… Euh… En plus pourquoi soigner erreur d’expérience… Euh… Je devrais pas exister…

Le colosse farfouilla alors dans ses poches pour sortir une flasque argenté. Une inscription gravée dessus attira l’attention à chaque fois. « Au meilleur des frères et des oncles. »  Hors à part sa nièce bien-aimée torturer par un mal étrange dont le Maître essayait de sauver, le simplet n’avait aucun souvenirs d’une sœur ou d’une famille. Ouvrant le capot du récipient une douce odeur de pommes et de cannelle, rappelant une tarte aux pommes fraichement sortie du four, chatouilla les narines du duo improbable. Timidement et en tremblant de honte d’imposer de nouveau son apparence grotesque, le géant ouvrit le brevage au sorcier en remerciement.

Adam- Tenez…  Euh… Monnshine… Euh… Alcool doux et bon… Euh… J’ai aussi chocolat au nugat… Moi Adam… Euh… Ou monstre, Bête, Expérience raté et déception… Euh… à votre choix… Euh… Mais j’aime mieux Adam ^ça me rend un peu humain… Euh… Enfin je crois…

Avec une candeur surnaturelle et une pureté de l’âme aveuglante, la chose honnie de tous partageait ses maigres trésors avec son sauveur…


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. 1463076603-bobby

On est tous le monstre de quelqu'un...


Une grosse dose d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Rowle
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyMar 7 Mai - 11:18





Anger leads to hate and hate leads to suffering.

Ft. @Adam  



Tu sais à quel point les gens peuvent être mauvais, à quel point ils peuvent faire le mal si l'envie leur en prend. Toi t'en as jamais envie par contre dans beaucoup de situations tu peux pas t'y soustraire, c'est pourquoi le reste du temps, t'essayes de faire souffrir personne. Quand Adam est accusé et malmené pour un acte que t'as commis, t'interviens en prenant ton attitude la plus impérieuse. Ça tu sais très bien le faire, avoir l'air froid et austère comme c'est comme ça que tu te comportes chez toi pour répondre aux attentes de ta famille. C'est loin d'être ton réel caractère mais t'as toujours été bon pour interpréter, et ça, c'est un des rôles que tu joues depuis le plus longtemps. T'en profites pour défaire le sortilège qui retenait Adam dans les airs et t'as le regret de le voir tomber par terre sans douceur. T'aurais pu amortir sa chute maintenant que t'y penses.

- Pourquoi?... Euh… Plus simple pour vous de dire que c’est moi non? Euh… Maître aurait fait comme ça… Euh… Je vaux rien pour beaucoup de gens…

T'aimes pas voir la souffrance, et l'injustice te dérange également. Tu pouvais décemment pas laisser Adam subir les foudres des autres quand t'avais la possibilité d'intervenir. Tu fronces légèrement les sourcils en entendant les mots du géant.

- J'suis pas votre Maître, tu réponds.

Son Maître est un Mangemort, toi t'es ... Pas encore un Mangemort, peut-être un jour mais pas pour l'instant. Tu regardes ensuite le colosse tester son bras, déboîté par sa chute tu supposes, et alors que tu vas proposer ton aide, il se dirige vers un mur contre lequel il se cogne à multiples reprises. Tu te trouves un peu horrifié par tant de violence, mais tu décèles aucune trace de douleur sur le visage d'Adam. T'es pas un spécialiste des émotions chez les autres, mais là tu vois vraiment aucun signe que le geste lui fait mal. Et au final, le bras est remit en place.

- Désolé… Euh… Replacer bras… Euh… Ça arrive souvent quand Maître en colère… Euh… Pas grave connaît pas la douleur… Euh… En plus pourquoi soigner erreur d’expérience… Euh… Je devrais pas exister…

Tu comptes pas répondre à ça parce que pour une fois, tu te retrouves sans rien à dire. Tu te contentes de regarder l'étrange personnage sortir une flasque, la déboucher et te la tendre.

- Tenez…  Euh… Monnshine… Euh… Alcool doux et bon… Euh… J’ai aussi chocolat au nugat… Moi Adam… Euh… Ou monstre, Bête, Expérience raté et déception… Euh… à votre choix… Euh… Mais j’aime mieux Adam ^ça me rend un peu humain… Euh… Enfin je crois…

T'as peut-être eu une éducation rude mais elle a au moins le mérite d'avoir fait de toi un garçon bien élevé. En l’occurrence, dans cette situation, tu penses pas que ce soit poli de refuser la proposition alors tu prends la petite bouteille qui dégage une odeur des plus agréables.

- Je m'appelle Uriah, tu réponds avec un sourire.

T'as dans l'idée que Moonshine désigne un alcool de contrebande, mais tu vas pas non plus aller demander à Adam où il se fournit, c'est pas tes affaires, tu prends donc une gorgée avant de rendre la flasque à son propriétaire.

- J'voulais vous dire, je suis désolé pour l'autre jour, au laboratoire, t'ajoutes en baissant les yeux sur le sol comme tu te sens extrêmement coupable d'avoir fait une chose pareille.

Adam il a peut-être pas l'air de ressentir la douleur mais qu'est-ce-que t'en sais toi ? T'es pas dans sa tête après tout. Et puis qu'il souffre ou pas ça change rien au fait que la magie noire a jamais fait de bien à personne et que pourtant, tu l'as utilisée contre lui.

crédits www

_________________
Save me if I become my demons
We're screw ups. I'm screw up dans I plan on being a screw until my late 20's.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
conformiste & creature

conformiste & creature


Messages : 131
Date d'inscription : 25/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyLun 13 Mai - 14:09

Anger leads to hate and hate leads to suffering
Le jeune homme qui fut autrefois le bourreau de la pitoyable créature fit alors un sourire lumineux et d’une douceur certaine. Adam pouvait le ressentir, le golem de chair étant un être à la conscience empathique développé au détriment de ses facultés mentales, et fit un sourire qui semblait être un soleil de bienveillance et de candeur. Le géant parsemer de cicatrices immondes écouta avec attention le jeune homme et hocha simplement la tête. Avançant une main immense et rugueuse vers le sorcier pénitent, pince qui pouvait presque engloutir la tête d’Uriah et la broyer comme une noix, le colosse balafré utilisa son index pour relever délicatement et avec gentillesse le menton du jeune homme. Il ancra son regard océanique pur et compatissant dans les yeux du sorcier et parla de sa voix caverneuse. Intimidante au premier abord certes, mais les mots semblaient à des envolées lyriques de candeur et de douceur surnaturelle.

Adam- Laboratoire oublié… Euh… Pardonné… Euh… Car j’ai vu… Euh… Que tu dois le faire… Euh… Sinon tu auras eu problème… Euh…

Ce jour-là tous les invités du Maître s’étaient amusés à user de magie noir sur le cobaye parfait qu’était le géant insensible à la souffrance. Adam avait était projeter sur les murs, reçut moult de projectiles improviser et d’autres usages maléfique de l’Art. Hors alors que le jeune sorcier s’apprêtait de lancer un sort, le golem de chair avait décelé de la souffrance et du regret. Hors les autres avaient eu de la joie perverse et du dégoût envers le colosse portant de nombreuses stigmates d’une vie de violence inutile. Donc l’âme du jeune homme n’était pas encore perfidie par la malfaisance des mangesmorts. Un nouveau sourire d’une douceur palpable et l’expérimentation raté d’un sorcier fou se redressa de toute sa taille.

Adam- Souvent on doit faire truc… Euh… Qu’on veut pas faire… Euh… Moi je dois faire souvent trucs méchants… Euh… Pour Maître guéris ma nièce… Euh… Pour éviter qu’il fasse mal à mes animaux les animaux… Euh… Tu dois décider pour toi tu sais… Euh… Moi j’essaie d’aider plus possible les autres… Euh… Comme toi tu viens de faire avec monstre… Euh… Et homme que toi et méchants amis vous avez fait… Euh… Tu es resté pour aider et j’ai vu dans yeux qu’il… Euh… Te remerciait pour aider.

Le géant regarda autour de lui et au bout de la ruelle se trouvait une échoppe ou il y avait de la bière au beurre et des friandises. La Bête fit alors un sourire un peu niais et pointa de son immense pouce la magasin des délices.

Adam- Aussi manger bonbons donne sourire… Euh… Aide pour tous… Euh… Viens… Euh… Moi payer tournée…


Le duo improbable s’avança dans la ruelle jonché de détritus. Mais le colosse s’arrêta près d’une benne à ordure et se pencha un peu pour saisir un chaton qui miaulait avec l’énergie du désespoir. Une petite boule de poil frissonnante de froid et ayant la peau sur les os. Adam tendit sa main immense et sans crainte le minet se blottit dans la paume immense et chaude du géant. Remontant alors sa paluche qui pourrait être un instrument de mort au lieu d’être un espoir tendu vers autrui, le golem de chair caressa de son index le pelage entremêlé du chaton de ruelle.

Adam- Les petits gestes comptent… Euh… Oublie pas… Euh… Pas les autres peuvent décider pour toi… Euh… Tu fais ton chemin… Euh… Si tu as besoin je vais être là ok? Moi pas jugé juste aider… Euh… Amis… Euh… Pas beaucoup juste animaux…. Euh… Eux regardent dedans gens et pas laideur…

Il rigola un peu alors que la langue rugueuse lécha le pouce de la Bête de foire.

Adam- Lui faim… Euh… Minet va prendre du lait…. Euh… Moi payé tournée.

Il fit un sourire convaincue et rassurant, chose rarissime pour l’esclave d’un Maître infernal et mauvais.

Adam- Moi croit que tu as bon fond… Euh… Laisse pas le mal des autres… Euh… t’empoissonner…

Rendu à l’échoppe la normalité pathétique de la laideur cauchemardesque de l’homme difforme reprit ses droits. Le tenancier refusa de servir une chose dans son établissement et le géant couvert de stigmates souleva ses larges épaules de résignation. Sans un mot il se décala dans la pénombre bienfaitrice d’une ruelle adjacente et tendit une bourse au jeune sorcier.

Adam- Ça arrive tout le temps… Euh… Gros, con et laid donc pas bon… Euh… Peur que je casse des trucs… Euh… Prend ce que tu veux… Euh… Lait pour minet…. Euh… Si possible chocolat pour moi… Euh… J’en ramène aux animaux du labo ils aiment bien… Euh… Moi attendre ici pour pas déranger.

Il resta alors à l'abri du reard dégoûter des passants, flattant le chaton qui était au seul que le éant au monde...


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. 1463076603-bobby

On est tous le monstre de quelqu'un...


Une grosse dose d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Rowle
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyMar 14 Mai - 18:24





Anger leads to hate and hate leads to suffering.

Ft. @Adam  



T'as l'impression de pas contrôler ta vie, comme si t'étais qu'un pantin dont les ficelles sont tenues par ton père. Les seules moments où tu peux t'en libérer, c'est à Poudlard, et c'est là que tu redoubles d'ingéniosité pour faire carotter ton monde et t'amuser comme c'est pas permis sous l’œil du paternel.

- Laboratoire oublié… Euh… Pardonné… Euh… Car j’ai vu… Euh… Que tu dois le faire… Euh… Sinon tu auras eu problème… Euh…

Tu frémis quand Adam te relève le visage puis esquisse un sourire.

- Souvent on doit faire truc… Euh… Qu’on veut pas faire… Euh… Moi je dois faire souvent trucs méchants… Euh… Pour Maître guéris ma nièce… Euh… Pour éviter qu’il fasse mal à mes animaux les animaux… Euh… Tu dois décider pour toi tu sais… Euh… Moi j’essaie d’aider plus possible les autres… Euh… Comme toi tu viens de faire avec monstre… Euh… Et homme que toi et méchants amis vous avez fait… Euh… Tu es resté pour aider et j’ai vu dans yeux qu’il… Euh… Te remerciait pour aider.

- J'crois surtout qu'il avait peur, tu réponds.

En vérité, t'as plutôt fui le regard du garçon que t'as blessé par peur d'y voir de la peur justement. Tu veux pas inspirer ce genre d'émotion, pas du tout. T'es tout de même heureux d'obtenir le pardon d'Adam, c'est important pour toi de savoir qu'il t'en veut pas, même si t'as du mal à comprendre pour quelle raison il préfère oublier le tord que tu lui as fait. Enfin, tu vas tout de même pas protester contre ça, tu te sentais si mal de savoir que tu lui avais fait du mal, ça va un peu mieux maintenant malgré le fait que le pardon ne fait tout de même pas disparaître l'acte en lui-même.
Adam te parle alors d'un magasin de friandises un peu plus loin, t'hésites pas tellement avant de le suivre, jusqu'à ce qu'il s'arrête près d'une poubelle et récupère un chaton à l'intérieur. Tu fronces les sourcils. Quel genre d'imbécile peut bien livrer un animal aussi jeune à la mort ?

- Les petits gestes comptent… Euh… Oublie pas… Euh… Pas les autres peuvent décider pour toi… Euh… Tu fais ton chemin… Euh… Si tu as besoin je vais être là ok? Moi pas jugé juste aider… Euh… Amis… Euh… Pas beaucoup juste animaux…. Euh… Eux regardent dedans gens et pas laideur…


Tu restes muet devant cette déclaration. Certes les autres peuvent pas décider pour toi mais ta famille a une influence très forte, tu peux pas les contrarier comme ça. Tu finis par lever la tête vers Adam comme il est absolument immense à côté de toi et de ton mètre soixante-dix.

- C'est gentil merci, tu réponds finalement, petit sourire aux lèvres.

Tu lui es reconnaissant pour tout ce qu'il fait, te pardonner puis te proposer son aide, ça te touche beaucoup. C'est exactement de ça que t'as besoin pour t'en sortir, pour te faire comprendre que t'as rien à gagner à rester auprès des Mangemorts et tout à gagner en les quittant, mais il en faudrait encore beaucoup pour que tu prennes une décision radicale. T'es pas encore prêt pour ça.

- Moi croit que tu as bon fond… Euh… Laisse pas le mal des autres… Euh… t’empoissonner…

Ton sourire se fait beaucoup plus grand et ton regard étincelant. T'as pas la sensation d'être une bonne personne, tu voudrais très sincèrement l'être mais tu penses pas qu'en faisant ce que tu fais, ce soit possible, mais tu ressens que de la gratitude à l'égard d'Adam pour essayer de t'y faire croire.

- Et vous, pourquoi vous restez avec lui ? Votre maître, tu précises.

T'as un vague souvenir d'une histoire de nièce dont Adam t'as parlé quelques minutes plus tôt mais t'y as pas prêté assez attention pour t'en rappeler correctement. Finalement, vous arrivez dans le magasin duquel Adam se fait jeter comme un malpropre par le vendeur. Tu foudroies l'homme du regard avant de ressortir avec ton camarade du jour.

- Ça arrive tout le temps… Euh… Gros, con et laid donc pas bon… Euh… Peur que je casse des trucs… Euh… Prend ce que tu veux… Euh… Lait pour minet…. Euh… Si possible chocolat pour moi… Euh… J’en ramène aux animaux du labo ils aiment bien… Euh… Moi attendre ici pour pas déranger.

Il te tend également une bourse que t'es réticent à saisir.

- On devrait changer de magasin, s'il est pas capable d'accueillir les gens comme il se doit alors il mérite pas d'avoir des clients, tu déclares en rejetant un regard noir vers le magasin en question.

crédits www

_________________
Save me if I become my demons
We're screw ups. I'm screw up dans I plan on being a screw until my late 20's.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
conformiste & creature

conformiste & creature


Messages : 131
Date d'inscription : 25/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. EmptyAujourd'hui à 13:25

Anger leads to hate and hate leads to suffering
Le golem de chair resta penaud dans la pénombre. Il sera tendrement le chaton rachitique dans son immense main rugueuse et couverte de stigmates immondes. Le petit félin ronronnait de bonheur d’être au chaud et léchait la peau de la paume du géant avec bonheur. Un mince sourire de remerciement se déposa sur les lippes exsangues du monstre de laboratoire quand son ouïe amoindrie par tant d’explosion souterrain. Il rangea la petite bourse dans sa poche et hocha la tête tout en faisant un pas immense vers le dédale de ruelles. La voix caverneuse et qui ressemble tellement à deux pierres qui s’entrechoquent s’éleva dans l’atmosphère.

Adam- Merci ami… Euh… C’est en faisant des petits trucs comme ça qu’on se sent mieux… Euh… Tu veux avoir le minet?


Délicatement le géant remis le petit chat dans la main du sorcier et le félin ronronna d’aisance et tout en se lovant dans les bras d’Uriah. Le colosse balafré de toute part eut alors un rire bon enfant et communicatif.

Adam- Tu vois… Euh… Animaux sente le bon chez gens… Euh… Au laboratoire mes amis ont peur du Maître… Euh… Mais pas de moi… Euh… Quand tu es venu avec ta famille… Euh… Zeus oiseau tonnerre t’a approcher mais pas tes parents… Euh… Comme là chaton eut mal à cause de gens… Euh… Il t’aime bien… Euh… Car il voit que tu es bonne personne… Euh… Comme moi… Euh… Je suis sympathique… Euh… Non… atypique…. Euh... Non le truc qui ressent sentiments…. Euh… Maître dit que c’est faiblesse ce truc.

Se cognant alors le front avec force, le golem de chair eut un sourire imbécile. Une lueur de mélancolie et de tristesse envahit son regard océanique si pur.

Adam- DÉsolé oublier question... Euh... Cerveau pas bon tu sais... Euh... Moi reste là pour ma nièce… Euh… Mauvaise magie la rend malade… Yeux noirs et des ombres tout autour… Euh… Maître a dit qu’il pouvait soigner mon ange… Euh… Doit prendre ma vie pour alimenter sort… Euh… Aussi je dois rester pour animaux… Euh… Maître important pas le temps de s’en occuper… Euh… Moi resté pour les protéger et éviter qu’il fasse mal à amis… Euh… Eux important moi pas grave…

Le ton employé signifiait amplement la décision et surtout l’acceptation d’une vie misérable de servitude et de misère au nom d’un amour immense pour ceux qu’il voyait comme sa famille. Ils tournèrent le coin d’un immeuble et le géant eut alors un sourire en pointant une écriteau. Le colosse guida le sorcier vers un bâtiment ancien et une affiche sur une potence annonça la boutique de Dame Corneuenouille. Une vieille dame était assise derrière le comptoir et un immense sourire édenté apparut en voyant le géant entrer en se penchant vers l’avant.

Liz- Bonjour mon beau géant! Tu viens rentre visite à mamy Liz comme à chaque semaine! Tu veux ton sac de gâteries pour tes amis aussi?

Elle regarda alors le jeune sorcier et hocha la tête en voyant le petit animal chétif dans se bras.

Liz- Bonjour jeune homme. Moi c’est Liz. Tu as un beau chaton. Ici c’est confiserie, nutriments pour animaux et un petit salon de thé! Que je peux faire pour vous?



Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. 1463076603-bobby

On est tous le monstre de quelqu'un...


Une grosse dose d'amour:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty
MessageSujet: Re: Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.   Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anger leads to hate and hate leads to suffering || Uriah, Adam.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Last chaos et c'est bug ;)
» Une nouvelle étoile... Poilue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-Au-Lard :: Rues et ruelles-
Sauter vers: