AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adriel W. Mulciber
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 234
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptyMer 17 Avr - 1:03

broken souls
Adrivan

C'est son corbeau qui le réveille au beau milieu de la nuit, il peste mais la bête s'impatiente et lui picore les cheveux. Il râle et se retourne en voyant son oiseau de malheur, un bout de parchemin dans le bec. Il fronce les sourcils, n'ayant pas l'habitude de recevoir des notes en pleine nuit. Il avait passé la soirée avec Evan et l'avait quitté quelques heures plus tôt, décidant tous deux de rentrer à pied à cause de l'alcool ingurgité. Ils ont décidé d'une soirée entre meilleur ami pour fêter la future paternité d'Evan. Il allume les bougies de sa table de nuit d'un coup de baguette et prend le morceau de papier que tient son oiseau. La bête ne rechigne pas comme à son habitude et va se poser au pied du lit de son maitre dans un petit battement d'ailes. Adriel ne voit aucun sceau sur la note, mais il reconnait l'écriture de son meilleur ami. Ecriture floue. Il regarde dehors, il ne pleut pas. Son cœur s'accélère de plus en plus vite, il déplie le bout de parchemin avec hâte .

Le manoir a été attaqué. Allegra est ...

La fin de la note est illisible mais il comprend. Ou alors il ne veut pas comprendre, il se dit qu'elle est blessée, qu'elle a besoin de soin. Il veut pas croire au pire. Il enfile des vêtements en hâte et transplane aussitôt au manoir d'Evan et d'Allegra. Quand il arrive sur les lieux, il remarque les vitres fracassées, la porte explosée et une odeur de brûlé plane dans l'air. Il court, il se dépêche de rentrer et dans le salon, Evan est agenouillé près d'un corps au sol. Non non non non

"Evan, qu'est-ce que... Non ça ne peut pas ..."

Il s'effondre au sol, les genoux heurtant le paquet en bois massif violemment. Des larmes coulent sur ses joues, elles ruissellent, elles ruissellent depuis qu'il est arrivé devant le manoir. Il se relève difficilement pour s'approcher de sa cousine où il retombe. Il caresse son visage. Froid. Comme le marbre. Puis il hurle. Il hurle de toutes ses forces, ils hurlent à en perdre les poumons avant de prendre le corps sans vie de sa cousine contre lui, de la serrer aussi fort qu'il peut dans l'espoir de faire battre son coeur de nouveau. Il pleure, il hurle, tout en lui s'effondre, il a l'impression de mourir, il se sent brisé de l'intérieur.

"Je foutrais c'foutu quartier de traitres et de sang de bourbe à feu et à sang s'il le faut, mais je ne laisserais pas cet acte impuni"

Qu'il dit entre ses larmes, la voix éraillée par ses cris de douleur. Il repose Allegra doucement sur le sol, déposant un baiser sur sa joue, lui murmurant un "je t'aime". Puis les larmes cessent, laissant place à un visage dur, froid, fermé. Ce visage que sa cousine détestait tant voir. Il se relève et tend une main vers son frère d'arme, son frère de coeur.

"Toi et moi mon frère. Prends ta baguette"

Il sort le premier du manoir et dans un ultime geste de désespoir, lance un morsmordre vers le ciel qui se retrouve éclairé d'une fumée verdâtre, un mauvais présage.
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA



broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Evan K. Rosier
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 498
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptyDim 12 Mai - 1:55

broken souls
Adrivan

La soirée a été plutôt calme. Tu l'as passée avec ton meilleur ami, Adriel ayant envie de sortir et de boire un coup en ta présence. Un instant de calme après une journée de travail et une nuit agitée. Tu as accepté, de toute façon ton épouse devait recevoir des amis aujourd'hui et tu ne te voyais pas rester au milieu des grandes dames de la société, ce n'était pas vraiment ta place de toute façon. Alors tu as embrassé ta femme avant de lui promettre de ne pas rentrer tard. Et après lui avoir juré que tu serais prudent, elle sait comme lorsque tu es avec Adriel tu es intenable et à quel point tous les deux, vous pouvez faire des dégâts. Alors tu as décidé de ne pas faire de bêtise ce soir et vous avez simplement avalé des verres d'alcool fort. En refaisant le monde, en riant et en jouant à des jeux d'alcool idiot. La soirée fut bonne, douce et calme alors que tu ne te doutais pas qu'à l'autre bout de la ville, c'était l'amour de ta vie qui perdait son souffle lentement.

Après une heure avancée, vous vous êtes décidés à rentrer chez vous. Alcoolisé, vous avez préféré marcher au lieu de transplaner afin de ne pas prendre de risque et c'est ainsi que Adriel est rentré chez lui, pendant que tu prenais le chemin de ton manoir. La route étant plus longue, il t'a fallu un bon quart d'heure en plus pour arriver chez toi, sans te douter une seconde de ce que tu allais voir. Un carnage, le chaos. Ta maison ravagée, les flammes partout et au milieu de tout ça, des corps sans vies. Quelques voisins venus pour sortir les blessés des flammes. « Qu'est ce qui c'est passé ?! » As-tu hurlé avant de te précipiter dans la maison, l'alcool te rendant plus fort alors que tu as poussé de ton passage une table en feu, te brûlant les mains au passage. Et tu as vu le corps sans vie de ta récente épouse, les lèvres ouvertes dans un dernier hurlement et le regard éteint. Tu as hurlé fort, si fort que personne n'a osé s'approcher, on t'a simplement demandé si tu voulais qu'on prévienne quelqu'un. Tu as murmuré le prénom de ton meilleur ami avant d'écrire un bref message sur un parchemin qu'on te tendait. Puis on a pris un de tes hiboux miraculeusement sain et sauf avant de le lâcher dans les airs, pour qu'il rejoigne le manoir Mulciber. Toi tu n'as pas bougé, sauf pour saisir le corps de ta femme dans tes bras, pour la pleurer silencieusement. Dix minutes, vingt ou une heure... Tu ne sais pas. Tout le monde a déjà déserté l'endroit avec les corps des victimes quand Adriel. Tu n'entends pas ce qu'il te dit, tu n'entends pas son hurlement. Tu reviens à toi au bout d'un moment, relevant tes yeux vers lui. « Je foutrais c'foutu quartier de traitres et de sang de bourbe à feu et à sang s'il le faut, mais je ne laisserais pas cet acte impuni. » Tu te lèves avant d'envoyer un hibou au manoir Greengrass pour les prévenir. Il ne faut qu'une minute pour voir tes beau-parents et Clyde débarquer, le regard affolé. Tu leur demandes pardon silencieusement, alors que tu laisses Clyde s'occuper du corps sans vie de sa sœur, qu'il recouvre d'un linge blanc et immaculé ayant survécu aux explosions.

Ils savent quand ils croisent vos regards, il ne leur faut pas plus pour savoir que ce soir, ce sera la dernière fois qu'ils vous verront. « Toi et moi mon frère. Prends ta baguette. » La voix d'Adriel te fait hocher la tête dans sa direction. Il lâche un mosmordre, affichant l'immense emblème du mage noir dans le ciel sombre de Londres. « Si nous ne revenons pas, vous savez ce qu'il vous reste à dire à nos familles. » Dis-tu à ton beau-père, qui retient difficilement ses larmes. Clyde est déjà rentré au manoir Greengrass mais tu le soupçonnes que c'est pour cacher le fait qu'il est effondré. Ton beau père hoche la tête avant que tu ne rejoignes ton meilleur ami et que vous ne transplaniez dans le quartier où logent énormément de familles pro-ordre du phénix. « Je peux attendre que tu enfiles ton costume si tu veux. Moi je reste à découvert... Je ne compte pas revenir vivant de cette soirée de toute façon. » Dis-tu à Adriel avant de t'approcher d'une première maison et de fracasser la porte d'entrée avec un coup de pied. Et alors que le père de famille arrive, tu lui lances un premier sort de mort, avant d'en faire de même sur ses enfants en bas-age.
Made by Neon Demon

_________________
❝Je ne peux imaginer la vie sans ta présence auprès de moi.❞ Lord Byron.
     
Revenir en haut Aller en bas
Adriel W. Mulciber
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 234
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptyVen 31 Mai - 23:38

broken souls
Adrivan

Vide. Il n'y a qu'un vide en lui alors qu'il tient le corps froid de sa cousine. Il ressent rien, il n'y a plus rien en lui et il se sent sombrer plus profondément dans la folie, dans l'obscurité, au fil que les secondes passent. Il hurle, il serre le corps de sa cousine plus fort contre lui, contre son corps. Il est si chaud et elle si froide. Il perd pied, il le sent. Il fait une promesse à son frère, à Evan. Il laissera pas ce crime impuni, c'quartier d'impurs sera foutu à feu et à sang. Ils y passeront tous. Un hibou part et il faut pas longtemps pour que son oncle, sa tante et son cousin arrivent. Adriel les serre dans ses bras avant d'fondre dans les bras de Clyde, il lâche tout et pleure sur l'épaule de son cousin avant que celui-ci ne s'occupe de recouvrir le corps de sa cousine d'un linge blanc. Adriel se place derrière Evan qui se relève et leurs regards se croisent. Ils se comprennent, comme toujours, ils pensent la même chose. Quelques secondes après, le ciel de Londres s'illumine de la marque des mangemorts alors qu'Evan prévient sa belle-famille que s'ils ne reviennent pas, ils devront prévenir les familles. Des larmes sont retenus et Adriel enlace une dernière fois son oncle et sa tante, ne voyant plus son cousin qui a déjà du partir. Ils transplanent à Godric's Hollow et Evan lui dit qu'il peut attendre d'enfiler son masque mais que lui, ne reviendra pas vivant.

"J'compte pas revenir vivant. J't'ai toujours dit qu'on mourrait ensemble non ?"

Qu'il dit en tentant un sourire. Ils s'avancent tous deux vers une première maison, ils fracassent la porte et Evan tue une première famille. La mère s'avance à son tour en entendant le bruit, un bébé dans les bras. Adriel n'hésite pas, et le sort de mort frappe les deux êtres. Un Incendio surgit ensuite de sa baguette et la maison prend feu instantanément, le sortilège étant décuplé par la rage qui gronde à l'intérieur de lui.

"Qu'on en finisse avec ce village. L'Ordre ne va pas tarder à arriver, faut faire le plus de dégâts possibles"

Des bruits se font entendre et c'est des autres mangemorts qui arrivent, masqués.

"Foutez moi toutes ces baraques en feu, aucun prisonnier, aucun survivant"

Qu'il hurle avant d'aller vers une autre maison. Il reconnait Marlene McKinnon, il lui sourit sournoisement et la tue, ne lui laissant pas le temps de sortir sa baguette. Il se tourne vers son frère

"Depuis le temps qu'elle nous emmerdait, elle fera plus rien désormais"
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA



broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Evan K. Rosier
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 498
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptyMer 12 Juin - 1:51

broken souls
Adrivan

« J'compte pas revenir vivant. J't'ai toujours dit qu'on mourrait ensemble non ? » Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Tu retiens des larmes de douleur, de peine, de tristesse alors que dans tes veines coule de la lave. Cela t'enflamme le corps, tu as envie de tuer, tu as besoin de tuer pour extérioriser ce qu'ils ont osés vous faire. Ils t'ont pris la seule femme que tu aimais, la seule personne qui comptait pour toi. La femme de ta vie, celle qui te rendait vivant, qui te faisait sourire, qui te grisait et te donnait envie de construire un monde meilleur. Celle qui voulait te voir père, qui allait faire de toi un époux comblé, accueillant en son sein vos enfants magnifiques. Tu n'es plus rien, tu n'as plus rien hors cette envie de tuer. Elle te rend vivant, c'est bien la seule chose qui te rend encore vivant à cet instant. Tu veux massacrer jusqu'à la dernière personne qui restera, tu veux que tout le monde sache ce que Evan Rosier a fait par amour, par besoin de violence. Que tous craignent à tout instant qu'un autre mangemort ne reproduise ton geste quand toi tu ne seras plus. Adriel attaque déjà en premier, alors que tu entres dans une maison. Il n'y a rien ici qu'un petit couple. Un sectum sempra leur déchire la peau alors qu'ils se vident de leur sang sur le sol de leur maison. Toi tu es déjà dehors en voyant d'autres mangemorts arriver. L'appel du sang, de la vengeance. « Ne laissez pas ce crime impuni. Je veux qu'ils tremblent quand ils prononceront nos noms. »

Tu suis Adriel qui rentre dans la maison des McKinnon. Il tue Marlène en une seconde pendant que tu te diriges vers sa mère. Elle essaye de sortir sa baguette mais tu la désarmes. Tu lui lances un Bombarda alors qu'elle vient se fracasser contre un meuble de la cuisine. Puis tu lances un Incendio sur la maison, sachant qu'elle mourra brulée vive et que cela ne te touche pas le moins du monde. « Le maître sera fier de cette soirée. Nous allons débarrasser le monde de ces traitres. » Et tu prends le chemin d'une maison à côté. Un père de famille s'interpose et t'attaque avec quelques sorts que tu contres sans effort. Un premier, un second avant que tu ne lui lances un sort de mort et qu'il ne s'effondre. Derrière toi tu entends du bruit, encore. Tu te tournes pour voir apparaître au milieu de Godric Hollows, le maître en personne. En compagnie de son serpent qui s'élance au cou d'une jeune fille. « Maître, c'est trop d'honneur. » Dis-tu en t'approchant. Tu t'agenouilles presque devant toi. « Je partage votre peine mes chers camarades... Mais ne la gâchez pas, servez vous en pour faire comprendre à ces sous-races qui nous sommes vraiment. »

Les mots du maître des ténèbres te grisent plus que tu ne l'aurais pensé et te donnent envie de massacrer jusqu'à ce qu'il ne reste rien de cet endroit. Tu as toujours été plus calme que Adriel, moins sujet à la torture mais ce soir, il n'y a plus de différence entre vous deux. Et comme un hystérique tu te met à lancer des incendio sur toutes les maisons que tu croises, brûlant vif les familles qui s'y trouvent.

Au moment où tu sors d'une nouvelle maison, tu entends transplaner. Et devant toi se trouvent ton beau père et Clyde. Tout deux droit, d'un regard tu comprends qu'ils sont là pour massacrer des moldus. Qu'ils ne comptent pas laisser cette attaque impunie. Et alors que tu lèves ta baguette vers un moldu, Clyde sort son sabre et le transperce avec un hurlement libérateur. Ils ne savent pas quel monstre ils viennent de réveiller.
Made by Neon Demon

_________________
❝Je ne peux imaginer la vie sans ta présence auprès de moi.❞ Lord Byron.
     
Revenir en haut Aller en bas
Adriel W. Mulciber
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 234
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptyLun 24 Juin - 14:53

broken souls
Adrivan

« Ne laissez pas ce crime impuni. Je veux qu'ils tremblent quand ils prononceront nos noms. » Adriel acquiesce et les autres mangemorts se dirigent vers les maisons. Le début de la guerre a sonné et c'est un feu ardent qui brûle Adriel de l'intérieur. Ils s'en sont pris à ce qu'il a de plus cher, à la lumière qui éclairait son âme, à la meilleure partie de lui. Sa cousine, sa moitié, celle qu'il aimait plus que tout. Ils lui ont enlevé et ils ne savent pas qu'ils ont réveillé les monstres, les enfers. Ils ont déclenché cette guerre, ils l'auront voulu. Il partage la peine d'Evan, ils ne s'en remettront pas, plutôt mourir que de vivre dans un monde où la douce Allegra n'est plus. Les meilleurs amis entre dans la maison des McKinnon où Marlène se retrouve tuée, ainsi que sa mère. Evan lance que le Maître sera fier d'eux.

"Qu'importe la fierté du Maître, du moment qu'ils crèvent tous c'est le principal."

Des larmes perlent aux coins de ses yeux et vont lui servir à sa vengeance. Il suit Evan dans une maison voisine où il tue la mère d'un sectum sempra si violent qu'elle meurt en quelques secondes d'une hémorragie. Ils sortent de cette maison, Adriel y fout le feu. Des cris de désespoir, de douleur, d'au secours résonnent dans tout Godric's Hollow et Mulciber éprouve une certaine joie en entendant ces cris. Qu'ils souffrent tous comme eux sont en train de souffrir de l'intérieur. Qu'il crèvent tous comme des chiens. Les meilleurs amis se retournent et voient le Maître apparaitre au milieu du chaos, Nagini à ses côtés. Adriel suit Evan quand il décide d'aller faire lui et décide de lui baiser sa bague. Leur Maître leur fait part de ses condoléances avant de leurs dire d'user de cette haine pour montrer à ces impurs qui ils sont réellement. Adriel acquiesce, les yeux pleins de larmes, et c'est un nouveau Morsmordre envoyé dans le ciel par le Lord qui éclaire le chaos d'une lumière verte effrayante. L'appel de la guerre a sonné et de plus en plus de Mangemorts arrivent sur les lieux. Adriel décide que la torture est trop lente, il faut en tuer le plus possible. Alors ils passe à l'avada kedavra et les jets verts sortant de sa baguette tue tous ceux qui croisent son passage. Il n'est que rage, que haine, et des cris de désespoirs sortent de sa gorge et transperce l'atmosphère. Il retrouve rapidement Evan, toujours ensemble. Ils sont rejoints par son oncle et son cousin, qui tue rapidement un moldu de son sabre. Les mangemorts se regroupent rapidement vers eux, le Maitre entouré afin d'être protégé. Adriel se tourne vers eux.

"Ils s'en sont pris à nous directement, sans aucune raison ! Nous nous laisserons pas ce crime impuni et nous vengerons la mort d'Allegra !"


Qu'il hurle, sa voix se brisant quand il prononce le prénom de sa cousine.

"N'épargnez personne, faites couler le sang et brûlez moi ce foutu quartier d'impurs ! Et que les moldus brûlent aussi !"

De la pierre où il se tient debout, il remarque les membres de l'Ordre qui transplanent vers eux. Il sourit d'un air mauvais.

"Et qu'on en finisse avec l'Ordre ! Que Lord Voldemort règne sur le monde !"

Qu'il hurle avant de lancer un avada kedavra sur un Ordre qui s'est rapproché trop rapidement. Il se tourne vers Evan, des mèches de cheveux lui tombent sur le visage, il a du sang sur lui qui n'est pas le sien.

"Allons libérer les nôtres qui sont à Azkaban, on a besoin de tout le monde. Qu'on en finisse le plus rapidement possible"

Et sur ces mots, il transplane à Azkaban où il tue deux premiers gardes avant de faire exploser une première rangée de cellules.
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA



broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 190610051041872918
Revenir en haut Aller en bas
Evan K. Rosier
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 498
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 EmptySam 6 Juil - 3:09

broken souls
Adrivan

« Qu'importe la fierté du Maître, du moment qu'ils crèvent tous c'est le principal. » Tu regardes ton meilleur ami et tu hoches la tête, lentement. Ce soir c'est leur vie qui prend fin et la votre devrait se terminer aussi. Tu refuses de vivre dans un monde où ta femme ne sera pas là, où la femme que tu aimes n'existera plus. Vos projets viennent d'être avorté, votre avenir, votre désir d'avoir des enfants et de fonder une famille. Tout ceci n'existe plus, à la place de ton cœur il y a un trou béant, une souffrance que tu ne peux qualifier. Allegra a tout emportée avec elle en partant ce soir, il ne te reste que la rage, la colère, la hargne pour te sentir un minimum vivant. Tu refuses qu'ils s'en sortent, qu'ils survivent alors que toi tu souffres autant. C'était l’élément déclencheur, la personne qu'il ne fallait pas toucher au risque de déclencher votre rage. Oui, la mort d'Allegra va faire basculer le monde dans le chaos et la désolation et demain, ce sera un jour nouveau. Un soleil se lèvera sur un monde magique purifié enfin, sans vermine et sans risque qu'un jour une autre femme innocente ne tombe sous les sorts des lâches.

Adriel donne des ordres et tu n'entends pas, tu ne vois rien si ce n'est des innocents qui courent dans tous les sens. Tu lèves ta baguette et tu lances des avada kedavra à la pelle, tu vois des hommes qui tombent, des femmes et des enfants qui s'écrasent au sol raide mort. Tu ne sent pas une once de culpabilité, tu es juste satisfait de voir que tu détruis si facilement des familles entières. Ils vont tout périr ce soir, ils ne réalisent pas qu'ils viennent d'enclencher une machine terrible qui ne s'arrêtera pas. Tu prends une seconde pour saluer le Lord noir qui se présente à vous avant que lui aussi n'aille torturer et détruire des vies. Son serpent attaque un homme à la cheville avant de lui déchiqueter la gorge, tu vois à peine la scène que déjà à côté de toi, Clyde fait tomber sur un membre de l'ordre, une pluie de feu dévastatrice. « Et qu'on en finisse avec l'Ordre ! Que Lord Voldemort règne sur le monde ! » La voix de ton meilleur ami, de ton frère, devenu fou par le chagrin attire ton attention. Tu le regardes avant qu'un sourire mauvais n'étire tes lèvres. « Demain, plus personne ne pourra contester son autorité. » Dis-tu avant un hochement de tête.

« Allons libérer les nôtres qui sont à Azkaban, on a besoin de tout le monde. Qu'on en finisse le plus rapidement possible. » Il transplane alors que tu en fais de même. Tu entres dans la bâtisse, ne pouvant pas transplaner directement dedans car elle est sécurisée et bientôt, tu massacres chaque garde que tu croises. Tu fais sauter des cellules entières. « Sortez et prenez les armes. Ce soir, notre règne commence. » Dis-tu en voyant l'un des mangemorts que tu connais, enchaîné. Tu le libères avant qu'il ne quitte la bâtisse et qu'il ne transplane, sans doute pour aller chercher sa baguette et prendre part au combat. A la suite tu ouvres des cellules jusqu'à ce qu'il n'en reste aucune fermée. Tu retrouves Adriel avant de lui passer une main dans les cheveux, pour dompter ses mèches pleine de sang qui collent à son visage. « Maintenant Pré-au-lard et nous remonterons à Poudlard. Le maître n'a sans doute pas attendu pour attaquer le chemin de traverse. » Que tu dis avant de transplaner jusqu'au village sorcier. L'immense bâtisse de l'école est éclairée et la rumeur de l'attaque est sans doute arrivée jusqu'à eux.

Le village est étrangement calme, tu marches dans les ruelles sans un bruit, sachant que l'ordre rode sans doute. Et alors que tu entends une branche qui craque derrière toi, tu te retournes pour balancer un avada kedavra qui fait retomber au sol le corps d'un Adonis Travers, mort.
Made by Neon Demon

_________________
❝Je ne peux imaginer la vie sans ta présence auprès de moi.❞ Lord Byron.
     
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty
MessageSujet: Re: broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978   broken souls ♦ Adrivan ♦ Été  1978 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
broken souls ♦ Adrivan ♦ Été 1978
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» Broken Wolves PV Tybalt
» ║□▫I come back from oblivion▫□║ → [Terminée]
» To see what we had in our souls - Laila
» ~~ Kairi...Broken Memories [FINIE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Ce qui n'a jamais été, et ne sera jamais...-
Sauter vers: